Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 8 Janvier 2021

1- Situation de la pandémie : Nombre de cas jamais égalé au Sénégal avec 296 nouvelles contaminations

Mamadou Ndiaye, le Directeur de la prévention, renseigne que sur 2270 tests réalisés, 296 nouveaux cas ont été détectés, contre 220 hier. Un record. Pour les nouveaux cas, ils sont composés de 154 contacts et de 142 cas communautaires. Le taux de positivité est de 13,04%. Il était précédemment à 12,39%.

Par ailleurs, 131 patients ont été déclarés guéris et 34 cas graves ont été signalés. Malheureusement, 8 nouveaux décès  ont encore été enregistrés. Un nouveau record. A ce jour, ce sont 20672 cas qui ont été globalement déclarés positifs au Sénégal, dont 18016 guéris, 446 décédés et 2209 patients sous traitement.

2- La SGBS licencie 130 employés…

Des locaux fermés au public, des messages envoyés aux clients pour leur annoncer la cessation d’activités au niveau de SAIF Manko, une filiale de microfinance de la Société Générale qui a lancé ses activités au Sénégal, en 2013. Le personnel composé de plus de 130 employés est aujourd’hui en procédure de licenciement décidée par le groupe Société Générale, mandaté par la SGSN (ex SGBS).
En effet, cette institution à l’inclusion financière s’était distinguée dans le monde de la microfinance, avec l’ouverture de quatre agences à Dakar (Pikine, Grand-Yoff, Keur Massar et Hlm) et une à Touba. Ses 130 employés dont 67 Cdi crient leur ras-le-bol devant ce qu’ils qualifient de « licenciement abusif orchestré ».
Il faut rappeler qu’une affaire de fraude avait éclaboussé la boite en 2018 et a occasionné le licenciement des présumés fraudeurs. Mais cela n’a pas eu d’impact réel sur l’activité de Manko, du moins, jusqu’au 19 octobre 2020 où les travailleurs ont reçu la décision d’arrêt de production. « Décision qui émane de la Société Générale de Paris après consultation du DG », renseigne une source de Seneweb.

3- La fièvre jaune revient au Sénégal

La fièvre Jaune est de retour au Sénégal Oriental. C’est dans les régions de Tambacounda et Kédougou que la maladie réapparaît en pleine pandémie de coronavirus. La direction de la prévention compte démarrer la vaccination dans cette zone avant la fin de la troisième semaine de ce mois de janvier.

Bien que le Sénégal ait mené une vaccination de masse en 2007, la partie Orientale du pays est considérée comme étant à haut risque de transmission endémique de la fièvre endémique. Dans ces conditions, les personnes non-vaccinées restent vulnérables à l’infection. Certains experts redoutent, selon Dr Ndiaye que la pandémie de Covid-19 perturbe les activités de vaccination de routine, en raison de la charge qui pèse sur les systèmes de santé. L’autre menace, serait, ajoute-t-il  « la baisse du recours à la vaccination, en raison de la réticence des communautés ». Il termine en assurant que  « tout est prêt pour commencer la vaccination », dans un entretien avec « Enquête » exploité par Dakaractu.

4- Disparition de l’étudiante Diary Sow à Paris : L’ambassade du Sénégal fait le point

Emile Bakhoum, le chef du Service des étudiants sénégalais à l’étranger à l’ambassade du Sénégal à Paris, indique qu’ils ont été saisis le jeudi 07 janvier 2021 par le Lycée Louis-le-Grand au sujet de l’absence inquiétante Diary SOW. Celle-ci est scolarisée dans ledit Lycée en deuxième année de CPGE Scientifique (Pc1).

«Nous avions alors immédiatement pris contact, pour les en informer, avec l’Ambassadeur du Sénégal en France, le Consul Général du Sénégal à Paris, ainsi que la famille de Mme Sow. Dans la foulée, la décision a été prise pour qu’une déposition soit faite par le Consul Général auprès du Commissariat de police compétent de Paris», renseigne-t-il dans son document parcouru par iGfm. Il assure que les autorités sénégalaises et françaises suivent l’affaire de très près.

Pour l’instant, au Sénégal, ses proches croisent les doigts et prient pour que celle qui fut la meilleure élève du pays, soit retrouvée saine et sauve. Sur les réseaux sociaux, beaucoup mettent la main à la pâte pour aider à retrouver la brillante élève.

5- Affaire Penc-Mi: Thione Seck gagne son procès en Appel

Du nouveau dans l’affaire judiciaire de la boîte de nuit Penc-Mi. Selon Libération, la Cour d’Appel de Dakar a cassé l’ordonnance d’expulsion du chanteur Thione Seck. Pour rappel, la Cour d’Appel avait subordonné l’expulsion au dépôt, par son bailleur Alioune Badara Diagne, d’une caution de 500 millions de FCFA. Une somme qui devait servir à réparer les préjudices subis par le leader du Raam Daan, au cas où la justice rendrait une décision finale qui lui est défavorable.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.