Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 30 novembre 2020

1- Ses centres de rééducation investis par la gendarmerie : Kara annule son face-à-face avec la presse, interdit à ses disciples de se prononcer sur l’affaire, annule son évènement du 31 décembre et a voulu se constituer prisonnier….

Après la visite des éléments de la gendarmerie nationale dans son centre Darou Salam. Le guide spirituel Sérigne Modou Kara Mbacké s’est prononcé sur l’arrestation de ses disciples à travers un enregistrement repris par senenews :

« Je demande aux disciple de faire le silence total. Car il faut un changement à toute chose. Je n’aimerai pas que les gens se prononcent sur cette situation. Il ne faut pas accuser le Président de la République encore moins le nouveau ministre de l’intérieur. L’Etat a ses pouvoirs, je ne veux voir quiconque se prononcer sur cette affaire. Il faut garder le silence. Même la conférence de presse que j’ai convoquée est ajournée à une date antérieure.

Par ailleurs,  Il ne faut pas non plus préparer la rencontre du 31 décembre, car nous sommes en période de Covid. Durant le moment de confinement, nous avons constaté que pas mal de choses se sont passés à cause de nos comportements. Si le gouvernement donne des interdictions, c’est aux citoyens de les respecter. Ce gouvernement ne fait que son travail ; judiciairement il faut laisser le soin à ses hommes de mener leur mission. Ceci est un message pour les fidèles, il faut garder le silence sur cette affaire car je n’ai donné l’autorisation à personne de s’y prononcer. J’ai voulu partir en prison mais le vénéré a refusé. Il faut punir les fautifs, j’ai pitié des gens qui me donnent leurs enfants. Mais je pense que les Daara et l’Etat peuvent s’occuper de leur éducation.  Pour ceux qui veulent se prononcer sur ce cas  et partir en prison la voie est libre mais je ne le demande à personne. En tant que mourides,  nous sommes tous appelés à être derrière les barreaux. La prison est là pour les gens qui ne respectent pas la loi, mais aussi pour ceux qui la respectent », a réagi le guide spirituel Sérigne Modou Kara Mbacké.

2- Pape Bouba Diop : Les détails de l’arrivée de la dépouille, des obsèques et de l’hommage

Décédé ce dimanche, la dépouille de Pape Bouba Diop arrivera à Dakar ce mercredi par vol Air France. Les funérailles se tiendront à Rufisque jeudi prochain et la prière mortuaire aura lieu à la mosquée des HLM Rufisque.

Depuis l’annonce du décès de l’éternel n19 des lions, plusieurs voix s’élèvent pour qu’un hommage national soit rendu à Pape Bouba Diop. A cette requête, le ministre des sports Matar rassure : « quand vous voyez le tweet du chef de l’État le président Macky Sall tout le monde sait qu’un lion qui tombe mérite tous les honneurs. C’est quelqu’un qui a consacré sa vie à défendre l’image de notre pays. Il mérite tous les honneurs, cela ne manquera pas», a annoncé hier le ministre sur la Rfm.

3- Covid-19 : Le Sénégal choisit le vaccin de Moderna efficace à 94% et adapté aux températures locales

Selon les informations de L’Observateur, le Sénégal a déjà choisi son vaccin contre le coronavirus.
En effet, les autorités sanitaires du pays ont opté pour le vaccin du laboratoire Moderna. C’est l’un des trois vaccins les plus efficaces sortis du lot de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Le produit serait efficace à 94,5% et pourrait mieux s’adapter aux conditions de conservation en Afrique, a révélé le directeur de la Santé, Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye. Elle s’exprimait lors d’un dîner-débat sur le Covid-19 organisé par l’Association sénégalaise des anciens de l’Ena de France (Asena)

4- Le juge Souleymane Teliko face à son destin

Le jour tant attendu est arrivé. Le président de l’Union des magistrats du Sénégal et par ailleurs président de la Cour d’appel de Thiès est, ce lundi, devant le prétoire, de la chambre de discipline du Conseil supérieur de la magistrature pour répondre des faits qui lui sont imputés. Il sera jugé sur les propos tenus à l’émission Jury du dimanche, du mois de juillet dernier, déclarant que les droits de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar n’ont pas été respectés lors du procès de la caisse d’avance. Une audience qui promet d’autant que le président de l’UMS a bien blindé sa défense. En plus des ténors du barreau, d’autres magistrats se sont constitués pour assurer sa défense. Les magistrats ont, à plusieurs reprises, soutenu qu’ils resteront mobilisés face à ce qu’ils considèrent comme un affront. Mieux, ils invitent les membres du Conseil supérieur de la magistrature à suspendre leur participation aux travaux de cet organe. Il faut rappeler que c’est le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick Sall qui avait saisi la chambre de discipline de la haute juridiction contre le président de l’UMS.  (avec senemedias)

5- Prières pour un troisième mandat de Macky Sall : Aliou Sall dément

Le maire de Guédiawaye,Aliou Sall, nie catégoriquement avoir demandé des prières pour un troisième mandat en faveur de son frère, le président Macky Sall. C’est à travers un communiqué rendu public ce lundi que Aliou Sall a fait le démenti : « Une partie de la presse a affirmé que j’ai demandé des prières pour un troisième mandat pour le Président de la République. Je tiens à démentir avec fermeté cette information mensongère. En tant que militant de l’Alliance pour la République je reste attaché aux directives du Président de notre parti à ce sujet. 
Aliou Sall Coordonnateur  Départemental de l’APR  de Guediawaye »

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.