Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 11 Juin 2020

1 – Diouf Sarr change la communication sur la pandémie : Plus de Khemesse, Alyose Diouf chez vous le matin. SourceA revient sur une info donnée par  Sencaféactu il ya quelques jours. Le ministre de la santé a décidé de ne plus tenir un point de situation tous les matins à 10h. Selon nos confrères,  « sauf revirement de dernière minute, les services de Diouf Sarr envisagent, à partir de ce jour, de se contenter d’envoyer un communiqué aux médias pour informer de la situation de l’épidémie. Autre innovation : désormais, les lieux d’origine des malades décédés du coronavirus ne seront pas mentionnés, comme le cas d’hier.

2 – Bradage, pillage du foncier : Macky Sall instruit (encore) le gouvernement à mettre de l’ordre dans la gestion foncière. Selon le communiqué, « le Président de la République a invité le Ministre des Finances et du Budget, le Ministre des Collectivités territoriales et le Ministre de l’Intérieur à veiller au respect des règles de gestion foncière au plan national. Le Chef de l’État a, dans cette dynamique, demandé aux ministres concernés de mettre en œuvre un Plan global d’Aménagement durable et de valorisation optimale du Littoral national et de veiller, sur l’étendue du territoire, à l’application rigoureuse des dispositions du Code de l’Urbanisme et du Code de la Construction »

3 – Gestion de la pandémie Covid-19 : Dr Cheikh Sokhna «  La faiblesse de la gestion de la maladie réside dans la stratégie  inadaptée pour gérer les cas communautaires ». Le collaborateur du Dr Raoult et directeur de l’IRD était l’invité de Pape Alé Niang hier sur la Sen Tv. Faisant l’évaluation  de la gestion de la pandémie par les autorités sénégalaises, Dr Sokhna trouve que les cas importés et les cas contacts  ont été bien gérés depuis le début, mais le problème à résoudre par le ministère de la santé est de rattraper le retard pris sur les cas communautaires à Dakar. Le docteur propose un dépistage communautaire dans les clusters de la région de Dakar qui, avec la densité démographique et les transports, vit avec « un virus urbain ».

4 – Gestion des 1000 milliards du Fonds Force-Covid, distribution des vivres :  Le comité de suivi Force Covid-19 face à la presse ce jeudi à 11 h. Le comité de la mise en œuvre des opérations du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la pandémie de la Covid-19 (Force Covid-19), fera face à la presse ce jeudi 11 juin à 11 h, à la salle de conférence sise au 10e étage du Building administratif Président Mamadou Dia. Une rencontre au cours de laquelle le Général François Ndiaye et Cie vont faire le point de leurs activités à l’opinion nationale et internationale, renseigne le communiqué.

5 – Y en a Marre  critique la gestion de la pandémie par le gouvernement : En conférence de presse, hier, Thiat, porte-parole du mouvement estime qu’après des mois avec la pandémie du coronavirus, Macky Sall a déçu. « Dès le premier cas de covid-19 annoncé au Sénégal, nous avons fait le premier pas pour apporter notre soutien sans la participation financière de l’Etat. Nous avons également accepté d’aller au Palais pour discuter avec Macky Sall. Chose que nous n’avons jamais accepté mais la crise sanitaire nous obligeait à ne pas décliner cet appel”, a déjà rappelé Thiat. “Mais depuis, nous avons constaté que du tâtonnement dans ses prises de décision. Une déception totale, trahison de ses propres promesses. Macky Sall a profité de cette crise sanitaire pour aller faire un prêt de 1000 milliards de F CFA, pour ensuite enrichir ses proches. Macky n’a fait qu’avec cette crise, plomber le secteur informel et liquider l’économie du pays. Donc, à notre niveau, il est impératif de lui dire d’arrêter.” le scandale du littoral qui fait débat actuellement au Sénégal. “Ce qui se passe aussi sur littoral est scandaleux. Et nous allons nous engager à ce que cette affaire soit tirée au clair. Nous n’allons pas accepter que notre terre soit bradée de cette façon. Macky Sall n’a fait que profiter de cet état d’urgence et couvre-feu pour voler nos terres et procéder à ses manœuvres illicites”, a conclu Thiat.

6 – Un autre bradage foncier éventé : C’est le confrère l’Info qui vend la mèche dans son édition du jour. Le directeur des domaines Mame Boye Diao aurait  « offert 5000 mètres carrés à un ministre de la république dans la zone des filaos de Guédiawaye ». Après le littoral dakarois, cette nouvelle affaire relance le débat du pillage dont parlait l’ancien député Cheikh Oumar Sy hier.

7 – La série Adja débarque à la 2STV, GFM explique : C’est à travers un communiqué sur le site du groupe que le GFM a expliqué pourquoi la série « Adja » a quitté la TFM.  « Avant le Ramadan, le producteur de la série s’était rapproché de la Tfm pour un partenariat commercial. La Tfm devait diffuser la série durant le ramadan, moyennant une contrepartie financière. C’est ainsi que durant deux ans consécutifs, la Tfm a rempli avec brio sa part du contrat. Après le ramadan de cette année, le producteur s’est rapproché de la Tfm, cette fois-ci pour que la diffusion de la série soit pérenne. «Adja» ne devrait plus passer que durant le mois de ramadan, mais durant toute l’année. La Direction des programmes a alors émis des réserves. Non seulement, Tfm a déjà une grille des programmes établie qui sera bousculée par cette demande pressante du producteur, mais aussi «Adja» est bourrée de publicités qui passe avant, pendant et après la série, sur de très longues minutes. Même les noms des acteurs renvoient à des produits du producteur. Naturellement, la Direction de la Tfm a estimé que si elle doit retoucher l’ensemble de sa grille pour faire de la place à «Adja», les termes du contrat initial devraient vraiment être revus de fond en comble. Ce que le producteur n’a pas voulu entendre. Et la Tfm a campé sur sa position. Patisen a pensé devoir voir ailleurs », informe le communiqué.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.