Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 15 Janvier 2021

1- Pour venir à bout de la pandémie : Le Khalife Général des Tidianes Serigne Babacar Sy Mansour fait des recommandations aux sénégalais

Le Khalife General des Tidianes Serigne Babacar Sy Mansour a fait une nouvelle déclaration sur la crise sanitaire liée à la COVID-19. Pour cette deuxième sortie sur cette pandémie qui secoue le monde, le Khalif Serigne Babacar Sy Mansour a réitéré ses propos selon lesquels, cette pandémie est une malédiction divine. C’est ainsi qu’il a exhorté tout le monde à recourir à la prière (NIANE), au repenti (TOUB) et au Zakât (SARAKH) . Dans ce sens, il invite rigoureusement les Sénégalais au respect de toutes les recommandations des services sanitaires.

Ainsi, Serigne Babacar Sy Mansour recommande à tous les chefs de famille (Borom Keur) et tout un chacun selon ses moyens, de s’acquitter de l’aumône suivante, à remettre aux nécessiteux: 1 Kg Riz, 1 Kg Sucre, 1 litre d’huile. En plus de de l’aumône, le marabout édicte aussi des prières pour un repentir sincère envers le Bon Dieu.

2- Pandémie du Covid-19 : Le Sénégal franchit la barre des 500 décès

Le coronavirus gagne de plus en plus de terrain, avec son lot de dégâts. Si les cas positifs explosent depuis un certain temps, il en est de même pour le nombre de décès. A la date de ce vendredi 15 janvier 2021, les services du Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) ont enregistré 506 décès, depuis l’entrée du virus dans le pays, c’est-à-dire en mars 2020. Le pays vient ainsi de franchir la barre des 500 décès liés au coronavirus.  A rappeler que le Sénégal a enregistré 22.396 cas positifs dont 18.908  guéris.

3- Affaire du policier radié : Les vraies raisons de la radiation dévoilées

Le Quotidien a appris que l’agent Papa Boubou Diallo avait abandonné son poste pour aller faire son ziar. Contrairement à certaines informations, il n’a jamais été de garde au palais Djily Mbaye où séjournait Serigne Modou Kara Mbacké. C’est un agent permanent du commissariat de Louga qu’il a quitté sans permission.

Ce comportement a passablement agacé la hiérarchie policière. Elle n’a pas aimé voir un agent en génuflexion, portant sa tenue alors qu’il menait ses activités privées pendant ses heures de boulot. Par conséquent, une commission de discipline composée exclusivement de policiers l’a entendu, avant de proposer sa radiation. Par cette attitude, Pape Boubou Diallo a «violé» son serment et s’est exposé à ces sanctions jugées extrêmes par certains membres de l’establishment de Kara.

D’après des sources de L’AS, c’est plutôt l’insubordination qui est visée. Le journal indique que le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, lui aussi mouride, a tenté d’obtenir de lui qu’il s’amende, d’autant plus qu’il était en tenue lorsqu’il s’agenouillait. Mais, Pape Boubou Diallo a signifié à la hiérarchie qu’il ne regrettait rien et qu’il préférait son marabout à la police. Devant un tel affront, la sentence est tombée.

4- Accusé de pédophilie : « Le prophète auto proclamé » de Mbackérouhou jure qu’il n’a jamais eu des relations sexuelles avec la fille

Arrêté pour détournement de mineure, Dakaractu révèle que Daouda Mbacké Rouhou ne se privera pas, la main sur le cœur, de faire une précision de taille. Il atteste n’avoir jamais eu des rapports sexuels avec la fille. Mieux, il projetait même de la marier pour se conformer aux exigences de sa religion avant de consommer le mariage.

 A-t-il dit la vérité sur ce chapitre ? Mystère et boule de gomme pour le moment. Mais les enquêteurs se feront très vite une religion sur ce pan de l’affaire. Daouda Bâ a réussi un vrai lavage de cerveau. Selon les informations de Dakaractu, les pandores s’en sont aperçus lorsqu’ils ont tenté d’interroger les populations. Ces dernières vouent un attachement exceptionnel à leur guide spirituel. 

Pour ce qui concerne la fille « kidnappée », ce lavage de cerveau est plus impressionnant. Un de ses proches que nous avons joint au téléphone confie que celle-ci a toujours refusé de se libérer des griffes du marabout et devenait chaque jour davantage agressive vis-à-vis de ses parents. « Elle est méconnaissable, carrément métamorphosée »,  nous lance-t-il au bout du fil.

5- Agents limogés pour avoir prié dans le service : Le patron de la pharmacie Guigon gagne le procès contre ses deux employés

Le tribunal a donné raison à la direction de la pharmacie, déboutant les deux pharmaciens Dame Dia et Khadim Dioum
Selon Le Soleil, l’affaire a été évoquée depuis le 23 décembre dernier.  Lors du procès, le directeur de la pharmacie, Bernard Henry Guigon, a confié qu’il n’a pas limogé ses deux agents pour prière mais pour abandon de poste.
«On est dans une pharmacie où l’on vend des médicaments et non des tissus ou des sacs. La règle absolue du comptoir, c’est la présence de tout le monde durant tout le service», déclare-t-il.
Avant d’ajouter qu’il n’a pas de problème avec la prière parce qu’il est lui-même croyant.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.