Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 10 Février 2021

1- Affaire de viol présumé : ce que l’on sait ce matin

  • Les manifestants ont mis à sac  Bignona hier : ils se sont attaqués au bureau de Douane de Bignona, brulé des pneus et manifesté dans la ville. Les femmes organisent un sit-in pour faire libérer les jeunes arrêtés.
  • Le Pastef a sorti un communiqué pour dénoncer les tortures dont ses militants arrêtés avant-hier ont été victimes.
  • La coordination Pastef du Japon a « décidé de prendre en charge tous les frais de massages thérapeutiques du président Ousmane Sonko pendant au moins une année.
  • Immunité parlementaire de Sonko : Le Bureau de l’Assemblée nationale se réunit ce jeudi pour statuer, la commission des lois pourrait se réunir vendredi, le vote de la plénière en début de semaine prochaine.
  • Me Abdou Dialy Kane et Me El Hadji Diouf se constituent pour défendre la masseuse Adji Sarr.
  • Pour Y en a marre Sonko, chef de l’opposition, est en résidence surveillée.
  • Le Réseau Siggil Jigeen se démarque du communiqué du collectif pour la promotion et la protection des droits des femmes.
  • D’après le journal le Quotidien, Sonko ne sera pas entendu par la Section des Recherches et le procureur a saisi le juge du 8ème cabinet pour l’instruction du dossier.

2- Casamance : L’Armée démantèle les 4 dernières bases rebelles

Les militaires ont organisé une visite guidée des lieux pour permettre aux journalistes de constater la situation. Ainsi, après une dizaine de jours de bombardements dans la zone sud de Ziguinchor, l’Armée a fait tomber les bases de Boussoloum, Badiang, Bouman et la base historique de Sikoune. Selon le Soleil, plusieurs hectares de champs de chanvre indien ont été détruits, des munitions explosives récupérées. Après l’opération de démantèlement, les militaires vont installer des postes de contrôle aux points de passage non officiels entre le Sénégal et la Guinée Bissau.

3- [Economie] Covid-19 : Les restaurateurs n’en peuvent plus et saisissent Macky Sall

L’Association des restaurateurs a souligné que la situation économique du pays est très difficile. Elle est marquée par la paralysie de l’économie et particulièrement le secteur touristique, l’hôtellerie et la restauration.

«On observe que dans tout le pays, les restaurants survivent grâce au service de vente à emporter et les livraisons à domicile», explique-t-elle. «Il se trouve qu’au Sénégal, malgré le développement de l’économie numérique, l’érection d’un ministère dédié à ce secteur, sa place comme pilier du Pse, puis du Pap 2A, le gouvernement bloque la possibilité aux restaurateurs de livrer aux clients durant les heures de couvre-feu», dénoncent les restaurateurs.  Selon eux, ceci témoigne d’un dysfonctionnement sur les ambitions du Sénégal à entrer dans les réformes du XXIe siècle. Ce qui est paradoxal, avec la relance de l’économie et la volonté du président de la République de gouverner en mode «fast-track».

À DÉCOUVRIR

4- Alioune Tine : « Les images des violences chez Sonko sont celles d’une démocratie gravement malade »

 Selon le président d’Africa Jom Center, Alioune Tine, la démocratie sénégalaise est à son plus bas niveau depuis 2012.  « Elle ne peut pas survivre au rythme des liquidations politiques de tous les prétendants au poste de président de la République depuis 2012. L’horizon 2024 est sombre, tout comme la démocratie et l’état de droit »,  déplore-t-il. Le président d’Africa Jom Center a laissé entendre, « qu’user de toutes les armes pour conserver le pouvoir ou pour conquérir le pouvoir d’Etat, fait courir de graves dangers à l’état de droit à la démocratie et la République ». « Surtout quand on ouvre les vannes de caniveaux, des égouts et des basses fosses. La politique va puer partout », alerte-t-il.

5- Testés Positifs au Covid-19 : Des employés de Sonam sommés de reprendre le travail

La situation reste très tendue à la Sonam Assurance. A l’heure où la propagation de la covid-19 est très grave.  Le torchon brûle entre le Directeur de la Société d’Assurances Sonam et des agents. En effet, selon une source proche, il y a une vingtaine d’employés qui sont atteints de Covid-19. 5 d’entre eux ont été sommés de reprendre leurs activités. Ces derniers tirent la sonnette d’alarme. Un des employés a même contaminé sa mère. Malheureusement ils sont actuellement en train de subir la pression du Dg Diouldé Niane qui leur demande de reprendre le travail. Parmi les personnes appelées à reprendre service, il y a le Directeur financier et les comptables. Ils ont saisi l’inspection du travail. L’organe de régulation leur demande d’écrire une lettre. Joint au téléphone, le Directeur Mamadou Diop dément l’information : “L’information n’est pas vraie” (L’Asnews).

6- Actu internationale

  • Procès Trump : Une majorité de sénateurs américains (56 contre 44) ont voté, mardi 9 février, pour que se déroule dans son intégralité le procès en destitution contre l’ancien président républicain Donald Trump, en soutenant l’argument présenté par les démocrates selon lesquels la Constitution autorise une telle procédure. (France 24)
  • L’animal à l’origine du coronavirus pas encore identifié 

    L’équipe internationale d’experts chinois et de l’OMS a rendu ses premières conclusions sur le Covid-19, après sa visite à l’Institut de virologie de Wuhan, en Chine. Elle a annoncé qu’elle n’avait pas identifié l’animal à l’origine du coronavirus. Quant à la date de son apparition, les experts n’ont pas relevé d’indication sur sa présence à Wuhan avant décembre 2019. (France 24)

7- Actu sports

  • U-17 UFOA : Le Sénégal jouera les demi-finales  du tournoi qualificatif de la zone A pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Les hommes de Malick Daf ont battu la Mauritanie (0-4) en deuxième et dernière journée du groupe A, hier à Thiès.
  • Messi désigné joueur de la décennie devant Cristiano Ronaldo et Inestia.
  • Présidence de la CAF : La FIFA n’a pas de candidat et ne s’immisce pas dans l’élection, selon Fatouma Samoura SG de l’instance de foot mondial.
  • Coup dur pour le PSG : Di-Maria out contre le Barça

    L’attaquant du Paris Saint-Germain, Angel Di Maria ne sera pas présent pour le choc face au FC Barcelone en huitième de finale aller de la Ligue des champions, le 16 février prochain au Camp Nou. L’Argentin est touché à la cuisse. (FranceTvinfo)
    Le PSG ne pourra pas compter sur son feu-follet Di-Maria déclaré forfait contre le Barça en champions league.

Lire aussi

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.