Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 18 Juin 2020

1 – Batiplus : Le DG Christian Samra démissionne. Voici sa lettre rendue publique ce matin

A l’ensemble de mes Collaborateurs,
À l’ensemble de mes Clients,
À l’ensemble de mes Partenaires.

Après un parcours professionnel réussi à l’étranger et au Sénégal, mon nom « Christian Samra » associé à celui de « Batiplus » dont j’assure la Direction Générale depuis 10 ans, se retrouve éclaboussé et calomnié sur la place publique depuis plus de trois mois.

Cette campagne de diffamation orchestrée pour orienter l’opinion sur des sujets mensongers, outrageants, calomnieux et diffamatoires, fait suite à ma plainte contre X déposée en tant que Directeur Général le 6 Mars 2020 pour vols, détournements et tout autre délit que les enquêtes en cours permettront de déterminer suite au constat de malversations au sein de la société.

Cette campagne de dénigrement et de désinformation visant à porter préjudice à mon intégrité, aux intérêts de Batiplus, à l’ensemble de ses employés et aux intérêts de ses actionnaires, est réalisée par des personnes qui expriment clairement leur volonté de nuire. 
Avec l’assistance de mes avocats constitués, afin de faire éclater toute la vérité par les moyens de l’enquête en cours, afin de protéger la totalité des salariés qui subissent actuellement eux aussi les calomnies en conséquence de ma plainte, j’ai décidé de mettre fin à ma fonction de Directeur Général de Batiplus en proposant ma démission au conseil d’administration, qui l’a acceptée.

Le Groupe, auquel j’ai appartenu, représente au Sénégal un modèle de réussite et d’engagement, fédérateur et générateur d’emplois.

Je voudrais remercier le conseil d’administration de Batiplus SA pour l’excellente collaboration de ces dix dernières années, et pour sa confiance sans cesse renouvelée. 

A tous les salariés fiers d’appartenir à Batiplus « Merci » pour ces belles années de travail et pour votre soutien sans faille, je sais que vous continuerez à faire évoluer et à servir sereinement votre belle entreprise « Batiplus » leader dans l’industrie sénégalaise.

2 – Reprise des cours Jeudi prochain : Voici la quintessence des déclarations des ministres  de l’éducation Mamadou Tall et de la formation professionnelle Dame Diop. Déclarations tenues ce matin lors du point de situation au ministère de la santé.

 « Dans la dynamique de reprise progressive de l’activité économique et sociale, découlant de l’allègement des restrictions liées notamment à l’état d’urgence, les ministères concernés ont pris les dispositions nécessaires pour reprendre les enseignements et apprentissages dans les meilleures conditions possibles, à travers une démarche inclusive et suivants les modalités résumées ci-après :

I – Pour toutes les classes d’examen :
• reprise des cours prévue le jeudi 25 juin 2020 : de terminale, de troisième, de CM2 et d’examens professionnels d’Etat, en plus des élèves maitres ;
• arrêt des cours : le 28 août 2020 ;
• examens à partir du 21 août 2020.

IIPour les classes intermédiaires :
• les modalités de passage des élèves des classes intermédiaires en classe supérieure seront définies par le sous-comité pédagogique ;
• les propositions de passage seront faites avant le 31 juillet 2020 ;
• pour l’année scolaire 2020/2021 les activités d’enseignements-apprentissages démarreront par des séances de consolidation.

IIIConcernant le calendrier des examens :
– CFEE / ENTREE EN 6ème : à partir du 20 août 2020
BFEM : à partir du 14 septembre 2020
• Session de remplacement à partir du 15 octobre 2020
– BACCALAUREAT
• ANTICIPE PHILO : le 12 août 2020 ;
• TECHNIQUE : à partir du 31 août 2020 ;
• GENERAL : à partir 02 septembre 2020 ;
• SESSION DE REMPLACEMENT : à partir du 12 octobre 2020
EXAMENS PROFESSIONNELS : du 03 aout au 30 septembre 2020

Le calendrier scolaire sera donc réaménagé par décret pour intégrer la période d’examen prévue durant tout le mois de septembre et le début de la nouvelle année scolaire dans la première semaine du mois de novembre 2020. »

3 – Le ministère de l’Intérieur enregistre 27 cas positifs : C’est une information de nos confrères Les Echos qui informent, ce jeudi, que le nombre de personnes infectées au coronavirus est passé à 23, après le 1er cas détecté dimanche dernier. Soit le triple du nombre de cas initialement détectés dans ce grand ministère de souveraineté et au rôle crucial dans la marche du pays. Il faut rappeler que le ministre Aly Ngouille Ndiaye, qui a choisi de se mettre en quatorzaine, a été testé négatif la semaine dernière.

4 – Une pétition lancée pour Lamine Diack : L’initiative est de l’Ong Horizons sans frontières dont le président s’est confié à nos confrères de seneweb.  « Le noir le noir est présumé coupable. Lamine Diack est un fils de l’Afrique, on ne doit pas accepter qu’il soit voué aux gémonies », invite Babacar Sèye dont l’organisation (HSF) porte déjà le combat sur la toile, afin de fédérer le maximum de personnes pour sa cause. « Nous avons initié une pétition que nous allons diriger vers les Nations unies et la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Nous appelons tous les Sénégalais à signer cette pétition. L’Etat du Sénégal devrait porter cette affaire et déléguer un avocat pour protester. Ne serait-ce que pour des raisons liées à l’âge, on ne doit pas accepter qu’il soit traîné dans la boue. Il faut en faire un combat africain, pour qu’il puisse retrouver les siens », martèle Sèye, l’invité du Grand débat de Seneweb. Il reste convaincu que « Si on ne proteste pas, on va vers une condamnation ».A ce jour, 2320 signatures ont été recueillies selon toujours HSF qui appelle à « une mobilisation transnationale pour déjouer ce procès-complot contre l’Afrique pour discréditer les futurs leaders africains ».

5 – Gorgui Mbaye gouverneur de Diourbel n’en peut plus des comportements de défiance des populations de Touba et tape sur la table : La vitesse de contamination à Touba avec surtout les derniers 16 cas communautaires enregistrés en 72 h, ont fait sortir le gouverneur de ses gongs. « A l’heure où cette pandémie est en train de faire des dégâts partout dans le monde et sur le plan national, c’est inadmissible je dirais, que quelque part, dans un coin du pays, qu’on refuse l’existence de la maladie. Il faut lutter contre cette attitude-là, réfractaire qui même se manifeste de temps à autre par des comportements hostiles vis-à-vis des agents de la Croix Rouge, des sapeurs-pompiers, des forces de sécurité qui par leur procédé veulent appliquer un protocole qui impute la propagation de la pandémie. J’invite les populations à la retenue et à la compréhension », a dit le gouverneur.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.