Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 14 Juin 2020

1 – « Madiambal est assis sur 5,9 ha entre Niaga, Ouakam, Ngor, Alamadies…» Dans un entretien avec Dakarposte, Yakham Mbaye révèle que «Madiambal Diagne, qui dénonce la bamboula foncière, est assis sur cinquante-neuf mille (59 000) m2 ou, si vous préférez 5,9 hectares entre Niaga Peulh, Bambilor, Toubab Dialaw, Ouakam, Ngor, Almadies et Grand-Dakar».  Il détaille: « En dehors de Niaga Peulh et Bambilor, il a 3 hectares à Touba Dialaw, soit 30 000m2. A Ouakam, il dispose de 1 546m2 répartis en quatre terrains qui font 164, 180, 204 et 998 mètres carrés. C’est l’équivalent de la superficie de dix maisons. Je doute que le maire de Ouakam ou le Jaraaf aient la moitié de ce que Madiambal Diagne possède dans cette localité ». A en croire toujours le journaliste et proche du chef de l’Etat Macky Sall, « aux Almadies, l’épouse de Madiambal Diagne et gérante de la Sci Pharaon, a 600 m2. Et à Grand-Dakar, c’est un terrain de 612 m2 qui lui revient ».
Par ailleurs, Yakham Mbaye, qui estime que cette liste n’est pas exhaustive, a demandé à nos confrères, de « faire un tour à la Somone et au Super Plateau près du Monument de la Renaissance… », informe Seneweb.

2 – Bradage du littoral : Selon Maitre Malick Sall «  Macky Sall est très en colère » : Les autorités judiciaires suivent de près la polémique sur le bradage du littoral. « La DSCOS est en train d’agir. Des rapports seront déposés. S’il s’avère que des crimes ou des délits ont été commis, il y aura, nécessairement, des poursuites. D’ailleurs, ces poursuites, elles peuvent être initiées par des personnes physiques. Pas nécessairement l’Etat », a déclaré le ministre de la Justice. Me Malick Sall, invité du Jury du dimanche (JDD), sur iradio (90.3) et iTv révèle que le Gouvernement attend les rapports qu’il a commandités pour agir. « Si les enquêtes qui sont en cours permettent à l’Etat d’agir, soyez sûrs qu’il agira. L’Etat prendra toutes ses responsabilités. Le chef de l’Etat a fait une sortie en ce sens. Il a remis les choses à leur endroit. Pour une fois, vous avez vu comment il était en colère. Parce que, c’est une situation qui met en péril notre vie sociale. Le chef de l’Etat est totalement conscient de cela », indique Me Sall.

3 – Covid-19 : Le Sénégal franchit la barre des 5000 cas positifs : Ce dimanche, le Sénégal compte 5 090 de cas déclarés positifs au coronavirus depuis l’apparition de la pandémie au Sénégal, le 2 mars dernier. 3 344 patients ont été déclarés guéris, 60 sont décédés et 1 685 présentement sous traitement. Le porte-parole du ministère de la santé a annoncé 94 nouvelles contaminations enregistrées ce dimanche. Il s’agit de 76 cas contacts, 14 cas issus de la transmission communautaire répartis entre Mbao (3), Rufisque (2), Bargny (2), Keur Massar (1) Dieupeul (1), Parcelles (1), Pikine (1), Dakar-plateau (1), Touba (2), et (1) cas importé.

4 – Le ministre de la justice : « Massata Diack ne peut pas être extradé en France mais peut être jugé au Sénégal » : Invité de l’émission le Jury du dimanche (JJD), ce 14 juin, sur Iradio (90.3), le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, a promis que la justice sénégalaise ira jusqu’au bout dans ce dossier. « Ce que le juge français a demandé, le juge sénégalais l’a fait. L’enquête a été faite. Les rapports ont été transmis par les juges sénégalais aux juges français (…) Il peut être jugé à Paris par défaut. Mais, les juges sénégalais aussi feront leur travail », a-t-il déclaré. Sur le même registre, Me Malick Sall rassure que l’Etat du Sénégal est en train d’apporter toute l’assistance nécessaire à Diack-Père par le canal de son consulat. « Je peux vous assurer que l’Etat du Sénégal a rempli ses devoirs vis-à-vis du citoyen Lamine Diack. Concrètement, le consulat du Sénégal a été mis en branle pour une assistance financière et morale », a révélé le ministre, repris par Emedia.

5 – L’armée victime encore des mines en Casamance : Un véhicule de l’armée a sauté sur une mine dans le Nord-Sindian, entre les villages de Lefeu et de Boyeme, dans la commune de Sindian, département de Bignona, entre 16 h et 17 heures, ce samedi 13 juin 2020. Selon nos sources, le véhicule de l’armée a été détruit à 40% et huit blessés ont été enregistrés dans les rangs des militaires », renseignent les sources d’Igfm.

Adama Sow – cafeactu.com

Les commentaires sont fermés.