Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 22 septembre 2020

1 – Magal 2020 : La commission santé propose la fermeture de tous mausolées  de Touba en dehors de celui de Serigne Touba, un plexiglass installé entre les marabouts dont le khalife et les talibés dans les lieux d’affluence

C’est une information du comité de veille–alerte en charge de la gestion sanitaire du Magal de Touba prévu le 6 octobre prochain. Selon le Dr Massamba Diouf invité de la RFM, compte tenu de la tenue de l’événement dans un contexte de pandémie, et pour respecter les instructions du khalife général Serigne Mountakha Mbacké, la commission santé a proposé la fermeture de tous les mausolées en dehors de celui de Cheikh Ahmadou Bamba. Proposition que rejette la Mouhadimatoul khidma chargée de la gestion de la Grande Mosquée de Touba. Selon, le porte-parole de la dahira Mouhadimatoul khidma, tous les mausolées seront ouverts aux pèlerins mais dans le respect des mesures sanitaires édictées par les autorités. Pour éviter la contamination du khalife général et des grands marabouts, des plexiglass seront installés entre eux et le grand public.

2 – Violences conjugales : Sidiki Diabaté arrêté, la polémique enfle  partout

Le chanteur Malien Sidiki Diabaté, a été arrêté, hier lundi, par la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ), après une rixe conjugale, a-t-on appris de plusieurs médias maliens. C’est à la suite d’une plainte déposée par sa compagne, Mamasita, pour des violences conjugales. 
Le célèbre article a, ensuite, été placé en garde à vue sur instruction du procureur du Tribunal de la Commune 3 et devrait être entendu dans les prochaines heures. « Il est accusé d’un délit présumé de violence de genre (contre un individu du sexe opposé, NDLR) pour avoir agressé sa partenaire», nous apprend-on. 
Actuellement, l’affaire fait polémique sur les réseaux sociaux et chacun y va de ses commentaires. La polémique semblait se relancer après qu’un Taximan a déclaré être victime d’agression de la part du clan Diabaté, rapporte Dakaractu.

3 – La députée Mame Diarra Fam victime d’une vendetta

La parlementaire de la diaspora a annoncé, hier, que des nervis l’ont violentée chez elle. Voici le texte qu’elle a publié sur sa page facebook et largement repris par les médias en ligne ce mardi. «Après mon intervention à la « Sen Tv » j’ai été agressée chez moi par deux Conseillers municipaux de la mairie de Guinaw rail nord et éléments du Maire de Guinaw rail ». Les partisans de ce dernier ont démenti ces accusations. Pour l’ancien parlementaire Moustapha Diakhaté, c’est « toute la République qui est agressée » et « invite les autorités judiciaires à ne ménager aucun effort pour débusquer et punir avec la plus grande sévérité les auteurs et commanditaires de cette barbarie. Les comportements haineux, les agressions physiques comme verbales n’ont pas de place dans une démocratie », alerte Moustapha Diakhaté.

4 – Le jeune activiste Pape Abdoulaye Touré de Noo lank et de Frapp accuse la police de tortures

Arrêté, ce lundi, au moment où il sortait de l’université de Dakar pour rallier une manifestation, l’activiste serait victime de violences policières avec une blessure au dos et de violents maux de tête. « Abdoulaye Touré a très mal, il souffre, il claudique, se plaint de douleurs“, selon Me Khoureychi Ba qui accuse : « Les éléments du Groupement mobile d’intervention aux réflexes infra belluaires sont passés par là! À la Police du Point E où l’on vient de lui notifier sa garde-à-vue pour refus d’obtempérer, rébellion et outrage à agents , il a été dûment tenu compte de mes réserves et la décision a été prise de conduire le jeune leader estudiantin à l’hôpital Abass Ndao », a révélé l’avocat.

5 – Rumeurs sur l’arrêt des activités du Port : Pour le DG Aboubacar Sadikh Bèye: « Le Port de Dakar est un moteur qui ne s’arrête jamais »

Le Directeur Général du Port a rassuré les Sénégalais du fonctionnement en plein régime de la Société Nationale dont il assure la direction, en dépit d’un contexte économique mondial extrêmement moribond à cause de la pandémie de la COVID-19. Le problème qui se pose présentement au port est relatif à la gestion des conteneurs vides. Fort heureusement que les représentants des armateurs sont revenus à de meilleurs sentiments et ont décidé de récupérer ces conteneurs en question.
Sur un autre registre, le Directeur Général, a informé de la création d’une plateforme informatique qui permettra une gestion moderne et efficace des flux de camions, ce qui devra considérablement réduire la très forte congestion du port.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.