Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 3 Mars 2021

1- Péripéties d’une convocation/ La journée de Sonko entre son marabout, ses avocats, sa famille et proches : « Pourquoi j’irais répondre à la convocation »

« Si je ne réponds pas, ils enverront l’armée, même si je n’appelle personne, des gens viendront et le sang coulera. Ils me condamneront pour rébellion. Ils me feront emprisonner pour 6 mois et entacherons mon casier judiciaire, même si je ne fais rien. Et pour finir, tôt ou tard, j’irai répondre car nous ne pouvons pas refuser indéfiniment s’ils envoient l’armée ou la gendarmerie. Donc autant répondre maintenant et éviter tout ce qui pourrait arriver », déclare Ousmane Sonko.

  • Son marabout Serigne Abdou Mbacké: « Au nom de la paix et de la stabilité du pays, j’ai demandé à M. Ousmane Sonko de bien vouloir déférer à la convocation du juge »
  • Ses avocats : Ils  disent lui avoir conseillé de déférer à la convocation «  face à la légèreté du dossier d’accusation, nonobstant les multiples violations et vices de procédures » dont ils tireront toutes les conséquences. Ils pensent aussi qu’un refus de déférer de leur client pourrait entraîner des provocations en plus de nouvelles infractions qu’on risque de lui coller.
  • Alioune Tine : « Ousmane Sonko se rendra  dignement devant le juge. J’ai rencontré un leader confiant et très en forme, un homme d’une grande humilité et d’une grande lucidité ».
  • Ahmed Sidy Mbaye a confirmé ses propos devant le juge, hier : Devant le juge, le neveu du responsable Apr Maodo Malick Mbaye a confirmé les déclarations qu’il avait faites devant les limiers de la section de recherches de la Gendarmerie. Il a en effet rappelé les circonstances de sa rencontre avec Adji Sarr. Avant de revenir sur le soutien constant qu’il lui a procuré jusqu’à l’éclatement de cette affaire.
  • Ndeye Khady Ndiaye gérante de Salon « Sweet beauté » et Sonko se retrouvent devant le juge à 9h et 10h30, ce mercredi.
  • 17 députés de l’opposition saisissent le Conseil constitutionnel pour annuler la procédure de levée de l’immunité parlementaire de Sonko.
  • Les 17 femmes du Pastef arrêtées depuis vendredi, ont obtenu un retour de parquet et feront face au procureur cet après midi.

2- Vaccin anti-Covid-19 : Les 324 000 doses d’AstraZeneca arrivent aujourd’hui, le chef de l’Etat réceptionne les lots ce matin, les populations se ruent sur les inscriptions pour se vacciner

Le Sénégal réceptionne sa première dotation du vaccin AstraZeneca mis à sa disposition par l’initiative Covax. Après le Ghana et la Cote d’Ivoire, notre pays est le 3eme pays à recevoir son premier lot. Ce mercredi, le chef de l’Etat réceptionne les 324 000 doses du vaccin à l’aéroport. Au total, le Senegal attend la livraison de 1,3 million de doses du vaccin AstraZeneca de Covax. Diouf Sarr affiche le sourire avec le succès des inscriptions massives des populations pour se faire vacciner. Plus de 150 000 se sont inscrites, une semaine après le lancement de la campagne de vaccination.

3- Le Frapp se radicalise et promet de faire face au régime

Pour ces activistes, « ce projet de liquidation de toutes les forces qui luttent pour le respect des libertés ainsi qu’à la souveraineté des peuples est à déplorer jusqu’à la dernière énergie. »
Les camarades de l’activiste Guy Marius Sagna ont également dénoncé l’arrestation de plus de 50 personnes suite à cette affaire d’Ousmane Sonko. « Il est regrettable que ces gens fassent porter le chapeau de « mouvement d’insurrection » à des militants panafricanistes pacifiques », fera entendre le porte-parole, Daouda Guèye. En plus, le mouvement Frapp s’indigne de cette posture de la police nationale qui « se laisse emporter par ce complot abject, ridicule et à la limite, d’une légèreté scandaleuse. »
Le FRAPP se dit déterminé à combattre ce système qui, estime-t-il, gangrène la souveraineté ainsi que ses métastases sur l’économie et la démocratie.

Sur le même sujet

4- Dr Amadou Sall directeur de l’Institut Pasteur : « 27 coronavirus circulent au Sénégal, 19% de la population a été exposée au Covid-19, en un an nous avons testé 309.721 personnes »

 «Une enquête nationale de séroprévalence a été effectuée au mois d’octobre et novembre avec le ministère de la Santé et a permis de montrer comme moyenne 19% (3.040.000 personnes) de la population sénégalaise a été exposé au virus Sars-Cov2 au Sénégal », a confié le Dr Sall. Celui-ci, dans la même lancée a précisé que « l’analyse génétique du virus aussi appelée surveillance génomique qui a commencé à l’Ipd depuis le 5 mars dernier, s’est poursuivi jusqu’à ce jour avec plus de 800 souches analysées dans les différentes régions, a permis de voir qu’au Sénégal, il circule 27 lignées du virus de la Covid-19 qui pour l’essentiel ont été introduites depuis l’Europe, l’Amérique et l’Afrique à partir de Dakar ». Il faut comprendre par ‘’lignée’’, chacune des branches qui découlent directement du Sras-CoV-2. Elles sont importantes pour montrer comment un virus se propage au sein des communautés et des populations. 

5- Facebook, WhatsApp, Instagram, twitter : Yankhoba Diattara détaille les directives de Macky sur la régulation des réseaux sociaux

«La question de la régulation des réseaux sociaux est une préoccupation majeure du chef de l’Etat. Il nous a instruit, tout le gouvernement, de travailler à trouver une formule pour une régulation responsable des réseaux sociaux. Il a déjà nommé le ministre d’Etat Ismaila Madior Fall pour un groupe de réflexion sur la régulation des réseaux sociaux», a annoncé Yankhoba Diattara. Le ministre qui rendait visite à Expresso, d’ajouter : «Nous, ministère, nous accompagnons la réflexion qui a déjà commencé et naturellement nous ferons savoir les conclusions sur ce sujet-là. Naturellement les opérateurs seront parties prenantes de cette question  parce que c’est  par la connectivité par les opérateurs que les réseaux sociaux fonctionnent ». Pour rappel, le 3 février dernier, en Conseil des ministres, le Président Macky Sall avait demandé au gouvernement de mettre en place un “dispositif de régulation et d’encadrement spécifique aux réseaux sociaux ». (Igfm)

6- Actu internationale

  • Sarkozy au lendemain de sa condamnation : groggy et dégouté…

    « J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante, des procédures lancées contre moi depuis dix ans». Au lendemain de sa condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, pour « corruption » et « trafic d’influence » dans l’affaire dite des « écoutes », Nicolas Sarkozy s’est exprimé dans une interview au Figaro, mardi 2 mars. « J’ai fait appel de la décision, peut-être faudra-t-il que ce combat s’achève devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) », déclare-t-il notamment. (Francetvinfo)
  • Musique : Le génie du reggae Bunny Wailer est décédé

    Le reggae pleure l’un de ses génies. Bunny Wailer, légende jamaïcaine du reggae, est mort à l’âge de 73 ans au Andrew’s Memorial Hospital de Kingston (Jamaïque), a annoncé, dans un communiqué, la ministre jamaïcaine de la Culture, Olivia Grange, mardi 2 mars. La ministre n’a pas précisé la cause du décès. En 1963, Bunny Wailer avait fondé le groupe The Wailers avec Bob Marley et Peter Tosh, dont il était le dernier membre fondateur encore vivant. Il s’est ensuite consacré à une « carrière solo prolifique et fructueuse » à partir de 1974, rapporte le site spécialisé Rolling Stones.

7- Actu sports

-Balla Gaye 2 a tenu sa promesse : Il a pris son vaccin

Lors de leurs face à face pour leurs prochains combats, les lutteurs Eumeu Sene, Bombardier, Lac 2 Guiers, Balla Gaye 2, Modou Anta, Diene Kairé en plus du promoteur Gaston Mbengue s’étaient montrés ouverts au vaccin. Le Lion de Guédiawaye qui avait lancé une pique en disant “Je vais me vacciner si et seulement si le Président se vaccine”. Chose faite, Balla Gaye 2 a suivi les pas du chef de l’Etat qui s’est vacciné jeudi passé.

Lire aussi :

Rejoignez-nous sur WhatsApp

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.