Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 6 Janvier 2021

1- Covid-19 : Le Sénégal franchit la barre des 20000 cas positifs, 433 décès et 1940 patients sous traitement

Sur 1540 tests réalisés, 192 sont revenus positifs au coronavirus soit un taux de positivité de 12,47 %. Il s’agit de 47 contacts suivis, 1 cas importé (AIBD) et 144  cas issus de la transmission communautaire, répartis comme suit : Touba (24), Kaolack (12), Dakar Plateau (11), Saint Louis (11), Popeuguine (7), Diourbel (5), Maristes (5), Tivaouane (5), Darou Mousty (4), Tamba (4), Koki (3), Mbour (3), Point E (3), Fann Résidence (2), Guédiawaye (2), Kaffrine (2), Keur Massar (2), Linguére (2), Mamelles (2), Ouakam, Ouste Foire (2), Pété (2), Podor (2), Thiès (2), Yoff (2), Mbirkilane (1), Cité Djily Mbaye (1), Cité Mixta (1), Dagana (1), Daarah (1), Diakhao (1), Foundiougne (1), Gueule Tapée (1), Guineguinéo (1), Hlm (1), Liberté 6 (1), Malém Odar (1), Matam (1), Médina (1), Nord Foire (1), Ngor (1),Parcelles Assainies (1), Patte D’oie (1), Patte D’oie (1), Pikine (1), Rufisque (1), Saaréya (1), Sicap Baobab (1).

92 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris.
23 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation. 5 décès ont été enregistrés. A ce jour, le Sénégal compte 20156 cas positifs, 433 décédés et 1940 patients sous traitement.

2- Education sexuelle à l’école : Les parents d’élèves veulent désormais être impliqués dans la validation des contenus enseignés à leurs enfants et disent non au module de l’Unesco

L’Union Nationale des Parents d’Élèves et d’Étudiants du Sénégal (UNAPEES), s’est invitée au débat du projet relatif à l’introduction d’un module sur l’éducation à la santé sexuelle et reproductive en milieu scolaire. Et pour couper court, l’unapees invite le ministère de l’Éducation Nationale à associer et impliquer la communauté parentale à travers leurs associations à la conception et à l’exécution des réformes, à la définition des programmes et au choix des contenus, à l’élaboration des projets ayant pour cible les élèves.

 
Une position clairement affichée par les camarades d’Abdoulaye Fané, signataire dudit communiqué exploité par Dakaractu. Fidèle à sa mission de veille et de mise en garde contre toute dérive, l’UNAPESS s’oppose à toutes les réformes et initiatives qui font abstraction des valeurs culturelles et cultuelles fondamentales de notre pays. 

3- Antoine Diome : « Le couvre- feu dure 12 jours et pourra être reconduit »

Le ministre de l’Intérieur Antoine Felix Diome a fait savoir que l’état d’urgence assorti du couvre-feu sera matérialisé par la présence des forces de défense et de sécurité sur le terrain pour veiller à l’application desdites mesures. Il s’exprimait sur les nouvelles mesures sanitaires et sécuritaires qui ont été prises par le Chef de l’Etat pour limiter la propagation du coronavirus au Sénégal, selon l’Asnews.

Poursuivant son argumentaire, Antoine Félix Diome d’expliquer que l’état d’urgence est encadré par la loi de 1969. « Sa durée est de 12 jours mais, il y a une possibilité de le proroger. Tout dépend de l’évolution de la situation », a expliqué le ministre de l’Intérieur, sur la RTS.

Pour le ministre de l’Intérieur, nous devons tous faire bloc et atteindre cet objectif qui est de réduire les cas de contamination. Cependant, il a prévenu ceux qui violeraient ces mesures. Des sanctions, avertit-il, seront prises contre eux conformément aux dispositions de la loi.

4- Le procureur demande le mandat de dépôt pour Cheikh Gadiaga

Ce mercredi, Cheikh Gadiaga va sans doute retourner en prison moins d’une semaine après avoir bénéficié d’une liberté provisoire. Pour rappel, ce dernier avait été arrêté par la Section de recherches suite à une sortie virulente contre des autorités de Touba qui avaient porté plainte.

Libération online a appris de sources autorisées que le parquet vient de demander l’ouverture d’une information judiciaire pour injures par le biais des Ntic et diffamation avant de requérir le mandat de dépôt. Le dossier a été confié au juge du premier cabinet, selon Libération.

5- Incendie du puits de Ngadiaga : Des millions partent en fumée tous les  jours

Le groupe de services pétroliers américains Halliburton, venu des Etats-Unis, a déployé des experts et techniciens et lancé, depuis le 1er janvier dernier, les opérations d’extinction sur le champ gazifère de Ngadiaga formé de 16 puits dont 5 fonctionnels. Mais du côté de Fortesa qui exploite le gaz sur ce site, impossible de dire combien de temps va prendre l’opération.

« Pour un tel sinistre, on ne s’engage pas sur la base d’un plan de travail qui est établi, tout en mettant la priorité encore une fois sur la sécurisation des vies humaines. Parce qu’il est entendu dès le départ que s’il y a un seul blessé lors de ces opérations de maîtrise de ce puits en feu, l’opération sera considérée comme un échec », explique Cheikh Ndiaye, directeur général adjoint de Fortesa, interrogé par la Rts.


Dans des propos relayés par Le quotidien repris par seneweb, le directeur général adjoint de Fortesa n’avance pas de chiffres, mais reconnaît toutefois que « Ce sont des millions par jour qui partent en fumée».

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.