Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 21 janvier 2021

1- Covid-19 à l’hôpital Principal : Une dame adulte positive au Covid-19 et internée à la Pédiatrie déclenche la furie des travailleurs

En a croire notre consœur Bineta Diallo de la RFM, l’hôpital Principal de Dakar est secoué par l’affaire d’une femme adulte atteinte du coronavirus qui a été hospitalisée à la pédiatrie, l’hôpital des enfants.  Suffisant pour que les délégués du personnel dénoncent cette décision qu’ils jugent « inacceptable ».

Leur porte-parole, qui s’est confié à notre consœur, s’est dit décidé d’aller jusqu’au bout pour mettre fin à cette situation. La direction de l’hôpital a assuré qu’elle assume la décision d’hospitaliser les patients du Covid-19 dans différents services de l’hôpital, parce que toutes les dispositions sont prises pour sécuriser tout le monde. Le CTE de l’hôpital ayant fait le plein, ils sont obligés de répartir les malades du coronavirus dans les autres services.

2- Vaccination des sénégalais : Abdou Latif Coulibaly annonce un module technique proposé au chef de l’Etat

Le ministre secrétaire général du gouvernement s’est prononcé sur les enjeux et l’opportunité de la réforme de la loi instituant l’état d’urgence. Abdou Latif Coulibaly était l’invité de l’émission « Le Point » de ce mercredi de la télévision nationale.
Parlant du vaccin qui occupe l’actualité nationale, Abdou Latif Coulibaly dit « pour le vaccin, nous collaborons pour un accès mondial et équitable dans le cadre du Covax. Gardons en tête que le combat c’est d’abord nous. Nous collaborons avec tout le monde dans ce que le gouvernement veut faire. Nous discutons avec plusieurs partenaires. Mais tout d’abord élaborons une stratégie nationale. Un module technique est à l’étude actuellement pour être finalisé et présenté  au président de la République  sur la base de calculs rigoureux», conclut le secrétaire général du gouvernement.

3- Podor : Le Coordonnateur du Forum civil et président du conseil communal de la jeunesse arrêté après un post sur Facebook, Baba Maal et Birahim Seck demandent  sa libération….

 « Coronavirus, pauvreté et corruption. Nous ne pouvons cumuler tous ces maux chez nous. On peut même considérer les deux premiers comme étant « naturels » mais la CORRUPTION. Là je dis NON. Et je sais que beaucoup me diront NON aussi. Envoyés à Podor pour servir la population podoroise, certains chefs de services sont à Podor pour s’enrichir sur le dos de la population ». Voilà le post publié sur facebook qui a valu à Samba Tall son arrestation.

Sur le même sujet

Pour Birahim Seck, coordonnateur du Forum civil, « toutes les énergies seront mobilisées pour lutter contre la corruption au Sénégal et Podor ne sera pas en reste ». A la suite de Birahim Seck, l’artiste Baba Maal est aussi monté au créneau pour demander la libération du jeune dirigeant du conseil de la jeunesse de Podor très apprécié dans le terroir. Les élèves de la localité ont manifesté, hier, pour dénoncer l’arrestation de leur camarade.

4- Affaire des 94 milliards : Ousmane Sonko lance un défi au procureur et brandit des preuves

Sonko ne lache pas l’affaire des 94 milliards qui l’oppose à Mamour Diallo ancien directeur des Domaines. Selon le patron du Pastef, « la moitié des 94 milliards a été déjà empochée par Mamour Diallo et Cie ». «Ils se sont partagés 45 milliards Fcfa».

 Sonko de lancer un défi au procureur : «Serigne Basssirou Guèye, s’il est vraiment courageux, je l’invite à ouvrir le dossier. Si vous voulez prendre vos voleurs, je suis prêt à vous aider à mettre la main sur eux en vous indiquant la banque et en vous donnant le numéro du compte bancaire».

5- Divulgation des informelles personnelles de Diary Sow par Moise Sarr : Fodé Barro exprime son désaccord

Le Coordonnateur de la  Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique ( PPLAAF), Fadel Barro, n’a pas aimé la sortie du Secrétaire d’Etat des Sénégalais de l’extérieur Moise Sarr sur la bourse de l’étudiante Diary Sow. Sur le plateau de Hashtag, l’ancien coordonnateur de Y en a marre a montré toute sa désolation.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.