Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 5 Janvier 2021

1- Affaire des jouets alcoolisés : Tous les mis en cause libérés

Toutes les personnes mises en cause dans l’affaire dite des jouets alcoolisés sont libres. Rendant sa décision aujourd’hui, le tribunal a condamné à 6 mois avec sursis Houssam Khalil qui distribuait le produit. Le parquet avait requis un an ferme.

La même peine (6 mois avec sursis) a été infligée au commerçant Thierno Diallo. Ils devront payer aussi une amende globale de 2 millions de Fcfa dont 1 million à la famille de l’enfant qui avait consommé le produit. Tous les autres prévenus ont été relaxés alors que Sos Consommateur a été débouté de sa demande de constitution comme partie civile, informe Libération.

2- Succession du Général Mamadou Niang à la tête de la Commission politique du dialogue national : Babacar Kanté en pole position

Président de la Commission politique du Dialogue national, le Général Mamadou Niang est décédé, le lundi 28 décembre dernier, à l’âge de 82 ans. Quid de son successeur ? Selon Source A, son remplaçant pourrait être issu du trio qui l’assistait.

Il s’agit, croit savoir le journal, du professeur Babacar Kanté, de son collègue Aliou Sall et de Magib Ndiaye. Mais, l’universitaire Kanté part en pole position pour présider aux destinées de la commission cellulaire du Dialogue politique. Ce, pour avoir eu l’avantage de travailler avec le défunt Général Niang depuis l’Observatoire national des élections (ONEL).

3- Hausse des contaminations de la seconde vague, virus mutant : Pour le Pr Coumba Kane «  le taux de transmission est beaucoup plus important que le premier virus qui était là » 

Le professeur Coumba Kane de l’Institut de recherche en Santé, de surveillance épidémiologique et de formation (Iressef) de Dakar, microbiologie et virologiste, explique que le virus qui est responsable du coronavirus est de type aérien. « Tous les virus aériens sont connus comme étant susceptibles de faire des mutations. Selon elle, « Ces mutations sont toujours là, mais le problème qui se pose c’est quand elle a lieu dans un site qui a une importance capitale au niveau du virus à savoir au niveau de protéine d’enveloppe.

Cette souche a été découverte en Angleterre et ce qu’on voit, le taux de transmission est beaucoup plus important que le premier virus qui était là ». Pour rappel, le directeur de l’OMS vient de lancer une alerte pour les africains : selon le boss de l’OMS, le virus mutant est bien entré en Afrique et qu’il risque de faire beaucoup de dégâts.

À DÉCOUVRIR

4- Financement de Pastef /Menaces du ministre de l’Intérieur : Khalifa Sall en bouclier pour Ousmane Sonko

« Taxawu Senegaal dénonce avec vigueur le communiqué du ministre de l’Intérieur du 02 janvier 2021 sur la levée de fonds du parti politique PASTEEF les Patriotes. Elle rappelle que cette opération n’est pas constitutive d’une violation de la loi n° 81-17 du 6 mai 1981 relative aux partis politiques.

Taxawu Senegaal met en garde le ministre de l’Intérieur contre toute tentative d’instrumentalisation de la loi pour servir de motivation à la dissolution d’un parti d’opposition. Plutôt que de faire dire à la loi ce qu’elle ne dit, le ministre de l’Intérieur devrait veiller à l’application des dispositions de la Constitution relatives au financement des partis politiques.

Au stade d’évolution de notre démocratie, il est impératif de doter notre pays d’un cadre légal et réglementaire portant sur le financement de la vie politique.

A cet effet, Taxawu Senegaal invite le Gouvernement à engager des concertations inclusives sur le financement des partis politiques et le financement des campagnes électorales en s’inspirant, le cas échéant en les actualisant, du rapport du Professeur El Hadji MBODJI et des propositions des conclusions des Assises nationales sur le financement de la vie politique… », indique le communiqué de « Taxawu Senegaal » dirigéé par Khalifa Sall.

5- Autoroute à péage : Macky Sall prend 25% des actions d’Eiffage et lui fait payer 800 millions en quinze jours

Dans sa livraison du jour, le journal L’As informe que le président de la République a renégocié le contrat d’exploitation de l’autoroute à péage. Selon le journal, Macky Sall, a demandé à l’entreprise française de mettre en application ses propositions dans un délai de quinze jours après l’audience qu’il a accordée, le 29 décembre dernier, au PDG de Eiffage, Benoît de Ruffray.

Ainsi, au lieu de verser une somme de 10 000 FCFA par an, Eiffage va désormais débourser 800 millions FCFA chaque année pour la location du foncier. Mieux, l’État devient actionnaire à hauteur de 25% dans ladite société qui exploite l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.