Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 1er Mars 2021

1- Affaire Sonko-Adji Sarr : La semaine de tous les dangers, la convocation de Sonko retardée par l’Assemblée nationale, le 5 mars journée à hauts risques, les médiateurs retrouvent Adji Sarr…

  • Pourquoi Ousmane Sonko n’est toujours pas convoqué ? C’est l’Assemblée nationale qui retarde la procédure. Selon le journal les Echos, le juge d’instruction n’a jusqu’à présent pas reçu la notification de la levée de l’immunité de Sonko.
  • Manifestation : Le Pastef et Frapp font jonction avec Yen a Marre pour une grande marche le vendredi 5 mars à Dakar. Initialement prévue ce mardi, la marche de Frapp et Pastef est ainsi reportée au vendredi.
  • Sonko, leader de Pastef, s’est rendu, ce dimanche 28 février, au commissariat de Dieuppeul, pour rendre visite aux femmes de son parti arrêtées lors des manifestations organisées pour le soutenir dans l’affaire de viol dont l’accuse Adji Sarr. Il n’a pas pu voir ses militantes.
  • Seydou Guèye : « L’Etat doit la stabilité aux sénégalais et il le fait sans trembler ; tout ce que dit Sonko c’est pour épater la galerie, la Casamance est une affaire trop sérieuse ; il faut que cette affaire soit tirée au claire par la justice sans pression ; aucun de nous n’est mêlé à cette affaire »
  • Les femmes du Pastef arrêtées vendredi dernier vont être déférées au parquet ce lundi.
  • Tous les protagonistes de l’affaire seront entendus par le juge cette semaine.
  • La maison du député Seydou Diouf attaquée au cocktail Molotov à Rufisque, un chantier de l’université de Ziguinchor prend feu.
  • Les jeunes de la Cojer et du Meer de l’APR mettent en garde contre toute intimidation et se disent prêts à faire face.
  • L’association nationale des parents d’élèves dénonce l’amalgame fait par le G20 qui décrète une grève pour défendre Dame Mbodj arrêté dans une activité non syndicale.
  • Les médiateurs religieux trouvent  Adji Sarr après une recherche désespérée :  «Après avoir eu un entretien franc et ouvert, pendant 1h30 d’horloge, avec le leader du Pastef, Ousmane Sonko ce samedi 27 février, à son domicile, à la Cité Kër Gorgui, le « Collectif des religieux pour la préservation de la Paix civile », coordonné par Abbé Jacques Seck et assisté par Jamra, cherche toujours, pour équilibrer sa médiation, à rencontrer la plaignante, Adji Sarr. Mais en vain», a indiqué Mame Makhtar Gueye. D’après l’Obs, une rencontre avec la masseuse est finalement programmée ce lundi à sa nouvelle adresse dakaroise.
  • Un gendarme et un policier soupçonnés de renseigner le leader du Pastef ont été arrêtés et remis à la Brigade prévôtale, deux autres sont surveillance, informe le Quotidien de ce lundi.

2- L’Espagne refile un dangereux terroriste sénégalais à notre pays

Dakaractu a appris de sources bien renseignées que l’Imam radical n’a pas pour autant été arrêté à sa descente d’avion car il est considéré comme un simple expulsé.

Cependant il ne fait aucun doute que celui dont Dakaractu a découvert l’identité mais pour l’heure, ne peut donner que ses initiales B. Nd, sera surveillé et ses moindres faits épiés. Le profil qu’il s’est forgé durant ces dernières années mérite cette attention de la part des services habilités.

Né dans la banlieue dakaroise (nous préférons taire le quartier) en 1978, B. Nd est un produit de l’Université de Médine, en Arabie Saoudite. Cette université a été fréquentée par beaucoup de figures du jihad international. Le jihadiste sénégalais Mouhamed Lamine Diop alias Abou Hatem a fait un passage dans cette institution. Preuve de l’attachement de B. Nd à Médine, la mosquée qu’il dirigeait à Calahorra portait le même nom que le lieu de culte où le prophète Mohamed a passé plus de 28 nuits après son exil à Médine.
 
L’imam Nd. n’est pas le premier sénégalais expulsé d’un pays d’Europe pour lien présumé avec des organisations terroristes. Au début des années 2000, le nommé Mamour Fall, alors imam à Carmagnola, en Lombardie, a été sommé de quitter le sol italien pour ses liens avec l’organisation terroriste Al Qaida. Il vivait depuis 1982 en Italie et n’a pas caché sa sympathie pour Oussama Ben Laden…

3- Arrestations : Le Collectif des Amicales de l’UCAD s’en mêle et menace…

À DÉCOUVRIR

4- Une autre épidémie : La peste des petits ruminants détectée dans la région de Kédougou, 200 animaux morts…

Décidément, le Sénégal n’a pas de répit avec les épidémies. Après la grippe aviaire, la fièvre jaune, le Covid-19, voilà que la peste des petits ruminants fait son apparition au Sud du pays. Ismaila Thiaw responsable vétérinaire de la région de Kédougou en fait l’annonce, ce dimanche. L’épidémie de la peste a été détectée  dans l’arrondissement de Bandafassi où près de 200 moutons (36% du cheptel local) sont morts à cause de cette maladie. Les autorités régionales, pour ne pas prendre des risques de propagation, ont annoncé une vaste campagne de vaccination à partir de ce mardi dans tout le département. Pour rappel, la région de Kédougou fait face à une épidémie de fièvre jaune qui a fait des victimes dans la zone.

5- Armée sénégalaise : Un nouveau patrouilleur de guerre pour la marine nationale

Quelques semaines après son offensive victorieuse en Casamance, l’armée sénégalaise à travers la marine va réceptionner dans quelques semaines un patrouilleur qui impressionne d’ailleurs en Bretagne avant même sa livraison. «Cela faisait cinq ans que le chantier Ufast de Quimper n’avait pas sorti un bateau de cette taille », indique la presse spécialisée. Le 12 février, le constructeur breton a mis à l’eau un patrouilleur de 33 mètres destiné au Sénégal. Il est désormais en achèvement à flot en vue de débuter prochainement ses essais en mer. Ufast assurera également la formation de l’équipage. La livraison du Taouay, c’est son nom, est prévue fin mars à l’Hassmar, la Haute autorité sénégalaise chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement marin. Il faut dire que depuis 2013, ce chantier naval de Quimper a reçu un contrat pour construire six patrouilleurs de ce type et avait même livré il y a quelques années  d’une grande capacité. En réalité face à la perspective du pétrole, le Président Sall a décidé d’équiper la marine sénégalaise pour défendre les exploitations en mer. A partir de 2023, le Sénégal devrait au moins exploiter deux gisements offshores et la sécurité est un impératif pour les autorités sénégalaises (Source : Confidentiel La Lettre quotidienne)

6- Actu internationale

  • Bolloré trainé au tribunal pour une affaire de corruption de présidents africains

    Bolloré à la barre ? Stupeur et tremblement dans le microcosme médiatico-financier : l’un des hommes d’affaires les plus puissants de France pourrait avoir à rendre des comptes devant un tribunal correctionnel. La juge Isabelle Prévost-Desprez, du tribunal judiciaire de Paris, a en effet, estimé ce vendredi «nécessaire» un procès pour des faits de corruption au Togo reprochés à Vincent Bolloré.
  • Trump, retour sur la scène : « Qui sait ? Peut-être que je déciderai de les battre une 3e fois. »

    Tout au long de son discours, Donald Trump a multiplié les allusions à une éventuelle candidature à la présidentielle de 2024. Durant près d’une heure et demie, l’ancien président américain a évoqué ses sujets de prédilection, son bilan « historique », selon ses propres mots, les fraudes dont il estime toujours avoir été victime lors de l’élection et des menaces de l’immigration (Avec Rfi)

7- Actu sports

  • Protocole de Rabat pour la présidence de la CAF : Augustin Senghor pressenti 1er vice-président

    Un deal serait trouvé pour la nouvelle équipe qui devrait diriger la CAF à partir du 12 mars. Selon le journal Record, le Sud-Africain Motsepe est pressenti président, Augustin Senghor 1er vice-président, le mauritanien 2ème vice-président.
  • Le lutteur Bébé Saloum pris dans les filets de la gendarmerie pour une affaire de faux billets. Il a été arrêté à Malika ce week end.
  • Le Bayern de Munich veut Kalidou Koulibaly pour 30 milliards de francs CFA

    Le champion d’Allemagne serait prêt à mettre jusqu’à 45 millions d’euros (30 miliards Cfa) sur le natif de Saint-Dié-des-Vosges.  Une  somme que les Napolitains ne négligent pas puisque le pensionnaire de Serie A  estime son joueur à 60 millions d’euros.

Lire aussi :

Rejoignez-nous sur WhatsApp

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.