Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 17 décembre 2020

1- Gestion de la pandémie : Les injonctions de Macky Sall au ministre de la santé

La montée des malades de Covid-19 à l’état grave est préoccupante. 23 patients admis en réanimation ont été répertoriés, ce mercredi 16 décembre par les autorités sanitaires. Ainsi, le Président de la République a demandé, lors du Conseil des ministres de ce jour, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale de réactiver les Centres de Traitement des épidémies (CTE) , de remobiliser et motiver davantage les personnels de santé et surtout, de renforcer les services d’urgence et de réanimation dans les hôpitaux.
Mieux, le communiqué dudit Conseil a fait savoir que le Président de la République a indiqué au Gouvernement l’impératif d’adopter de nouvelles mesures sécuritaires et sanitaires afin de limiter la propagation actuelle de la pandémie de la COVID-19.

2- Imam Kanté tape sur la table : « Cette affaire de leadership féminin et de genre commence à être du n’importe quoi et en flagrante entorse à l’égalité des jeunes filles et garçons comme le garantit la constitution »

 « Je vois dans la presse que la ministre de la famille donne des bourses d’enseignement supérieur pour le Maroc et la Tunisie aux 10 filles d’une école de Dakar qui ont eu un bac (S) », quel est le type de message qu’on envoie aux garçons qui ont eu le même diplôme ? « Qu’ils ne sont pas des filles ? C’est cette façon de faire qu’on appelle l’approche genre ? Où est l’égalité des jeunes garçons et filles devant des opportunités publiques ? Pourquoi n’avoir pas appliqué la parité en prenant 5 filles et 5 garçons selon des critères de mérite (notes) et de statut social (famille vulnérable)? C’est ça l’équité de genre ? », S’interroge-t-il.

Ainsi l’Imam, estime que « Cette affaire de leadership féminin et de genre commence à être du n’importe quoi et en flagrante entorse à l’égalité des jeunes filles et garçons comme le garantit la constitution. « Les jeunes garçons sont de plus en plus marginalisés au prétexte de l’approche genre qui est en train de se transformer en des procédures inéquitables et injustes envers ces  derniers. »

Dès lors, il pense, « Il est temps de corriger cette dynamique pas bonne du tout et de ne pas laisser, sous le prétexte du féminisme et du genre, soutenir des idées et façons de faire qui tendent à fragiliser et exclure les jeunes garçons des circuits d’opportunités et de développement personnel et solidaire ». (L’Asnews)

3- Un distributeur de jouets et gadgets pour enfant contenant un liquide sucré et alcoolisé arrêté

L’arrestation est survenue après une alerte lancée sur les réseaux sociaux à travers une vidéo largement partagée par les internautes. Un homme y racontait que son enfant s’était endormi après avoir bu le liquide qui sentait de l’alcool.

Suite à cela, les laboratoires affiliés au ministère du Commerce ont procédé à l’analyse de ces gadgets et du liquide qu’ils contiennent. Les résultats ont montré effectivement que le liquide avait un goût fruité apparenté à de l’alcool. Quant au commerçant, il soutient avoir acheté ces jouets livrés par une voiture devant sa boutique sans facture d’achat.

Il a été appréhendé et sera mis à la disposition du Procureur de la République prochainement. Les services du ministère du commerce procèdent actuellement à la récupération des gadgets déjà distribués à Dakar et à Mbour.

4- Touba : Le Covid-19 revient en force, 30 cas communautaires détectés

Après une disparition de la maladie en octobre 2020 et ce miracle de zéro cas noté deux semaines après le Grand magal de Touba, la cité renoue avec la pandémie. En effet,  en deux semaines, plus de 30 cas issus de la transmission communautaire ont été enregistrés par le district sanitaire. 
Les 05 malades notés hier mardi et les 09 chiffrés aujourd’hui, montrent à suffisance la progression de la maladie dans la cité. 
Pourtant, ces chiffres sont loin de refléter la réalité du terrain, les tests n’étaient réalisés que sur les patients ayant choisi d’aller vers les structures médicales pour solliciter des soins. Le port du masque est, tout de même, respecté dans les établissements scolaires qui accueillent des milliers d’élèves venant de Touba (environ 70% des potaches qui fréquentent les écoles sont de la cité religieuse).
À côté, le département de Diourbel a enregistré, hier, 04 nouveaux cas communautaires au moment où Mbacké a ajouté à son compteur un nouveau patient, selon Dakaractu.

5- Jeudi de vérité pour Assane Diouf

En prison depuis le mois de juin et renvoyé récemment devant le tribunal correctionnel, Assane Diouf s’est tourné vers la Chambre d’accusation de la Cour d’appel en attendant la programmation de son procès, comme révélé par Les Echos. A Libération online, son avocat explique que la Chambre d’accusation va se pencher, ce jeudi, sur deux requêtes. Selon Me Ciré Clédor Ly, il s’agit d’une demande de liberté provisoire et d’une requête pour faire annuler tout simplement les pv de l’enquête de la police

6- Actu internationale

  • L’Organisation mondiale de la santé préconise le port du masque lors des réunions familiales de Noël et des fêtes de fin d’année en Europe, a-t-elle annoncé mercredi, avertissant d’un « risque élevé » de nouveau rebond de l’épidémie début 2021

7- Actu sports

  • Zidane «Pour moi, Benzema est le meilleur attaquant de l’histoire du football français »

    Auteur de 4 buts qui ont permis de sauver la peau de Zidane, Karim Benzema reçoit un hommage de son coach : « il le montre, il est au Real Madrid depuis très longtemps. Pour moi, Benzema est le meilleur attaquant de l’histoire du football français. Plus de 500 matches, tous ses buts, son palmarès, ce qu’il a fait parle pour lui. Pour moi, il est le meilleur, c’est très clair. (…) C’est un joueur mûr. Ce n’est pas un attaquant de pointe pur, il ne pense pas qu’au but. C’est pour ça que je l’adore, il n’est pas obsédé. Il sait jouer avec les autres, s’il doit faire la passe, il la fait », a déclaré Zidane cité par Footmercato.
  • Après le niet des sportifs : Matar Bâ rencontre ses collègues de la Santé et de l’Intérieur

    Les nouvelles restrictions à cause de la montée des cas de Covid n’ont pas seulement impacté les acteurs culturels mais aussi les sportifs. Les sportifs surtout ceux du championnat local ont dit niet à l’interdiction d’exercer. En effet le ministre des sports, Matar Ba est actuellement à la recherche de solutions avec ces collègues ministres, de l’intérieur AntoineFélix Diome et de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr pour permettre à ces jeunes de ne pas faire une année blanche.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.