Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 25 Juin 2020

1 – Le cœur de l’Etat touché par le Covid-19 : Le Chef de l’Etat Macky Sall en isolement pour 14 jours, après un contact avec une personne testée positive. Emmanuel Macron annule son voyage qui était prévu mardi prochain. Les ministres, qui étaient en conseil hier au Palais, sont tous sur-le-qui-vive. Le virus emporte l’assistant du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, lui-même en isolement aussi. L’Assemblée nationale est touchée, à son tour, avec la députée Yeya Diallo testée positive, hier, après avoir participé aux réunions de la commission des lois avec le ministre de la justice Malick Sall. Plusieurs députés deviennent des contacts du ministère de la santé. L’ancien ministre Bamba Ndiaye est touché, lui aussi, selon Libération.

2 – Conseil des ministres – Le Chef de l’Etat affecte 30 ha sur les 60 disponibles, du domaine de l’ancien aéroport Senghor de Dakar à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) : D’une valeur estimée à 60 milliards par le ministre des Finances Abdoulaye Daouda Diallo, l’assiette foncière affectée à la CDC, permettra à l’Etat de renflouer ses caisses, à travers un programme d’investissements avec appels d’offres publiques. Selon le ministre des Finances, les 20 milliards sur les 60 seront affectés au programme des 100.000 logements. Le gouvernement va profiter de cette assiette foncière pour régler tous les dossiers de contentieux fonciers comme celui Tobago Yoff et Tobago Ngor, entre autres.

3 – Jour J pour la reprise des cours : Un espoir et des inquiétudes. C’est ce jeudi que les élèves, qui sont en classe d’examen, reprennent les cours, après un arrêt de trois mois. Ils sont 551000 élèves à reprendre le chemin de l’école ce matin. Globalement, la reprise va se passer sans beaucoup de stress pour la plupart  des établissements, mais il ya de sérieuses inquiétudes à Bignona, où un enseignant a été testé positif au Covid-19 hier. A Kolda, 36 écoles sont hors course et 64 sans eau, selon l’Obs ; 45 écoles sont sans eau à Louga et 77 sans toilettes.

4 – Mercredi noir sur le front du Covid-19 : 93 décès dont 4 hier, contamination de plus d’une dizaine d’agents du service des urgences de l’hôpital ex CTO de Dakar, le décès de l’assistant du ministre Aly Ngouille Ndiaye, la contamination du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye et de sa famille, ont rythmé la journée du mercredi. La journée a été particulièrement difficile pour la police nationale avec la perte, à cause du Covid-19, de l’assistant du ministre, mais aussi, avec la contamination de plusieurs agents du commissariat de Touba dont un cas avéré et sept cas contacts mis en quarantaine.

5 – Gestion de la pandémie par le Sénégal : Dr Bousso fait le point et des révélations. Sur l’augmentation des cas de décès, Dr Abdoulaye Bousso a révélé sur le plateau de la TFM, qu’aujourd’hui, il y a  25% de décès dans les réanimations. Selon le directeur du Centre des Opérations d’urgences sanitaires (COUS), le nombre élevé de décès était « prévu », compte tenu  des malades avec des pathologies chroniques. 60% des personnes contaminées sont asymptomatiques et le problème est qu’elles pensent qu’elles ne sont pas malades mais ce sont elles qui contaminent et propagent le virus. 160 agents de santé sont  infectés. Pour Dr Bousso, aujourd’hui, aucun pays n’a de solution mais au Sénégal on se félicite déjà  d’avoir un taux de 65% de guérisons.

6 – Abdoulaye Daouda Diallo se prononce sur l’affaire du bradage du littoral : Le ministre des Finances et du Budget s’est entretenu, hier soir, avec Arame Ndao de la RTS sur l’affaire qui fait l’actualité. Pour Abdoulaye Daouda Diallo, les accusations portées contre le régime sont injustes. « Je suis dépité par le débat sur le bradage du littoral. Les attributions faites sur la Corniche l’ont été avant l’arrivée du Président Macky Sall et la plupart de ces attributions sont l’œuvre de maires qui sont de l’opposition. On ne peut pas prêter au Chef de l’Etat de spoliation, ça n’existe pas. Comment peut-on imputer au régime de Macky Sall des attributions antérieures à son arrivée au pouvoir ? Pour la bande du littoral de Guediawaye, et même sur tout le reste de la bande qui longe la VDN 3, le Président a prévu un plan d’aménagement qui sera fait en concertation avec les populations locales et les collectivités locales », a confié le ministre Diallo.

7 – Cheikh Yerim Seck échappe à la prison : Le journaliste a été placé sous contrôle judiciaire, hier, par le juge d’instruction qui a suivi la réquisition du procureur. Cheikh Yerim Seck et les deux dames avec qui, il était en garde-à-vue, ont bénéficié d’un contrôle judiciaire. Le journaliste et les autres mis en cause ont été déférés, hier, après audition à la Section de recherches de la gendarmerie. Ils ont été laissés libres à l’exception de l’infirmier placé mandat de dépôt. Ainsi Cheikh Yerim Seck et les deux dames sont rentrés chez eux, après la notification de leur contrôle judiciaire.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.