Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 10 Mai 2020

1 – Réouverture des écoles : les enseignants de l’enseignement privé disent niet : Les enseignants du privé ne sont pas disposés à retourner en classe, si l’on en tient aux propos de Mme Yvette Keita Diop. Selon la porte-parole, les enseignants et les personnels du privé ne sont pas payés depuis 2 mois (mars et avril) et le gouvernement est sourd à leur sort. Tant que leur situation n’est pas réglée, ils ne reprendront pas les cours, a-t-elle avertit.  

2 – Nombre élevé du nombre de décès des malades du Covid-19 : Le Directeur du Service national de l’éducation et de l’information pour la santé donne les raisons. Le Sénégal a enregistré ce dimanche le 18eme décès, après une semaine de perte record de malades avec 9 décès, soit plus que le nombre des morts du mois d’avril. Dr Ousmane Guèye donne les raisons qui sont, selon lui, aux maladies chroniques trop présentes au Sénégal. Ainsi, Dr Guèye attire l’attention sur les porteurs de maladies chroniques et demande aux familles de tout faire pour protéger leurs proches qui sont atteints de maladies comme le diabète, l’hypertension, la drépanocytose, l’insuffisance rénale, entre autres. Le directeur de l’éducation pour la santé, qui s’exprimait sur la Rfm, a rappelé de limiter les déplacements de ces personnes vulnérables.

3 – Le CNLS va déployer des appareils de dépistage massif et un milliard pour soutenir le ministère de la santé : Dr Safietou Thiam, les tests actuels ne suffisent pas, il faut oser faire  le maximum de tests pour contenir la maladie au Sénégal. Elle pense que beaucoup de sénégalais sont porteurs du virus ne sont pas encore connus. Face au Grand jury, l’ancienne ministre de la santé demande aux autorités d’être plus audacieux sur le dépistage des sénégalais et aussi sur la mise à contribution des laboratoires privés qui ont l’expertise pour aider dans la gestion de l’épidémie.

4 – Le ministère de l’éducation publie la date des examens : Si l’on se fie au porte-parole du ministère, Mouhamed Moustapha Diagne, les dates des 26 et 27 juillet sont arrêtées pour le CFEE et l’entrée en 6ème, le 3 août pour le Bac et le 17 août pour le BFEM. Le décret présidentiel réaménageant le calendrier scolaire est attendu dans ce sens. L’école ne fermera plus ses portes le 31 juillet mais plutôt le 31 août, a-t-il renseigné sur Radio Sénégal. Si l’on en croit Mohamed Diagne, les élèves reprendront très bientôt les cours. En effet, la rentrée se fera 15 jours avant la reprise des cours fixée au 2 juin, dit-il. Non sans ajouter que la « rentrée sera progressive« .


5 – Traitement des informations sur les décès dus au Covid-19 : Le CORED met en garde les journalistes : L’opinion était choquée après la diffusion d’informations sur les pathologies, le poids, la taille d’un jeune de 37 ans mort du Covid-19, la semaine dernière. Dans le traitement de l’information relative à ce décès, le Conseil pour L’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED) a noté que plusieurs médias audiovisuels, écrits et en ligne, sont allés jusqu’à mentionner les pathologies dont souffrirait ce patient.

Le CORED, instance d’autorégulation, signale que la diffusion de ces informations médicales est une atteinte grave à la dignité du défunt et rappelle à tous les confrères et consœurs qu’en toute circonstance, nous devons rester des journalistes prudents mais aussi très précautionneux dans la manière de traiter une information aussi grave touchant une épreuve familiale intime et douloureuse.

Le CORED appelle les médias à l’exercice d’un journalisme responsable, c’est-à-dire pratiqué dans le cadre du respect des règles éthiques et déontologiques, loin des clichés de la presse à scandale qui cherche à s’immiscer dans la vie privée des individus.

La vie privée couvre l’intégrité physique et psychologique d’une personne ainsi que de multiples aspects de son identité, son droit à l’image, sa réputation, les informations relatives à sa situation médicale, à l’adresse de son domicile, à sa paternité, à ses activités sexuelles, etc.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.