Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 26 septembre 2020

1 – Anniversaire du naufrage du « Joola » : Le gouvernement prend acte de la demande de renflouement du bateau exprimée par les familles

La cérémonie de souvenir dédiée aux victimes du bateau « le Joola » s’est tenue ce samedi à Ziguinchor. Le ministre des forces armées, Sidiki Kaba, a représenté le gouvernement à la cérémonie. Répondant aux familles des victimes qui demandent le renflouement du bateau, le ministre Kaba a annoncé « que le gouvernement a pris acte de cette demande des associations représentant les familles. Je peux vous assurer que la célébration de ce 18ème  anniversaire du naufrage du « Joola » sera marquée par des décisions importantes qui seront prises par le Président de la République allant dans le sens de la réalisation et de la satisfaction des préoccupations des familles des victimes et des rescapés du «Joola », a rassuré le ministre.

2 – Débat sur le 3ème mandat : Mame Mbaye Niang Chef de cabinet du Président recadre Aymérou Gningue

Aphone depuis quelques temps, Mbaye Niang, ministre et chef de cabinet du président a marqué son retour sur la scène politique.  Dans une interview accordée au journal WalfQuotidien repris par igfm, il a rudement recadré le président du Groupe Parlementaire Benno Bokk Yakkar, Aymérou Gningue. « Ce que dit Aymérou Gningue n’engage que lui, pas l’Apr (Alliance pour la république, parti au pouvoir) qui a un porte-parole Seydou Guèye. On ne va pas donner la possibilité à nos détracteurs de nous imposer un sujet qui ne nous regarde pas et ne nous intéresse pas pour le moment », a déclaré Mame Mbaye Niang dans les colonnes du journal. Pour rappel, Aymérou Gningue avait déclaré que, « Juridiquement, le président Macky Sall a droit à un troisième mandat ».

3 – Appui aux sinistrés : 624 millions distribués à 3816 familles victimes des inondations

Un budget d’urgence de 10 milliards de Fcfa a été dégagé par le chef de l’Etat, à la suite des inondations qui ont suivi les fortes pluies du mois de septembre. 3 milliards de ce budget ont été dédiés aux familles sinistrées. Le ministre du Développement communautaire et de l’Equité territoriale et sociale, Mansour Faye est en train de faire parvenir ces fonds aux destinataires par Cash Transfer. Ainsi, 624 millions Fcfa ont été distribués, par Cash Transfer à 3816 ménages sinistrés, dans les régions de Dakar et Saint-Louis à la date du 25 septembre, selon le journal L’Observateur. Selon le journal, les bénéficiaires ont perçu des montants qui varient entre 100 000 et 200 000 Fcfa.

4 – Rififi en vue à Touba : Le chef de village de Ngabou veut que Sokhna Aida Diallo célèbre le Magal comme d’habitude

Selon le chef du village, « les propos de Serigne Modou Lo Ngabou n’engagent que sa propre personne. Les populations de Ngabou sont hors du périmètre du titre foncier de Touba. En plus, ce village est certes peuplé de talibés fervents de Serigne Touba, mais on a toujours apprécié la manière dont Aïda Diallo célèbre le magal à Ngabou », lit-on dans un texte qui a déjà fait le tour des médias et envoyé à senego par les services de Sokhna Aida Diallo.

Dans la même publication, confirmée par un proche de Sokhna Aida Diallo, Serigne Mbacké Ngabou ajoute ce qui suit : « Si Aïda faisait autre chose que célébrer le Magal, comme l’a recommandé Sérigne Touba, je serai le premier à me dresser contre elle ». Il poursuit : « Le jour du Magal, on constate qu’elle fait lire le Coran, les khaissaides et distribue des repas aux populations de Ngabou et des autres villages environnants. Elle est en bons termes avec les habitants qui l’apprécient bien. C’est de cette manière que Tous les talibés de Serigne Touba célèbrent le Magal », affirme le chef du village de Ngabou.

5 – Rareté et cout élevé du poisson : Le ministre Alioune Ndoye trouve une solution avec les pêcheurs

 « Notre rencontre avec les acteurs de la pêche a pour but de trouver une solution face à ce problème. Ils peuvent bien approvisionner le marché national, car des tonnes et des tonnes de poissons sont actuellement dans les chambres froides. Ces entreprises franches d’exportation sont obligées d’exporter 80% de leurs produits », se désole le ministre Ndoye. Demande à laquelle adhère le Collectif des Acteurs de la Pêche dont le président Aliou Thiam a salué l’initiative du ministre Alioune Ndoye : « Nous avons discuté avec notre ministre de tutelle sur cette question. Des solutions ont été trouvées. Nous allons bien approvisionner le marché national et les Sénégalais auront accès au poisson. On sait très bien que le prix du marché international est plus profitable. Mais avant tout, nous sommes des Sénégalais. Et ceci est un acte citoyen »

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.