Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 27 Février 2021

1- Malick Ndiaye chargé de la communication du Pastef : « A ce jour, 58 de nos partisans et militants ont été arrêtés, c’est inadmissible… », Dame Mbodj arrêté ce matin

Les derniers à être arrêtés sont  Dame Mbodj et Karim Xrum Xax , de la coalition « le peuple »,  qui voulaient manifester ce matin contre la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko. Depuis hier, 17 responsables du mouvement des femmes du Pastef ont été mises aux arrêts. Guy Marius Sagna est allé rejoindre en prison les jeunes arrêtés depuis la semaine dernière, en attendant Clédor Sène et Assane Diouf. Pour le responsable de la communication du Pastef, « c’est totalement inacceptable » et  exige que « tous les détenus soient libérés »

2- A propos du véhicule « V8 d’Adji Sarr » : Le fameux véhicule appartient…aux forces spéciales de la police

Les images de la sortie d’audition d’Adji Sarr du bureau du juge d’instruction du 8 ème cabinet du tribunal de Dakar ont installé une polémique sur les réseaux sociaux, notamment sur le véhicule « V8 » blindé qui « aurait été attribué » à la jeune femme, selon les plus audacieux. « Dakaractu »  qui s’est penché sur cette affaire a ressorti les archives pour en avoir le cœur net. Et le fameux véhicule est réapparu dans nos recherches. En effet le 21 octobre 2020, lors des affrontements à Dakar, au lendemain de la Présidentielle en Guinée, la Brigade d’Intervention Polyvalente (BIP) avait fait usage du même véhicule pour exfiltrer l’Ambassadeur de la Guinée Conakry dans notre pays, son excellence Koumba Diakité. Une façon de dire que la voiture appartient à cette division de la Police Nationale. Et sert donc à leur déplacement dans le cadre de leur mission de sécurité.

3- L’ancien ministre Oumar Youm refuse de prendre le vaccin : « le vaccin ne doit pas être une arme idéologique ou diplomatique, encore moins un instrument approfondissant davantage la cassure entre les citoyens, les riches et les pauvres, les élus et les électeurs, les gouvernants et les gouvernés»

Sur le même sujet

«J’ai décliné l’offre très courtoise du médecin chef de district. Ce n’est pas par méfiance ou par peur du vaccin, car je me suis vacciné toute ma vie. Certaines parties de mon corps en portent les stigmates. Mais, je pense simplement que «J’ai décliné l’offre très courtoise du médecin chef de district. Ce n’est pas par méfiance ou par peur du vaccin, car je me suis vacciné toute ma vie. Certaines parties de mon corps en portent les stigmates. Mais, je pense simplement que le vaccin ne doit pas être une arme idéologique ou diplomatique, encore moins un instrument approfondissant davantage la cassure entre les citoyens, les riches et les pauvres, les élus et les électeurs, les gouvernants et les gouvernés», a déclaré Me Youm.
Selon le journal Le Quotidien, il invoque la clause de conscience. «Comment regarder demain mon conseiller municipal dans le blanc des yeux, la conscience apaisée, mon épouse, mes enfants, les agents municipaux, les populations qui m’ont élu», s’interroge-t-il. « C’est pourquoi, usant de la clause de conscience, je préfère attendre le vaccin pour tous. Et, ce au nom de l’équité sociale », a tranché l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État.

4- Situation de la pandémie et de la vaccination : Le nombre de personnes vaccinées double en 24 h, 40 000 inscrits sur la plateforme pour prendre la  dose, les chiffres de la maladie semblent amorcer un plateau

Même s’il y a des personnes qui ne veulent toujours pas se faire vacciner, la campagne de vaccination contre le Covid-19, bat son plein sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, 21 641 personnes  ont pris leur première dose, selon le Directeur de la prévention Elhadj Mamadou Ndiaye. Le chiffre était aux alentours de 11 000 hier vendredi. Ce qui est une bonne tendance, avec le doublement du nombre de personnes vaccinées en 24h.

Sur le plan épidémiologique, la situation du jour se présente ainsi : Sur 2210 tests réalisés, 224 nouveaux cas ont été détectés. Il s’agit de 92 contacts et 132 infections issues de la transmission communautaire. Le taux de positivité est de 10,13%. Par ailleurs, 234 patients ont été déclarés guéris et 50 cas graves sont en réanimation. Malheureusement 8 nouveaux décès ont été enregistrés et 4777 patients sont sous traitement.

5- Grippe aviaire : « La situation est sous contrôle au Sénégal, les animaux vont être vaccinés », assure le ministre de  l’Élevage

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop, a affirmé vendredi à Saint-Louis, que la grippe aviaire est sous-contrôle après l’apparition de deux foyers et dans le centre et le nord du pays.

« Je tiens à dire de façon claire qu’après l’apparition du premier foyer à Pout, le ministère n’a pas tardé à réagir pour circonscrire ce cas dans ce périmètre. A l’heure actuelle, cette situation est sous contrôle’’, a dit le ministre interpellé par la presse sur l’apparition de cette maladie dans deux foyers à Pout (Thiès) et au parc de Djoudj (Saint-Louis. « A Djoudj également la maladie est sous contrôle et nous n’avons pas d’inquiétude », a dit M. Diop, appelant les populations à continuer à consommer la viande qui est saine. Il a remercié le gouverneur de Saint-Louis qui a réagi avec promptitude après l’apparition de la maladie à Djoudj. Le ministre a annoncé pour bientôt le démarrage de la campagne de vaccination du cheptel à l’échelle nationale.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.