Le Café qui réveille l'Info

Top 5 : Les indispensables de la mi-journée

1- Un précédent dangereux/ effets d’une fake news sur la vaccination : Des parents d’élèves de Ranerou retirent tous les enfants d’une école

«Les gens disent qu’il y a une campagne de vaccination sur les enfants à l’école. Des vaccins qui ne sont pas bons pour la santé des enfants. Quand la rumeur s’est répandue, c’est là que les parents se sont rués vers l’école», a expliqué Demba Fall président des parents d’élèves de la ville de Ranérou Ferlo, à la Rfm. Il s’est employé à nouer le fil du dialogue entre parents et enseignants.

Ces derniers ont précisé qu’aucune campagne de vaccination n’est en cours dans la région. Et selon des sources médicales, il ne s’agissait que d’une campagne de mise à niveau des volontaires devant dérouler la campagne contre les maladies tropicales négligées.

2- Covid-19/Point de situation du jour : 3 décès, 115 nouveaux cas, 711 patients sous traitement, 8 régions touchées

Sur 1544 tests réalisés, 115 sont revenus positifs au coronavirus ce jeudi, soit un taux de positivité de 7,45 %. Il s’agit de 52 contacts suivis et de 63 cas issus de la transmission communautaire. Ils sont répartis entre Dakar Plateau (9), Richard-Toll (6), Louga (5), Kaolack (3), Mamelles (3), Thiès (3), Touba (3), Almadies (2), Koki (2), Gueule Tapée (2), Liberté 6 (2), Matam (2), Parcelles Assainies (2), Podor (2), Saint-Louis (2), Bambey (1), Colobane (1), Dahra (1), Fann Hock (1), Grand Dakar (1), Grand Yoff (1), Keur Massar (1), Liberté 5 (1), Mbour (1), Ourossogui (1), Pikine (1), Sacré-Cœur 1 (1), Yarakh (1) et Yoff (1)

35 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris alors que 26 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.

Trois nouveaux décès liés à la Covid-19 ont été enregistrés.

A ce jour, le Sénégal compte 17. 451 cas positifs dont 16. 384 guéris, 355 décès et 711 encore sous traitement.

3- Reprise des activités culturelles : Antoine Diome dit niet aux artistes

Pour l’heure, les autorités ne comptent pas laisser travailler les acteurs culturels en raison de la tendance haussière des cas liés au coronavirus. “Elles ont comptabilisé aujourd’hui (mercredi 16 décembre), 168 cas et ça monte graduellement. Nous avons dit que nous avons très bien compris. Et là où nous sommes, c’est de ne pas engager notre responsabilité à ce que nous soyons aussi responsable de cette situation“, a déclaré le Coordonnateur de la coalition des acteurs culturels sur la Rfm reprise par Senego.

Daniel Gomez de préciser que la préfecture leur a refusé l’autorisation de faire leur sit-in aujourd’hui, jeudi, “parce que dans les jours ouvrables, le jour de dépôt n’est pas compté“. Mais note-t-il, l’autorité leurs donne l’opportunité de faire une autre demande pour que le sit-in soit maintenu la semaine prochaine, c’est-à-dire le mercredi 23.

Selon M. Gomez, la situation sera suivie “au jour le jour” entre les deux parties prenantes pour voir dans quelle mesure les manifestations pourraient être reprises. “Si dès demain, la tendance est à la baisse, on pourra tout de suite libérer les arrêtés pour pouvoir nous permettre de pouvoir travailler surtout pour cette période de fête“, a-t-il fait savoir.

4- Lutte contre la délinquance et la criminalité : 5674 individus arrêtés en novembre

«Ces interpellations sont réparties comme suit : 596 individus appréhendés pour atteinte aux biens (vol, recel, abus de confiance, détournement, escroquerie…), 192 pour infraction au code des drogues, 362 pour atteinte aux personnes (homicide, accident mortel, tentative de meurtre, coup et blessure volontaire, violence à ascendant, viol, attentat à la pudeur), 301 pour atteinte à la paix publique, 11 pour autres infractions (vagabondage, traite de personnes, infraction à la loi sur les armes…), 550 pour ivresse publique et manifeste et 3768 pour vérification d’identité», renseigne le Bureau des relations publiques de la police nationale dans un communiqué exploité par «L’As».

5- Macron testé positif, des autorités étrangères cas contact, le sommet de l’Etat français touché

Le président du Conseil européen Charles Michel, le Premier ministre espagnol qui ont rencontré le président français en début de semaine, sont des cas contacts. Le PM Jean Castex testé négatif ce matin reste quand même à l’isolement pour 7 jours de même que  le président de l’assemblée nationale Richard Ferrand, lui aussi cas contact de Macron. Plusieurs autorités qui ont diné ou déjeuné avec Macron cette semaine sont sur la liste des cas contacts qui risque de s’allonger. Brigitte Macron, cas contact de son mari, est mise en isolement. La Première dame française ne présente pas de symptômes pour le moment.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.