Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 12 Mai 2020

1 – Les mesures annoncées par Macky Sall lors de son adresse à la nation :

  • Désormais les corps des sénégalais décédés à l’étranger à cause du Covid-19 seront rapatriés au Sénégal
  • L’heure du couvre-feu est réaménagé à partir d’aujourd’hui : le couvre-feu démarre de 21h à 5h du matin

  • Les horaires de travail révisés : de 9h à 16h désormais
  • Les lieux de cultes seront rouverts, en accord avec les guides religieux

  • Les cours reprennent le 2 juin pour les élèves en classes d’examen (CM2, 3ème, Terminales) qui sont au nombre de 551 mille.

  • Les autres classes continuent les cours en ligne avec les plateformes mises en place par les ministères de l’éducation et de l’enseignement supérieur

  • Les universités seront ouvertes après concertation avec les académies

  • Les marchés et lieux marchands seront ouverts 6 jours dans la semaine avec un jour réservé au nettoyage

  • Les marchés hebdomadaires (loumas) reprennent service

  • 10 millions de masques seront distribués dans les lieux de cultes et de transports publics

2 – Macky Sall : « Le Covid-19 continuera à circuler jusqu’au mois d’Août, voire septembre » : Dans son adresse, le Chef de l’Etat a justifié les nouvelles mesures. « Après deux mois de mise à l’épreuve, nous devons adapter notre stratégie en tenant compte de notre vécu quotidien. J’ai consulté à cet effet une équipe pluridisciplinaire, il ressort de leur analyse et évaluation minutieuse, que dans le meilleur des cas, si nous continuons d’appliquer les mesures édictées, le Covid-19 continuera à circuler jusqu’au mois d’août, voire septembre. Dans cette nouvelle phase qui va durer trois à quatre mois, nous devrons désormais apprendre à vivre en présence du virus en adoptant nos comportements individuels et collectifs à l’évolution de la pandémie », a édicté le Chef de l’Etat.

3 – Aly Ngouille Ndiaye veut juste 12 personnes dans les mosquées : Intervenant hier sur la TFM, après l’adresse du Chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur a annoncé une décision qui risque de créer des réactions inattendues.  « On n’ouvrira pas comme ça les portes  des mosquées ou églises. On va discuter avec les responsables religieux pour voir les modalités d’ouvertures des lieux de cultes. Les mosquées ou églises ne seront pas ouvertes à tous car on doit surtout tenir au respect des mesures barrières. Dans le rite de Imam Malick, 12 personnes suffisent pour la prière du vendredi. Alors on fera de telle sorte que ce  nombre ne soit pas dépassé », a –t-il laissé entendre.

4 – Les familles des victimes du Covid-19 demandent l’exhumation des corps déjà inhumés : « Le travail est terminé en partie parce que le président de la République a satisfait la demande légitime de la diaspora de rapatrier ses victimes du Covid-19 au pays d’origine », a réagi Me Abdoulaye Tine, avocat et membre dudit collectif, contacté par Seneweb.
Toutefois, il estime que les familles restent sur leur faim. Car, dit-il, «il y a des corps qui ont été déjà inhumés. Il faut d’abord essayer de voir quel procédé mettre en place pour les exhumer et les rapatrier au pays. C’est possible et la loi nous le permet, c’est un droit de l’homme reconnu», a ajouté la robe noire qui soutient que ce sera un autre aspect.

5 – Le Clergé catholique prudent n’ouvre pas les églises malgré les décisions du Chef de l’Etat : C’est à travers un communiqué rendu public hier après l’adresse du Chef de l’Etat, que la décision a été annoncée. « Pour nous, cela ne signifie pas encore la reprise des célébrations publiques, avec la présence  du peuple. C’est pourquoi, je demande à tous d’attendre le prochain communiqué des Evêques de la Province ecclésiastique de Dakar, avant toute initiative. Donc, la suspension des célébrations à caractère est encore rigueur », informe le communiqué signé par Mgr André Guèye Evêque de Thiès.

6 – Serigne Mouhamed Lamine Sall fils d’Abass Sall : « autoriser les rassemblements dans les mosquées dans un contexte de contagion est une course vers une mort certaine. Le président ne devrait nullement accéder à cette demande. Et ce, quelle que soit la personne qui la lui  adresse, même un khalife général. Malheureusement, le président a laissé l’autorité étatique aux chefs religieux », a confié le marabout à SourceA  


7 – Après les hôpitaux de Fann, Dantec, Principal, de Thiès, Touba, l’hôpital de Tamba touché à son tour : La ville de Tambacounda a enregistré, hier, 5 cas positifs dont 3 transmissions communautaires. Selon le Médecin Chef de région Dr Bayal Cissé qui  a présenté la situation hier, il s’agit de 3 cas communautaires et de 2 cas contacts suivis. Les agents touchés sont 3 urgentistes (deux femmes et un homme) et 1 hygiéniste contaminés au Centre hospitalier régional. Le 5ème cas positif était suivi au Centre de Santé, communément appelé CEM.

8 – Les sénégalais bloqués en France rapatriés à partir de ce mardi : C’est un communiqué de l’ambassade du Sénégal en France qui annonce la bonne nouvelle et les modalités de retour. « Pour les personnes ayant des billets retour (Paris/Dakar) d’Air France, leur rapatriement se fera le mardi 12 mai. Pour toutes les autres personnes, et les passagers ayant un billet retour Air Sénégal le rapatriement se fera avec Air Sénégal à partir du jeudi 14 mai 2020. Les passagers ayant un billet retour Air Sénégal devront payer des frais de 100 euros (65.000 francs CFA) , les autres passagers pourront acheter leur billet à partir de 440 euros (près de 300.000 francs CFA) », précise le communiqué.

9 – L’activiste Abdou Karim Xrum Xax placé sous mandat de dépôt : Le procureur a placé l’activiste hier, après un garde-à-vue de 24h. L’activiste sera jugé devant le tribunal des flagrants délits ce 13 mai pour provocation à un attroupement armé et outrage à agent. Malgré les propos assez durs qu’il a portés contre le Chef de l’Etat dans la vidéo à l’origine de son arrestation, Xrum Xax n’a pas été poursuivi pour outrage au Chef de l’Etat.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.