Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 9 Juin 2020

1 – Covid-19 : Le Sénégal franchit la barre des 50 décès, Dakar trinque et l’armée revient à la rescousse : Trois nouveaux cas de décès liés au coronavirus ont été annoncés, hier soir, Ces trois décès ont tous eu lieu dans la région de Dakar, respectivement dans les hôpitaux Principal, Aristide Le Dantec et Fann. Les victimes sont trois hommes, âgés respectivement de 69 ans, 43 et 44 ans. Ce qui porte à 52, le nombre de personnes  décédées du coronavirus. Pour aider à gérer la situation, l’armée nationale va commencer à effectuer des tests à l’hôpital militaire de Ouakam. Ainsi, après l’Institut Pasteur et l’IRESSEF du Pr Mboup, le Sénégal va disposer d’un troisième centre de tests des cas. Le ministre des forces armées et le CEMGA sont d’ailleurs attendus à l’hôpital de Ouakam ce mardi pour une visite des infrastructures. La situation de la pandémie n’est pas reluisante  à Dakar avec l’aggravement de la chaine de transmission dans la capitale, mais pire, tous les cas communautaires  des dernières heures viennent de la capitale.

2 – Affaire Batimat : Le Dg, Christian Samra, placé sous contrôle judiciaire. Selon les informations de Libération, le Dg de Batiplus, Christian Samra, a été placé, hier, sous contrôle judiciaire par le doyen des juges pour association de malfaiteurs, faux en écritures de commerce, abus de confiance et blanchiment. Dans cette affaire révélée en exclusivité par Libération quotidien, Rachelle Sleytaly, une employée, a été emprisonnée alors que le Dg était aussi visé dans le réquisitoire du parquet.

3 – Retour à l’envoyeur : Atepa Goudiaby, invité hier sur le plateau de Soir d’Infos de Pape Djibril Fall et d’Arame Touré, a accusé Barthelemy Dias et Madiambal Diagne d’être des acteurs du  bradage du littoral qu’ils dénoncent. L’architecte a mouillé le journaliste Madiambal Diagne, qui l’a cité dans sa dernière chronique comme complice du régime de Wade.
« Madiambal Diagne qui parle habite sur le littoral » a-t-il lâché à nos confrères, demandant « plus de sérieux » dans cette affaire.
Atepa a, par ailleurs, accusé le maire de Mermoz-Sacré-Coeur, Barthélémy Dias, en première ligne dans cette lutte contre ce qu’il considère comme un scandale concocté par « une République des copains et des coquins ». Pour lui, Dias-fils « a donné plusieurs autorisations de construire sur la Corniche ».

4 – Les étudiants de l’UCAD ne veulent pas des cours en ligne et réclament la reprise des enseignements en présentiel : Les amicales de l’UCAD ont publié un communiqué hier pour tirer sur leur ministre de tutelle « obnubilé et aveuglé que par sa volonté d’assouvir son ambition politique de sauver l’année advienne que pourra ». Les amicales estiment que, «  l’Université en tant que service public doit garantir un accès universel et sans discrimination aux contenus pédagogiques à tous les étudiants et doit aussi préserver ce principe sacrosaint de l’égalité des chances.  Par ailleurs, les amicales de L’UCAD exigent la reprise des cours et des TD en présentiel au retour avant toutes évaluations même s’il faudra réduire le quantum horaire et l’organisation des examens en deux sessions ».

5 – Scène surréaliste au marché Dior des Parcelles assainies : Le relâchement et le non-respect des mesures barrières ont pris une tournure inquiétante à Dakar. Hier, au marché Dior, des jeunes se sont violemment opposés aux policiers pour non-respect du port de masque dans les lieux publics. Une bagarre générale a éclaté entre les jeunes qui refusaient d’être embarqués dans la fourgonnette et les policiers. Il a fallu beaucoup de retenue aux forces de l’ordre pour que la situation ne prenne une fâcheuse tournure.

6 – Alerte des professionnels de la santé : Des malades sont en train d’être perdus à cause de la rupture de l’hydroxychloroquine dans le marché pharmaceutique : Des médecins ont saisi Sencaféactu pour relayer la situation intenable que vivent les patients atteints de maladies chroniques en Rhumatologie ou de maladies de Système qui n’arrivent plus à être soignés à cause de la rupture de médicaments vitaux comme  l’hydroxychloroquine  et la méthotrexate dans les pharmacies et structures de santé. 

7 – Médias : El Hadj Ndiaye de la 2STV lance son quotidien lui aussi : Le patron de Origines S.A ne lâche pas la concurrence, après les supports audiovisuels, il se lance dans la presse écrite.  La société éditrice du journal est Lii média, nom tiré de l’émission Lii, diffusée chaque dimanche sur la 2Stv. Elle projette d’éditer des magazines spécialisés, en plus d’un site d’informations en ligne. Certains pensent déjà qu’en éditant un journal d’informations générales, El Hadji Ndiaye donne une nouvelle dimension à la guerre que se livrent la TFM et la 2Stv.
Un combat exacerbé par le débauchage, par la télévision de Youssou Ndour, de plusieurs employés de la 2Stv, rappellent nos confrères de Senego. Le choix de Babacar Dione, disent-ils, n’est pas d’ailleurs fortuit. Un journaliste rompu à la tâche, ayant fait plus de deux décennies dans la presse écrite avant de devenir consultant et présentateur à la 2Stv. Pourvu seulement que la presse sénégalaise et africaine y gagne.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.