Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 11 Février 2021

1- Le Point sur l’affaire Sonko-Adji Sarr à 13h

  • Assemblée nationale : Le bureau s’est réuni dans un hémicycle complètement barricadé par les forces de sécurité. Les travaux se déroulent, à cette heure, normalement. Après le bureau, c’est au tour de la conférence de se réunir, dans la foulée, pour déterminer le calendrier des prochaines étapes de la procédure de levée de l’immunité parlementaire de Sonko. Les alentours de l’Assemblée sont barricadés par les forces de l’ordre qui ont isolé l’endroit, même la presse est retenue loin de l’hémicycle. Pour le moment, il n’y a pas de mobilisation ou d’attroupement aux alentours.
  • Réquisitoire du procureur : c’est l’une des surprises de ce jeudi matin. Dans son réquisitoire envoyé au juge du 8ème cabinet qui va s’occuper du dossier, le procureur n’a pas nommé Sonko mais plutôt il vise x. Ce qui a suscité beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux ce jeudi.
  • Le chauffeur de Adji Sarr : Sidy Ahmed Mbaye, auditionné par les enquêteurs, a déclaré qu’il connaissait Adji Sarr depuis très longtemps, rapporte Libération. « Je suis un ami de longue date de Adji Sarr », a-t-il dit aux enquêteurs de la Section de Recherches  pour justifier sa présence sur les lieux et la raison pour laquelle il a transporté la jeune fille de 20 ans, accusatrice d’Ousmane Sonko.
  • Un Mbaye en cache un autre : Dès que l’identité de l’individu qui est venu chercher Adji Sarr le jour des évènements, beaucoup de personnes ont pointé du doigt le DG du Soleil, Yakham Mbaye. Le fameux chauffeur qui s’appelle Sidy Ahmed Mbaye n’est pas le fils de Yakham Mbaye mais plutôt un enfant d’un responsable allié de la coalition Benno Bokk Yakaar.

2- Pendant ce temps, la pandémie décime les populations : 393 nouvelles contaminations, 89 cas contacts, 304 cas communautaires et 12 décès

Le coronavirus est en train de mener le pays dans le chaos. Même si les populations continuent à défier la maladie avec une désinvolture et un relâchement quasi irrationnel. Il suffit de jeter un coup d’œil sur la dissémination des cas communautaires de ce jour pour comprendre l’étendue des dégâts :

Ces 304 cas communautaires sont répartis comme suit sur l’étendue du territoire: Thiès (50), Mbour (22), Saint-Louis (21), Kaolack (20). Dakar-Plateau (18), Sakal (11), Diamniadio (8), Diourbel (6). Guédiawaye (6). Dioffior (5). Kébémer (5), Khombole (5), Dahra (4), Maristes (4), Ouest-Foire (4), Popeunguine (4), Tivaouane (4), Touba (4), Vélingara (4). Almadies (3), Coki (3). Fatick (3), HLM (3). Kafirine (3)., Kédougou (3). Keur-Massar (3). Kolda (3). Louga (3), Médina (3). Mermoz (3), Ndoffane (3). Quakam (3), Pikine (3), Rufisque (3), Tamba (3), Birkilane (2), Darou-Mousty (2), Guinguinéo (2), Liberté-2 (2), Liberté-6 (2) Mamelles (2), Niary-Taly (2), Nord-Foire (2), Point-E (2), Richard-Toll (2), Scat Urbam (2), Yoff (2), Ziguinchor (2), Amitié-2 (1), Ben Taly (1), Bignona (1), Cité-Aliou-Sow (1), Cité-Biagui (1), Diamaguene (1). Dieuppeul (1). Grand kar (1) nd-Yoff (1), Gueule-Tapée (1), Kidira (1), Mékhé (1). Ngor (1), Parcelles-Assainies (1), Passy (1). Pout (1), Sacré-Coeur-3 (1), Salémata (1). Saraya (1), Sicap-Baobab (1), Sokone (1), Thilogne (1), Yarakh (1). Yeumbeul (1), Zone-A (1).

3- Sur un autre front : Les 4 présumés terroristes recruteurs envoyés en prison

Arrêtés entre les 20 et 22 janvier à Kidira, dans l’est du Sénégal, les quatre personnes,  supposées liées à la Katiba du Macina active au Mali, ont été placées sous mandat de dépôt ce mercredi 10 février.
Libération qui donne l’information, renseigne qu’ils ont été ainsi édifiés sur leur sort après trois retours de parquet. Demba Sow, Amadou Bory Diallo, Belko Diall et Siradio Labor ont été inculpés d’association de malfaiteurs, apologie du terrorisme et actes d’appui au terrorisme.
Compte tenu des griefs qui leur sont reprochés, les mis en cause se dirigent sans doute vers la Chambre criminelle à formation spéciale chargée de vider les affaires liées au terrorisme.

4- UCAD : Un étudiant dans le coma après avoir été sauvagement attaqué avec des sabres et machettes

Les images sont insoutenables ! La violence qui s’est emparée de  l’université Cheikh Anta Diop (Ucad) dépasse l’entendement. Pour cause d’une campagne pour l’élection des bureaux qui vont diriger les amicales des facultés, les étudiants en sont venus à une terreur sans nom. En effet, un étudiant en Licence 1 de la faculté des Sciences et techniques (Fst) a été agressé par ses camarades étudiants et est en ce moment dans le coma.

D’après nos confrères de Seneweb, l’étudiant a reçu deux coups de sabre sur le crâne.  L’étudiant est actuellement au service neurologie de l’hôpital de Fann. A signaler que tout est parti d’une histoire d’accueil des nouveaux étudiants au sein des campus sociaux. 

5- Vaccination anti-Covid-19 : Le ministère détaille tout vendredi lors d’un forum public

Face aux questions et aux récalcitrants, les autorités du ministère de la santé vont partager les détails du plan national lors de ce forum. Voici l’agenda et le lien pour participer.

Le forum de partage sur la vaccination contre la Covid-19, organisé par le Comité Consultatif pour la Vaccination et les Vaccins au Sénégal (CCVS) en partenariat avec la Direction de la Prévention du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, se tiendra comme convenu le vendredi 12 février à partir de 16H en visioconférence.

L’agenda proposé est le suivant 

1. Introduction du forum par le Prof Anta TAL-DIA, présidente du CCVS

2. Caractéristiques des vaccins disponibles par le Professeur Tandakha Dièye  immunologiste 

3. Préparation du pays à l’introduction des vaccins anti COVID-19 par Dr Elhadj Mamadou Ndiaye Directeur de la Prévention

 4. Discussions

Participer à la réunion Zoom : https://zoom.us/j/91842996960?pwd=NmNiYWhXOWdONU5kVFA2R3MwdUlRZz09

Les commentaires sont fermés.