Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 20 novembre 2020

1- Maladie mystérieuse : Pour le ministre Abdou Karim Sall il faut dire la vérité aux populations

Ayant pris part à la réunion d’urgence consacrée à la gestion de cette maladie dite ‘’mystérieuse’’, qui a fait son apparition dans la banlieue dakaroise, Abdou Karim Sall, le ministre chargé des questions environnementales, a plaidé pour une communication transparente et véridique au profit des populations sénégalaises. 

« Je crois qu’il va falloir faire le point pour avoir les bons chiffres et les communiquer le plus rapidement possible. L’autre point que je voulais développer, c’est par rapport à l’alerte et à l’information. Sans apeurer les populations, je pense que c’est de notre devoir, compte tenu du fait que nous n’avons, jusqu’à présent, pas d’élément probant sur les causes. Je crois qu’il va falloir que les populations soient au courant de ce qui se passe et leur demander de surseoir à tout déplacement dans les jours à venir en direction de la mer, notamment les pêcheurs », a-t-il déclaré, en présence de ses collègues de la Santé et de la Pêche et du Gouverneur de Dakar, pour faire le point sur la maladie.

2- Idy : Le nouveau président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) prend officiellement fonction et répond à ses détracteurs

 Une occasion saisie hier par Idrissa Seck pour répondre aux critiques. « La compétition électorale de 2019 est derrière nous ». Pour le leader de Rewmi cité par Walf, le défi, pour lui aujourd’hui, c’est d’aider le Sénégal et les Sénégalais.  « A nos compatriotes qui s’interrogent légitimement sur le fondement de ma décision, je leur réponds ceci : face à certaines circonstances historiques, il faut dépasser l’attitude veine du spectateur stérile pour citer Aimé Césaire. Il faut dépasser également l’attitude de la résignation et de l’exigence sans causes. Lorsque la Nation a besoin de ses fils, ces derniers  doivent répondre à cet appel. Il faut agir aux bénéfices exclusifs des populations. Peu importe le coût pour notre propre image ou même notre vie, qui au regard du destin d’une Nation demeure une insignifiance», martèle-t-il.

3- Maladie mystérieuse : « C’est une eau qui se trouve en haute mer qui serait à l’origine, entre Mbour et Rufisque »

La maladie non encore identifiée qui affecte les pêcheurs n’a pas épargné ceux de Rufisque. Durant ces 24 h plus d’une centaine de cas ont été dénombrés. Le Stade Galandou Diouf sert actuellement de site d’accueil de ces malades qui arrivent vers d’autres localités du pays. Selon Pierre Mboup du quai de pêche de Rufisque interrogé par Dakaractu, « on a fait cette  remarque à Mbour, cela fait plus de 10 jours. On a alerté, mais il n’y a pas eu de réaction de la part des autorités. La situation est très sérieuse. D’après nos informations c’est une eau qui se trouve en haute mer qui serait l’origine de cette maladie mystérieuse. C’est entre Mbour et Rufisque car seuls les pêcheurs qui ont eu à fréquenter ce secteur sont infectés ici à Rufisque. Plusieurs cas ont été détectés hier dans la soirée et les heures qui suivent risque d’être décisives. »

4- Pénurie d’eau à Dakar : 83 quartiers impactés

Depuis quelques jours, le liquide précieux ne coule plus des robinets dans certains quartiers de Dakar. D’après le Directeur de communication de Sen’Eau, Ndiaya Diop, leur direction suit 380 quartiers. Toutefois, 83 d’entre eux ont des difficultés pour disposer du liquide précieux 24h/24. Ces quartiers, indique-t-il, sont ceux dont la desserte est relativement déstabilisée

Ndiaya Diop, dans les colonnes de Direct News, a annoncé que la société de production et de distribution de l’eau potable travaille dans les zones urbaines et périurbaines pour assurer la distribution normale de l’eau. Non sans reconnaitre qu’il y a le problème difficile à résoudre.

« L’État a fait beaucoup d’investissements supplémentaires dans le secteur de l’eau, mais le problème reste entier. Il y a un manque d’eau grave qui est en train de se généraliser et Sen Eau est impuissant à régler le problème » a-t-il dit à Direct News repris par Seneweb.

5- Mise en place du Conseil national pour l’insertion et l’emploi des Jeunes (CNIEJ) logé à la présidence : Seydi Gassama n’est pas d’accord

Pour Seydi Gassama, « l’un des problèmes de l’emploi des jeunes au Sénégal, c’est la multiplicité des structures d’encadrement et de financement. Des structures nombreuses inefficaces et budgétivores ». Selon le Directeur exécutif de Amnesty Sénégal, « plutôt que de créer de nouvelles, il faut procéder à leur rationalisation. »

Pour rappel, le CNIEJ sera mis en place dans la deuxième quinzaine du mois de décembre 2020. Il s’agira,  selon le Chef de l’Etat, d’un organe consultatif stratégique d’impulsion pour faciliter l’insertion et l’emploi des jeunes.

6- Actu Internationale

  • Islam en France : Macron labélise les imams

    Le président français Emmanuel Macron a rencontré, hier mercredi 18 novembre, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui et Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Mosquée de Paris. Au cours de cette rencontre, le CFCM a présenté au président français le Conseil des imams. Ce conseil créé à la demande de Macron sera chargé de labelliser les Imams et leur donner une carte officielle pour éviter des imams radicaux « importés »
  • La patronne de l’Administration des services généraux, Emily Murphy a installé le chaos aux Usa 

    Une obscure fonctionnaire d’une administration de seconde zone est devenue le nouveau visage du chaos politique post-électoral aux États-Unis. La cheffe de l’Administration des services généraux (GSA), Emily Murphy, se serait bien passée d’être critiquée par la quasi-totalité des experts en droit américain, de s’être attirée les foudres de quatre anciens ministres américains de la Sécurité nationale ou encore de se faire appeler le larbin de Donald Trump qui « ignore son devoir envers le peuple américain« , par Walter Shaub, l’ex-directeur de l’Office of Government Ethics.

    Cette femme, dont le rôle principal est de gérer tout l’immobilier de l’État, est accusée de bloquer, à elle seule, la transition entre l’administration de Donald Trump et l’équipe du président élu, Joe Biden.

7- Actu Sports

  • CAF : Le président Ahmad cité dans une nouvelle affaire

    Le responsable, Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football et vice-président de la FIFA, et Constant Omari, puissant vice-président de la CAF, ont été invités par la FIFA à fournir des détails sur les modifications d’un contrat télévisuel avec la société de marketing Lagardère Sports. Les modifications apportées à l’accord, qui couvre tous les meilleurs clubs et compétitions internationales de la région, ont le potentiel de transférer des millions de dollars de pertes de Lagardère Sports dans les livres de l’organisme de football africain, selon des documents examinés par le New York Time.
  • Manchester City : Pep Guardiola prolonge de 2 ans

     Pep Guardiola a prolongé de deux ans, jusqu’en 2023, son contrat avec Manchester City, a annoncé jeudi le club. Pep Guardiola est arrivé à Manchester City en 2016. Sous les ordres du Catalan, les Cityzens ont remporté deux titres de champion, une Coupe d’Angleterre et trois Coupes de la Ligue anglaise, mais rêvent encore d’un premier succès en Ligue des Champions.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.