Le Café qui réveille l'Info

Top 5 de la mi-journée du 14 décembre 2020

1- Investiture du président guinéen ce mardi : Macky Sall n’est pas sur la liste des invités

Selon les médias guinéens, l’investiture est prévue pour ce 15 décembre à Conakry, plusieurs chefs d’Etat sont attendus dans la capitale guinéenne. Les présidents de la Côte d’Ivoire, du Liberia, de la Sierra Leone. Celui de la transition malienne, du Tchad, du Ghana, du Togo, du Congo Brazzaville, du Burkina Faso devraient faire le déplacement.

Cependant, trois présidents sont absents du tableau. Il s’agit du Sénégalais Macky Sall, du Gambien Adama Barrow et du Bissau-Guinéen Umaro Cissoko Emballo, renseigne Guinéenews. Ce qui n’est pas surprenant, au vu des relations glaciales entre Condé et Macky Sall, mais aussi entre le président Guinéen et le président Emballo. Et pourtant, Macky Sall assistera bien à l’investiture d’Alassane Dramane Ouattara.

2- Pandémie Covid-19 : Les cas graves et les décès inquiètent
1 décès et 21 cas graves annoncés.

Ce lundi, les cas graves ont bondi d’une façon préoccupante, les décès continuent aussi.  Ainsi, sur 1122 tests réalisés, 71 sont revenus positifs au coronavirus, soit un taux de positivité de 6,33 %. Il s’agit de 32 contacts suivis et de 39 cas issus de la transmission communautaire. Ils sont répartis entre Fatick (6), Richard-Toll (3), Almadies (2), Keur Massar (2), Liberté 6 (2), Mbour (2), Ouakam (2), Sacré-Cœur 3 (2), Yoff (2), Cambérène (1), Cité Fadia (1), Cité Keur Gorgui (1), Diourbel (1), Fann Résidence (1), Grand Médine (1), Kaolack (1), Liberté 1 (1), Mbacké (1), Mbao (1), Mermoz (1), Nord Foire (1), Ouest Foire (1), Parcelles Assainies (1), Pikine (1) et Tambacounda (1).

65 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris alors que 21 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation. Un nouveau décès a été enregistré. A ce jour, le Sénégal compte 17. 146 cas positifs dont 16. 159 guéris, 350 décédés et donc 636 encore sous traitement.

3- Bébé de 10 mois mort à la  crèche « la Cigogne Bleue » : Son père remet en cause l’autopsie et confirme sa plainte

Magor Dia émet des doutes sur ces éléments et reste sur sa décision de porter plainte contre la propriétaire de cet établissement. « En tout cas, ce n’est pas une mort naturelle, parce qu’il y a la main d’une personne dedans. Ceci, parce que notre bébé était bien portant, quand on l’emmenait dans cette crèche. Il n’y a jamais eu d’antécédents sur le plan de la santé », a-t-il déclaré sur la Rfm reprise par Awa Faye de seneweb.

Avant de briser le silence sur ce qui s’est passé à l’hôpital Aristide Le Dantec : « Quand je suis retourné sur place pour voir le médecin qui a procédé à l’autopsie, il m’a fait savoir que le frère de la directrice de la crèche est venu pour payer les frais du dossier, alors que c’est moi qui devais s’en acquitter le lendemain. Pis, le médecin m’a aussi dit qu’il lui a remis un papier qu’il est allé photocopier. »

Toutefois, le père de la victime assure que l’enquête est en cours et qu’il fait confiance à la police sénégalaise. « Mais, précise-t-il, je pose des questions de savoir pourquoi les enquêteurs ne sont pas allés à la crèche pour voir dans quelles conditions les enfants sont gardés à ‘’La Cigogne’’ et dans quelles conditions notre bébé a trouvé la mort ».

4- Macky Sall est à Abidjan pour l’investiture de Ouattara

Le Président Macky Sall s’est envolé aujourd’hui pour Abidjan. Le Président de la République prend part à la cérémonie d’investiture de son homologue ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, qui a été récemment réélu pour un troisième mandat. Le Président Sall rentre au Sénégal aussitôt après la cérémonie. Pour rappel, Alassane Dramane Ouattara, âgé de 78 ans, a été réélu avec un score de 94,27% des voix, avec un taux de participation de 53,90 %.

5- Matam enregistré deux décès par faute de respirateur artificiel et de médecin réanimateur

C’est la panique et le désarroi chez les malades de covid19 de la région de Matam. Les deux cas arrivés à l’hôpital de Ourossogui et de Matam ont été emportés. Ce qui porte selon nos confrères de la Rfm le nombre de décès à 03, depuis le début de la pandémie. Même si les populations respectent les mesures barrières, c’est la prise en charge qui pose problème. Il n’y a pas de lit chaud encore moins de respirateur artificiel. Pire, le médecin réanimateur annoncé à l’hôpital de Ourossogui est reparti dès le lendemain de sa prise de service, rapporte l’Asnews.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.