Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 27 novembre 2020

1- Mbène actrice de la série « Maitresse d’un homme marié » : « Les sénégalais sont bizarres, ils sont les plus gros consommateurs de films pornos »

Les critiques des Sénégalais envahissent les réseaux sociaux pour dénoncer les comportements des acteurs. L’actrice de la Série Maîtresse d’un homme marié essaie d’expliquer les scènes jugées «obscènes »dans certaines séries. Selon elle, les Sénégalais sont “bizarres”.

« Les réalités de la populations sénégalaise sont différentes des autres… parfois si des scènes heurtent la conscience des Sénégalais, le producteur ou le réalisateur peut les faire sauter. Cela n’occulte en rien l’importance du film, de même que le message qu’il veut véhiculer ou les tares que l’on veut dénoncer… », dit-elle d’emblée à senego.

Même si elle rappelle qu’au Sénégal, il y a des modèles sur le plan culturel, spirituel, elle soutient que les personnes sont ambiguës, très bizarres même, car “il se dit que le Sénégal fait partie des plus gros consommateurs de films pornos…”

2- Procès de l’imam Ousmane Galadio Ka  jugé pour des « propos offensants » envers les catholiques : La procureure requiert 2 ans dont 6 mois de prison ferme

Après plusieurs renvois, l’imam Galadio Ka a fait face au tribunal hier.

La procureure, revenant sur les faits, a conforté le collectif des veilleurs chrétiens qui a traîné l’imam devant la barre. Ne doutant point de la culpabilité de l’imam, elle a demandé une condamnation de deux ans dont 06 mois ferme et une amende de 500 mille FCFA.

Pour rappel, en 2018, lors d’une conférence religieuse qu’il avait donnée à Gorée, le religieux avait tenu des propos jugés offensants par un collectif de jeunes chrétiens. Délibéré le 10 décembre prochain.

3- Première rencontre avec Macky Sall : Idrissa Seck a pris connaissance des attentes du Chef de l’Etat

« C’est  la première autorité qui est destinataire des avis que nous formulons. Donc il y a la saisine du président de la République, du gouvernement et de l’Assemblée nationale.  Il y a l’auto saisine par les conseillers eux-mêmes et la saisine citoyenne aux moyens d’une pétition de 5000 signatures. Donc il fallait voir avec précision les contours de la commande présidentielle », a annoncé le président du CESE à sa sortie d’audience hier.

4- Mame Boye Diao répond au député Abdou Mbacké Bara Dolli : « Avec moi, le chantage ne passe pas »

Mame Boye Diao a utilisé les réseaux sociaux pour porter la réplique du député Cheikh Abdou Mbacké Bara Doli qui avait porté des accusations à son encontre.  «Avec moi, le chantage ne passe pas», a simplement lâché le directeur des Domaines repris par Igfm.

Pour rappel, le député avait déclaré à l’hémicycle hier : «Nommé en 2019 il est devenu le fonctionnaire le plus riche du Sénégal aujourd’hui, il conduit 3 véhicules à 150 millions et vend des terres. J’en ai des preuves. Les preuves sont là, Mame Boye Diao vend des terrains et les distribue à des chanteurs et des filles de joie.»

Certains de nos confrères ont publié, ce lundi, que le député aurait proposé des véhicules en échange à 3 terrains au Directeur des domaines. Mame Boye Diao semble confirmer cette thèse en parlant de chantage. Mais, pour l’instant, Cheikh Abdou Mbacké Bara Doli ne s’est pas exprimé sur cette version.

5- Affaire des 30 débatteurs du Président : Mame Mbaye Niang dément l’information, Mahmoud Saleh va parler ce week end

« Une telle réunion n’a jamais eu lieu. Vous parlez d’une réunion qui a eu lieu depuis plusieurs mois avec le Président. On vous manipule. Le Président n’est pas au courant d’une telle initiative, ce n’est pas vrai», a martelé, avec véhémence le chef de cabinet du président de la République, Mame Mbaye Niang dans l’As de ce jour.

Pourtant, de sources sûres, cette réunion a eu lieu mercredi dernier sous la présidence de Mahmoud Saleh que nous avions joint pour recouper. D’ailleurs, Birame Faye lui-même a informé sur sa page twitter que le chef de l’Etat l’a nommé coordonnateur de cette plateforme de débatteurs qui s’est réunie également hier. Dans cette affaire, Mame Mbaye Niang et Cie soupçonnent le Directeur de Cabinet du Président, Mahmoud Saleh, d’être aux manettes pour diviser les jeunes cadres.

D’ailleurs hier, ni Aliou Sow, Dg de Sapco, encore moins Bara Ndiaye, connus pour leur proximité avec Mame Mbaye Niang, n’ont été aperçus à la réunion d’hier. C’est dire donc que le cabinet du Président bout à 100 degrés, selon senego. Le ministre d’Etat directeur de cabinet du Président va certainement se prononcer à ce sujet ce week end lors de sa sortie annoncée dans une radio privée.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.