Le Café qui réveille l'Info

Nouvelles mesures contre les cas importes : Abdoulaye Diouf Sarr serre la vis

Depuis plus de sept mois, notre pays s’est engagé dans une lutte sans merci contre l’épidémie de covid-19.

Les acteurs de la riposte font preuve d’engagement et sont restés mobilisés face au virus.

En plus des mesures prises pour empêcher la propagation du virus, Monsieur le Président de la République et le Gouvernement ont mobilisé des moyens exceptionnels qui ont favorisé une prise en charge correcte des cas confirmés de covid-19.

Je voudrais, à cet égard, saluer l’implication de toutes les composantes de la société sénégalaise. La mobilisation des acteurs communautaires depuis le début de l’épidémie est remarquable. Grâce à l’engagement des populations, le niveau d’application des mesures barrières est encore satisfaisant.

En conséquence, nous constatons tous une baisse des cas positifs de coronavirus. Ces résultats très encourageants ne nous font pas baisser la garde. Nous restons toujours totalement mobilisés et déterminés à vaincre la maladie.

Toutefois, ces derniers jours, les services de mon département ont enregistré un nombre important de cas importés, surtout au niveau de l’Aéroport international Blaise Diagne.

En effet, sur la période allant du 1er au 19 octobre 2020, 91 cas importés ont été enregistré sur un total de 440 cas positifs soit un taux de 22% ; sur les deux derniers jours, 25 cas importés ont été notés sur les 41 cas positifs soit un taux de 61%.

Cette situation interpelle principalement les voyageurs et les compagnies qui les transportent.

Mon collègue chargé des transports aériens avait pris une circulaire à la date du 13 octobre 2020 pour préciser les conditions sanitaires d’embarquement des passagers à destination du Sénégal. C’est une mesure que nous avons salué mais elle n’a pas permis à la situation d’évoluer favorablement à l’entrée aux frontières aériennes. 

Ainsi, au regard de la situation actuelle, nos deux département prendront les dispositions idoines afin que ladite circulaire soit d’application immédiate et permettre ainsi de mettre fin à l’importation de cas de covid-19. 

En outre, la durée de validité du test RT-PCR COVID-19 qui est actuellement fixée à sept (7) jours sera ramenée à cinq (5) jours. 

Pour clore, je voudrais inviter au respect des gestes barrières pour définitivement vaincre le coronavirus.

Je vous remercie

Abdoulaye Diouf Sarr

LIRE AUSSI

Les commentaires sont fermés.