Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 20 Février 2021

1- Gestion de la pandémie : L’état de catastrophe sanitaire prorogé jusqu’au 20 mars

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a décidé de proroger jusqu’au 20 mars prochain l’état de catastrophe sanitaire décrété dans les régions de Dakar et Thiès, afin de réduire la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé, samedi, le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome. Les statistiques des derniers jours montrent que la situation demeure ‘’préoccupante’’ dans ces deux régions au regard du nombre de personnes contaminées, de cas graves et de décès, a justifié M. Diome.  Le ministre de l’Intérieur a indiqué qu’en application de cette mesure, les restrictions restent en vigueur dans les régions de Dakar et Thiès. 

Il s’agit de l’interdiction de la circulation des personnes et des biens de 21 heures à 5 heures, l’interdiction des manifestations et rassemblements sur la voie publique et l’interdiction de toute réunion publique, a-t-il indiqué. Font aussi partie de ces restrictions l’interdiction de toute réunion privée, comme les baptêmes, les mariages, les réceptions et les manifestations religieuses, l’interdiction de tout rassemblement dans les lieux recevant du public, notamment les hôtels, les salles de spectacle, les dancings, les bars, les cafés, les salons de thé, les plages, les terrains….

 Le ministre de l’Intérieur a rappelé que, ‘’sur toute l’étendue du territoire nationale’’, le port du masque de protection reste de vigueur dans les lieux public et privé tels que la voie publique, les services de l’administration publique, les services du secteur privé, les lieux de commerce, les moyens de transport. (Aps)

2- Après l’UCAD, l’Université du Saloum touchée par le Covid-19

Au campus de Fatick de l’Université du Saloum, le coronavirus a touché deux étudiants. Ce qui a ameuté la communauté universitaire locale qui, malgré les mesures barrières prises, a fini d’être contaminée. Suffisant pour que les étudiants alertent pour un durcissement des mesures pour faire respecter les dispositions idoines. Jusque-là, le Coud s’est démené pour aider au respect des mesures barrières, malheureusement la mobilité des étudiants a fini d’exposer le campus à la contamination.

3- Mamadou Lamine Diallo sur l’affaire Sonko: « Je suis opposé à la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko , les faits portés à notre connaissance par le gouvernement sont incohérents »

« On ne doit pas s’amuser avec l’immunité des représentants du peuple même si notre Assemblée nationale doit être réformée.

Macky Sall veut détruire l’opposition patriotique et démocratique par tous les moyens et asseoir la dynastie Fayesall pour s’accaparer du gaz.Cette cabale contre Sonko et l’arrestation des responsables de Pastef participent à ce projet dangereux exécuté par le magistrat Antoine Diome. Macky Sall doit libérer les responsables de Pastef arrêtés », plaide le député de Tekki.

4- Vaccin anti-Covid-19 : Les premières doses convoyées vers l’intérieur du pays ce samedi 

L’annonce a été faite par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, en marge du début des opérations de convoyage des lots destinés à toutes les régions du Sénégal qui sont mises sur le même pied. Alors que la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 débute mardi, « les premières doses de vaccin sont en route vers l’intérieur du pays », selon Abdoulaye Diouf Sarr qui assistait au départ des convois. « D’ici peu toutes les quatorze régions du Sénégal seront dotées pour stopper la propagation du virus au plus vite », informe le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

5- Habib Bèye veut entrainer l’équipe du Sénégal

Dans un entretien accordé à l’Équipe repris par l’AS, Habib Beye est revenu sur son envie d’un nouveau défi : celui de devenir entraîneur. « Le métier d’entraîneur est pour moi une obsession. Même dans mon métier de consultant, je me rends compte que la façon dont j’analyse les matchs, c’est presque une projection » a-t-il avoué avant d’évoquer sa volonté d’entraîner Marseille, mais aussi le Sénégal. « C’est mon club de cœur.

Le club où j’ai passé les plus belles années (2003-2008), avec Strasbourg aussi en formation (1998-2003) », a-t-il indiqué. Outre Marseille, Habib Béye rêve aussi du Sénégal. « La reconnaissance que j’ai eue des gens et des supporters, oui, j’ai une sensibilité pour l’OM. Entraîner un jour ma sélection, ce serait une fierté immense aussi. (…) Tu ne dis pas non à l’OM, tu ne dis pas non à la sélection du Sénégal » , a fait savoir l’ancien international sénégalais.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.