Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 27 Mai 2020

1 – Arrêt des traitements par l’hydroxychloroquine décidé par l’OMS : Professeur Seydi dit niet et décide de continuer avec le même protocole :  Le Sénégal va continuer à traiter les malades du Covid-19 avec de l’hydroxychloroquine en milieu hospitalier malgré la publication récente d’une nouvelle étude concluant à son utilisation inefficace voire néfaste, a dit mercredi à l’Afp le directeur du Centre des opérations d’urgences sanitaires. « Le traitement avec l’hydroxychloroquine va continuer au Sénégal, l’équipe du professeur Seydi maintient son protocole thérapeutique », a écrit à l’AFP le Dr Abdoulaye Bousso.

2 – Ndèye Fatou Ndiaye Diop Blondin fustige le traitement financier réservé aux policiers qui auraient reçu 7100 francs de prime lors de l’état d’urgence. Membre de la plateforme, Avenir Bi Nu Beug, Fatou Blodin  indique que « cela montre encore, une fois où se trouve l’essentielle de la gouvernance au Sénégal », a-t-elle déclaré interrogée par iRadio. Pour elle, même si les policiers sont en train d’exercer une mission de service public, ils n’en demeurent pas moins qu’ils doivent être bien traités à l’image des membres du comité de suivi mis en place par le chef de L’Etat. C’est le journal Le Témoin qui révèle l’affaire dans son édition de ce mercredi, repris par Sencaféactu.

3 – Constructions sur le littoral : Barthélemy Dias arrête les travaux : C’est une information qui va faire plaisir aux populations anxieuses de ne plus accéder à la plage à Mermoz. Le maire Dias a informé de la décision ce matin. «  La commune de Mermoz Sacré-Cœur a arrêté ce jour les travaux de DESTRUCTION DU LITTORAL. Nous confirmons n’avoir pas eu a signer le PERMIS DE CONSTRUIRE sur ce site. La commune de Mermoz s’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour cesser le bradage et le pillage du LITTORAL. 
ENSEMBLE, PRÈSERVONS NOTRE LITTORAL », a signé
 BARTHÉLEMY DIAS 

4 – Menaces de mort, audition de maitres coraniques : Le Police Centrale de Dakar prise d’assaut ce matin par des centaines de maitres coraniques venus prêter main forte à leurs collègues convoqués pour avoir menacé de mort le directeur de la protection de l’enfant Niokhobaye Diouf. Le fonctionnaire du ministère de la famille accuse des maitres coraniques de l’avoir menacé à mort après la fermeture des daaras suite à la pandémie du coronavirus. Des centaines d’enseignants et responsables de daaras se sont rués vers le commissariat central pour protester contre la convocation de leurs collègues

5 – La presse sénégalaise perd un pionnier : Abdoulaye Fofana Junior appelé Grand Fof par les collègues de la RTS,  a tiré sa révérence ce matin. Abdoulaye Fofana a été le premier journaliste sénégalais à présenter le journal télévisé en  1972, après les Jeux Olympiques de Munich qui lançaient le démarrage de la télévision au Sénégal. Connu pour son urbanité et sa générosité, Fof junior faisait partie des pionniers qui ont démarré la télévision comme Malick Guèye, Sada Kane, Elizabeth Ndiaye et Sokhna Dieng.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.