Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 24 Octobre 2020

1 – La Sodav identifie ses « taupes » et lance la riposte

Les informations sur une supposée brouille entre Youssou Ndour et Macky Sall a fini de secouer la Sodav qui a lancé une véritable « chasse à la taupe », rapporte Walf Quotidien repris par seneweb.  L’équipe de Ngoné Ndour a formellement identifié ses contempteurs. Il s’agit, selon Matar Diouf membre du Conseil d’administration de la Sodav, « des artistes Pape et Cheikh et Idrissa Diop… ».

En effet, la Sodav flaire un parfum de récupération car la société est perçue comme une « vache à lait pour les politiciens qui tirent la ficelle pour mieux la traire ». L’artiste comédien Pape Faye élargit le cercle des accusés en citant nommément l’Observatoire de la musique et des arts du Sénégal (Omart) dirigé par Abdoulaye Mamadou Guissé.

2 – Bonbons LGBT : « De qui se moque le directeur du commerce intérieur, Oumar Diallo ? » s’interroge  Jamra

« Interrogé par la reporter du journal L’Obs, de ce jeudi 22/10/2020, le directeur du commerce affirme : « Cette marchandise n’est jamais entrée dans le marché sénégalais. Qui l’a vu ? Nous sommes 16 millions de Sénégalais. Mes équipes ont fait le tour du Sénégal, le tour de toutes les boutiques et des marchés y compris ceux (ndlr : marché Petersen) que dénonce Jamra, on n’a pas vu un seul échantillon de ce jouet. Je suis un agent assermenté, je parle sous serment ».
Il a fallu un petit tour aux marchés Médina et Pertersen (extrait du reportage de L’Obs, du même jour), pour constater la vérité « Chimère, un commerçant, avoue avoir vendu ces bonbons, à présent interdits par les autorités : « J’en vendais. Mais j’ai réussi à les écouler avant l’interdiction ». Il révèle s’en être procuré au marché Petersen de Dakar : « J’avais acheté 5 (cinq) paquets chez mon fournisseur, au marché Petersen, il y a deux semaines ».


À Petersen, le demi-grossiste, Idrissa Baldé, confie à la reporter de L’Obs, Aicha Goudiaby: «J’en ai vendu à plusieurs détaillants. Ces produits viennent de Chine. J’ai heureusement réussi à tout écouler »

Monsieur le directeur du Commerce intérieur, Oumar Diallo, aurait-il donc rédigée, signée et publiée sa fameuse « note-circulaire», qu’il a envoyé à toute la presse, pour interdire un produit qui n’existe pas ! », s’interroge Mame Mactar Guèye.

3 – Côte d’Ivoire et Guinée / Ousmane Sonko : « Honte aux dirigeants de la Cedeao »

« Nous ne nous prononcerons pas sur les détails de processus électoraux que nous ne maîtrisons pas. Cependant, notre position sur la Guinée et la Côte d’Ivoire reste sans équivoque. En effet, dès lors que Alpha Condé et Alassane Ouattara n’ont pas droit à un troisième mandat, ils sont les seuls responsables de tout ce qui découlera de leur forcing. C’est pourquoi, nous condamnons fermement les pertes en vies humaines et déplorons le silence prémonitoire de Macky Sall qui, pour rappel, n’avait pas hésité à engager la vie de nos soldats en Gambie et en Côte d’ivoire suite aux élections dans ces pays.
Honte aux dirigeants de la Cedeao et soutien absolu aux peuples guinéen et ivoirien », se désole Ousmane Sonko sur sa page facebook.

4 – Guinée : La Ceni déclare Condé vainqueur avec 59,49%

Le président sortant, Alpha Condé a obtenu 2.438.815 voix, soit 59,49%. Son principal challenger, Cellou Dalein Diallo a été crédité de 1.373.320 votants, soit 33,50%. Ce qui veut dire que le candidat du RPG Arc-en-ciel passe au premier tour car ayant obtenu la majorité absolue, comme prévue par la loi. Selon le président de la CENI, le taux de participation est de 78,88%. Sur 5.410.089 inscrits, 4.099.321 ont accompli leur devoir civique dans 46 circonscriptions à l’intérieur du territoire et à l’extérieur. Cellou Dalein Diallo a, comme on s’y attendait, rejeté les résultats « fabriqués » selon lui par la Ceni

5 – Guigui Sarr artiste se confie : « Je suis vierge, je me réserve pour mon mari et je veux 600 millions de dot… »

« La femme mérite tous les honneurs. Tout ce qu’on peut offrir à une femme n’égalera jamais sa valeur. C’est la mère, la sœur, elle est sacrée. J’ai dit que j’exigerai une dot de 600 millions en faisant référence au prix d’une machine de radiothérapie. Si j’en avais les moyens, j’offrirais cette machine qui pourra soulager les malades du cancer. C’était juste un souhait que j’ai exprimé, mais que je ne compte pas imposer à mon futur mari. En revanche, je vaux bien plus que 600 millions. Je suis une femme de valeurs, je ne couche pas à droite et à gauche. Je ne suis pas une Marie couche-toi-là. D’ailleurs, croyez-le ou non, je suis vierge, je me réserve pour mon mari », a dit Guigui Sarr dans un entretien à l’Observateur.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.