Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 16 Juin 2020

1 – Record morbide : 10 décès en 2 jours, comparativement aux 50 décès enregistrés en 3 mois, le Sénégal a enregistré ce lundi 15 Juin 2020, un nombre record de morts (6) liés à la pandémie Covid-19.  Le Sénégal compte désormais 70 décès liés à la Covid-19 depuis l’apparition du virus en mars 2020. Le rythme de décès inquiète beaucoup surtout que la pandémie emporte les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques.

2 – Cheikh Yerim Seck déferré, attend son face-à-face avec le Procureur : Le journaliste, qui est à la Cave du tribunal de Dakar, avait déclaré que les éléments de la Sr, lors de la perquisition chez les Farès, avaient déclaré avoir saisi 650 millions FCfa. Ce qu’a démenti Cheikh Yérim Seck, révélant que les pandores avaient plutôt mis la main sur 4 milliards FCfa, soit un différentiel de près de 3,4 milliards. Le Procureur peut décider de son sort ou lui accorder un retour de parquet. Des membres de la famille Fares et le commandant de la Sections de recherches de la gendarmerie sont aussi entendus dans cette affaire.

3 – Bonne nouvelle dans la grisaille : Le Sénégal ne figurera pas sur la liste des pays en récession à cause de la crise sanitaire de la Covid-19 et son corollaire économique. D’après le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, le scénario du pire a été évité. « Nous avons des projections de croissance de 1,1% pour l’année 2020. Nous avons évité la récession », a-t-il confié sur le plateau spécial organisé ce matin par Seneweb et consacré aux « dispositifs d’accompagnement des entreprises » fortement impactées par la crise de la Covid-19. Ceci, le Sénégal le doit, selon le ministre, « aux mesures contenues dans le plan de résilience. L’économie sénégalaise commence à ressentir les effets de ces mesures prises dans le cadre de ce plan ». Amadou Hott annonce la mise en œuvre incessante d’un « plan de relance de l’économie ». 

4 – Affaire Senelec-Akilee : Le DG d’Akilee refuse l’offre de Macky Sall. Hier donc, dans une atmosphère empreinte de cordialité malgré la tension ambiante, le PCA Khalifa Dia et le Dg de la Senelec Papa Mademba Bitèye, appuyés par l’agent judiciaire de l’Etat, Antoine Félix Diom ont notifié à Amadou Ly, Dg d’Akilee, la volonté du chef de l’Etat de faire racheter par Senelec toutes les parts d’Akilee. Un vœu qui ne trouve pas l’assentiment du fondateur de Akilee lequel entend, quelle que soit l’issue, poursuivre la vision stratégique de son entreprise qui s’étend au-delà de nos frontières. Selon nos confrères de l’As repris par Emedia, Amadou Ly, en tant qu’entrepreneur passionné de son métier, il dit avoir fondé la société pour matérialiser une vision et servir l’Afrique et le Sénégal. Pendant presque trois tours d’horloge, informe le journal, chacun a exprimé son opinion, mais visiblement, c’est le statuquo. Rien de concret n’est sorti de la rencontre. Reste désormais au chef de l’Etat de faire résilier le contrat en indemnisant Akilee ou se préparer à un autre feuilleton devant les tribunaux.

5 – Tapha Guèye DTN du basket « je refuse de polémiquer avec Astou Traoré » : Au micro de Dakaractu, le DTN et coach des lionnes du basket acte la  retraite internationale de sa joueuse la plus capée, Astou Traoré. « Je prends sa déclaration comme une confirmation (de sa retraite internationale.) Et, je trouve qu’elle a raison de dire que c’est sa décision  à elle seule et qu’au moment opportun elle l’annoncera elle-même au peuple Sénégalais. » Le nouveau directeur national technique (Dtn) du basketball d’ajouter : « Vous savez chacun à sa propre lecture, la mienne elle est autre. Surtout après les discussions que j’ai eues avec Astou. Donc je ne veux pas revenir sur ce plan. » 
Refusant de verser dans la polémique, celui qui avait mené les « lionnes » du basket à la victoire finale lors de l’Afrobasket 2015 préfère faire focus sur les chantiers qui l’attendent. « Le peu d’énergie qui me reste je vais m’en servir pour atteindre les objectifs fixés plutôt que d’être dans la polémique. Je ne serais jamais dans la polémique avec Astou Traoré… Je ne vois ni de polémique ni de débat contradictoire », déclarera-t-il d’un ton agacé. Tapha Gaye rappelle si besoin en était que : « Le dernier mot me revient et le premier mot aussi. J’aurai pu ne pas consulter Astou Traoré, mais j’ai pris mon téléphone et je l’ai appelée. Le contenu de notre discussion vous ne le savez pas… »

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.