Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 05 juin 2020

1 – Aly Ngouille Ndiaye sur les nouvelles mesures d’assouplissement : «  L’Etat n’a pas cédé aux pressions ». Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique est monté au créneau pour apporter une réponse à ceux qui pensent que l’État a cédé à la pression de la rue sur la question des mesures d’assouplissement. Invité du bloc d’information « La Totale » sur Itv, le ministre de l’Intérieur a balayé d’un revers de main tout propos allant dans ce sens: « Le gouvernement n’a cédé à aucune pression », martèle-t-il. Aly Ngouille Ndiaye précise également que la levée des mesures de restriction est une décision mûrement réfléchie, signalant, au passage, que la décision a été entérinée avant même le début des émeutes. Pour lui, le seul argument qui aura été à l’origine de ces nouvelles mesures d’assouplissement du couvre-feu et de levée de l’interdiction du transport interurbain est celui de la volonté de soulager l’économie nationale après près de trois mois de restrictions, rapporte seneweb.

2 – Situation du jour : Le point du ministère de la santé indique 134 cas positifs au coronavirus ce vendredi dont 104 cas contacts et de 30 cas issus de la transmission communautaire. Il y a par ailleurs 114 nouvelles guérisons et 15 cas graves actuellement en réanimation. Les cas détectés sont répartis entre les districts de Dakar-Ouest (22), Dakar-Sud (12), Dakar-Centre (18), Dakar-Nord (22), Touba (13), Guédiawaye (5), Mbao (4), Rufisque (3), Pikine (1), Thiès (1), Yeumbeul (1), Keur Massar (9), Mbacké (1), Diamniadio (1), Popenguine (6), Kaolack (1), Bounkiling (6), Mékhé (3), Oussouye (3), Diourbel (1) et Matam (1). Le nombre élevé de cas communautaires (30) et celui des nouveaux cas ont fini de doucher l’enthousiasme du ministère de la santé qui faisait état hier d’une décroissance.

3 – Covid-19 : Les cas communautaires appellent Marième Faye Sall à l’aide : Pris en charge depuis une semaine à l’hôtel Novotel, qui a été transformé pour la circonstance en centre de traitement des malades de Covid-19, des patients testés positifs ont lancé leur cri de détresse.Ces malades de Covid-19 sollicitent l’aide de la Première Dame Marième Faye Sall compte tenu des problèmes auxquels ils restent confrontés actuellement à cause de leur immobilisation. En effet, certains parmi eux sont des vendeurs ou chauffeurs de taxis sans ressources devant s’acquitter de leurs charges familiales. Même s’ils reconnaissent que le personnel soignant est à pied d’oeuvre pour leur prodiguer des soins, il n’en demeure pas moins qu’ils expriment leurs difficultés à assurer la dépense quotidienne et autres obligations pour leurs familles respectives.

4 – Prostitution, proxénétisme aggravé, incitation à la débauche : Rangou plaçait son réseau de filles aux VIP qui déboursaient entre 50 000 et Un million. La  Brigade de lutte contre la cybercriminalité a monté un dossier béton contre Fatoumata Barry connue sous le nom de Rangou. Selon nos confrères du journal Enquête, la principale mise en cause, montrait des photos de jeunes filles aux clients qui voulaient avoir des relations intimes. Les clients, la plupart des VIP mais pas célébrités, rencontraient les jeunes filles, toutes majeures, dans des lieux non encore dévoilés. Rangou fixait le tarif entre 50 000 et Un million.

5 – La chaine Label Tv de Matar Sylla pourrait s’arrêter : La chaîne de télévision et de radio privée à vocation panafricaine Label TV pourrait cesser d’émettre dès cette fin du mois de juin pour des raisons économiques, a appris Gabonactu.com auprès d’une source bien informée. Selon la source, le patron de la chaîne, Mactar Sylla, actuellement bloqué pour cause de Covid-19 au Sénégal son pays d’origine, a organisé mardi une visioconférence avec l’ensemble du personnel basé à Libreville au Gabon pour annoncer la triste nouvelle. Mactar Sylla a évoqué des difficultés financières exacerbées par la crise économique consécutive à la pandémie du Coronavirus. Label TV et Label Radio sont au départ un ambitieux projet de presse imaginé pour faire rayonner l’Afrique à travers le monde depuis le continent africain par des africains. Son fondateur a investi énormément des moyens et mis tout son génie  intellectuel pour lui donner une véritable dimension panafricaine. Panafricaniste convaincu et chef d’entreprise dont le talent a été prouvé à la tête de plusieurs médias dont TV5 Monde, Mactar Sylla, natif du Sénégal, n’a pas dit si l’aventure s’arrête nette ou il réfléchit à une réorganisation en profondeur de son entreprise qui pourrait par exemple devenir un studio cinématographique.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.