Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 22 février 2021

1- Assemblée nationale : La commission ad hoc a presque scellé le sort de Sonko

Ce matin, la commission a constaté l’absence du député Ousmane Sonko, comme ce fut le cas pour Khalifa Sall, et  a tenu ses travaux comme programmé. La commission ad hoc, qui a enregistré la participation des députés de la majorité et celui du Pds, va rédiger un rapport qui devrait être présenté à l’ensemble des députés lors d’une session plénière programmée entre ce mercredi ou jeudi.

2- Justice : L’administrateur du Pastef, Birame Soulèye Diop déféré ce matin devant le procureur, bénéficie d’un soutien fort de la famille Ndieguène

L’administrateur du Pastef et ses co-inculpés attendent un face-à-face avec le procureur pour connaitre leur sort judiciaire. Au meme moment, Birame Soulèye Diop a eu le soutien de la famille Ndieguene de Thiès qui a dénoncé la cabale contre un de leurs fils. En effet,  le porte-parole de la famille n’a pas manqué de souligner le comportement  irréprochable de Birame Souleye Diop, petit-fils, de Saint (Waliw) qui fait partie de la famille Ndiéguène de par sa mère, Sokhna Oumy Ndiéguène, fille de Serigne Ousmane Ndiéguène, fils de Tafsir Ahmed Barro Ndiéguène.

3- Affaire du « Tawaaf » à Touba : Habib Diabane et ses co-inculpés déférés au parquet  de Diourbel, Serigne Mountakha Mbacké furieux contre ces « illuminés »

« Je suis le prophète Issa qui va sauver l’humanité avant la fin du monde. Nous avons reçu une mission consistant à faire un Tawaf (07 tours) à la Grande Mosquée de Touba pour sauver l’humanité. La lumière qui va nous permettre d’accomplir notre mission sur terre se trouve dans la mosquée de Touba. Nous sommes venus ici pour nous en procurer ». C’est ce qu’a déclaré Habib Diabane, personne morale de ceux arrêtés à Touba en voulant faire le tour de la Grande Mosquée, rapporte SourceA. Suffisant pour subir la foudre de Serigne Mountakha Mbacké qui a demandé à ce que toutes les personnes impliquées dans cette affaire soient expulsées de Touba sur le champ, y compris celles qui ont été arrêtées, rapporte l’Observateur. Ce qui témoigne de la colère du guide religieux.

Sur le même sujet

Habib Diabane et cinq de ses camarades ont été mis à la disposition du parquet de Diourbel., ce lundi matin. Ils sont visés pour charlatanisme, profanation d’un lieu de culte et rassemblement illégal.

4- Viol : 654 filles ont été victimes de viol en 2020 au Sénégal

En 2020, 654 cas de viol ont  été enregistrés au Sénégal. C’est une révélation de la Directrice de la Famille et de la protection des groupes vulnérables Dr Fatou Ndiaye Dème. Elle indique par ailleurs que plus de 6000 enfants ont été retirés de la rue dans le cadre du programme initié par le Ministère de la Famille.

« Nous devons mettre la population devant cette gravité des faits, pour l’année 2020, nous sommes à 654 cas de viol inscrits au niveau des tribunaux. Et dans ces cas de viol, nous avons eu des pertes en vie humains. Je pense que c’est déplorable de voir des filles qui sont à l’aube de leurs vies tuées après avoir été violées. Et cela interpelle toute la population du Sénégal », a-t-elle confié à la Rfm.

5- Top départ de la campagne de vaccination contre le Covid-19 : Diouf Sarr a installé le comité de pilotage des opérations

Ce lundi matin, le ministre de la Santé et de l’Action sociale a mis en place un comité de suivi et de contrôle des Opérations de vaccination contre la Covid-19 (Cscov-19) au sein du ministère. En effet, la campagne de vaccination va démarrer demain mardi. « C’est un évènement majeur auquel nous assistons aujourd’hui, car l’installation de cet organe est en prélude au lancement des opérations de vaccination contre la covid-19 qui va se faire demain au niveau du ministère de la Santé», a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé, lors de la cérémonie d’installation.

Ce comité, dirigé par Abdoulaye Diouf Sarr, a pour mission d’assurer le suivi et le contrôle des opérations de vaccinations contre la Covid-19 sur l’ensemble du territoire national. Il est chargé, dit-on, dans le communiqué exploité par  la rédaction de L’Asnews, de veiller au respect des procédures mises en place dans le cadre de la stratégie nationale de vaccination, veiller aussi au respect de la planification des activités de mise en œuvre de la stratégie de vaccination ; suivre et faciliter la disponibilité des ressources pour le déploiement de la stratégie nationale de vaccination.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.