Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 12 Juin 2020

1 – Créer un parc géologique autour des collines du Phare des Mamelles : La proposition innovante du ministre des mines et de la géologie pour sauver les terres autour des Mamelles et du Phare : Gladima Siby ministre des mines et géologue de formation a réussi à faire l’unanimité autour d’elle pour sauver le patrimoine foncier autour des Mamelles. Pour la Mme Siby, un  Parc zoologique  serait le meilleur projet à faire autour du site. Proposition à laquelle ont adhéré les activistes qui luttent pour la préservation du littoral. Pour Mignane Diouf représentant le collectif, ils supportent à fond le projet de la ministre Gladima Siby pour sauver les Mamelles sous la pression des prédateurs fonciers.

2 – Le point sur la distribution des vivres : Mansour Faye annonce que sur les 532 communes du pays, 136 ont reçu l’intégralité de leurs kits. Le retard est dû, selon le ministre du développement communautaire à la disponibilité des pâtes macaroni qui n’ont pas été livrées à temps, mais la situation va être réglée dans les 72h. Mansour Faye participait, hier, à la cérémonie de mise à disposition des 12889 kits à la commune des Parcelles assainies, en présence du maire et nouvel allié de l’APR Moussa Sy, du ministre Amadou Ba et du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye.

3 – Fin de la pratique d’échange des permis de conduire sénégalais en France : Les sénégalais demandent la réciprocité. Depuis trois mois, les titulaires de permis de conduire sénégalais ne peuvent plus faire de demande d’échange pour un permis de conduire français. Selon nos confrères de Direct News, les  autorités sénégalaises font l’Autriche face à cette situation.

4 – Revoila le TER : Abdou Ndéné Sall DG de la société nationale du TER (SNTER) annonce que le train, victime de la pandémie, circulera en fin d’année. A cause de la pandémie, avance Abdou Néné Sall,  la plupart des gens qui ont piloté les chantiers, des expatriés sont rentrés chez eux. Ensuite, il soutient que le train est électrique, de ce fait, il nécessite un confinement mural. C’est-à-dire entourer la plateforme par un mur, les passerelles et établissements routiers. Il signale qu’un appel d’offres a été lancé pour les entreprises sénégalaises qui tardent à terminer les travaux. Selon lui, les entreprises françaises ont accusé, aussi, un petit retard, par rapport au planning qu’elles avaient signé. Concernant le démarrage officiel du ter, l’Ancien Ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, chargé du Développement du réseau ferroviaire soutient « qu’avant la fin de l’année, tout sera fin prêt », informent nos confrères de senego.

5 – Touba : Des jeunes s’opposent à l’enterrement d’un salafiste présumé. D’après les sources de Vox Populi, les faits ont eu lieu hier dans le village de Keur Niang au centre de Touba. Le défunt est accusé de ne pas croire à Serigne Touba et d’être un Ibadou salafiste.

6 – Gestion Force Covid-19 : Les recommandations du Général François Ndiaye pour toucher tous les ménages pauvres du pays : Selon le président du comité de suivi du Force Covid-19, « Il y a un registre unique qu’il faut quand même stabiliser parce qu’il n’est pas fiable. S’il n’est pas fiable, il faut le dépoussiérer. Il y a des doublons, des gens décédés qui y sont toujours sur les listes. Il y a des omissions, des exclusions. Et ce registre est fiable à 93%, et c’est un registre qui date de 2013. Depuis il y a eu beaucoup d’évolution. Tous les gens qui sont sur la liste d’extension devraient recevoir leurs kits. Dans ce RNU, il y a 588 mille 045 ménages », a-t-il estimé. C’est dans ce sillage, d’ailleurs, qu’il a annoncé et s’est félicité que le chef de l’État, Macky Sall, a pris la décision d’ajouter cent mille ménages à la liste des bénéficiaires, faisant un quota d’1,1 million, « pour combler le gap « à l’état actuel des choses, tout le monde ne sera pas servi », expliquant « qu’il ne faut pas donner aux populations de faux espoirs. » Avant d’indiquer « qu’il y a beaucoup plus de pauvres que l’on imagine au Sénégal. »

7 – Les avocats du maire de Mermoz Sacré-Coeur, Barthélémy Dias, qui a ouvert la polémique sur ce dossier, ont déposé une plainte, ce jeudi. Laquelle, comme l’a déjà annoncé Barth, vise tous les agents de l’Etat qui ont participé à ce qu’il qualifie du  “bradage foncier” du littoral qu’il attribue à sa commune. Le maire de la commune de Mermoz-Sacré Cœur veut un sursis à exécution, en attendant que le droit soit dit.  D’après lui, son objectif ce n’est pas de s’opposer au Préfet de Dakar, encore moins au Sous-Préfet des Almadies.  Mais, juste demander une suspension à l’exécution, en attendant la décision du tribunal, comme il l’a confirmé hier soir sur le plateau Soir d’Infos  d’Arame Touré.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.