Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 7 Mai 2020

1 – Le cas du jour : La ville de Diourbel jusque-là épargnée par le Covid-19 accueille son premier cas. Ce premier cas de Diourbel est un bébé de 3 ans contaminé par son père, agent de santé travaillant à Touba. Servant à Touba, le père de l’enfant était revenu voir sa famille à Diourbel le week-end end dernier. Et c’est au contact avec son fils que l’agent de santé l’a infecté. Une situation difficile pour l’agent et toute sa famille mise en confinement en attendant les résultats des tests prélevés sur les autres membres.

2 – Réouverture des écoles le 2 juin : 60% des sénégalais interrogés entre Dakar et Diourbel pas favorables. C’est une étude rendue publique par le cabinet dirigé par Moubarack Lo qui a fait un sondage entre les régions de Dakar et Diourbel. Selon Lo, 60% des personnes interrogées ne sont pas favorables à un retour des élèves tant que l’épidémie persiste. Pour un retour à l’école le 2 juin, les parents d’élèves exigent des préalables comme une dotation gratuite de masques aux enfants, le règlement du transport et le respect de la distanciation sociale dans les classes.

3 – Le bon point du Sénégal : Avec 69 patients guéris ce jeudi, le Sénégal franchit la barre des 500 malades traités et guéris. A ce jour, sur les 1492 de cas positifs au Covid-19 depuis le 2 mars,  562 patients sont rentrés chez eux, guéris. Ce score plus qu’honorable, replace le Sénégal dans le lot envié des pays qui font exception en nombre de malades guéris.

4 – Affaire des perdiems de 3,5 millions versés aux membres du Comité de suivi de Force-Covid-19 : Imam Kanté interpelle le général François Ndiaye : L’imam a publié un texte sur l’affaire ébruitée par la presse. « Il y a eu cette information sur des supposés perdiems de 3,5 millions pour chaque membre du comité de suivi du Force-Covid-19. J’ai demandé que les journalistes fassent la lumière sur cette affaire, ce qui passe par l’interpellation notamment du président du comité himself, le général François Ndiaye. En tout cas, je conviens qu’un communiqué du président de ce comité sur cette affaire serait le bienvenu. Car, l’opinion avait beaucoup apprécié le fait que ses membres travailleraient sous le régime du bénévolat de la bouche même de son président. Nous lui rappelons courtoisement cet engagement dont le respect est une demande citoyenne légitime surtout en ces temps de COVID-19 et morale pour chaque membre de ce comité. »


5 – Désormais les patients cas contact âgés moins de 50 ans, ne souffrant pas de maladies chroniques seront hors des hôpitaux : Le Chef de l’Etat avait demandé hier en conseil des ministres au ministre de la santé de diligenter la prise en charge extra hospitalière et de l’expliquer aux sénégalais. Ce matin, la directrice de la santé Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye a expliqué cette nouvelle option qui entre en vigueur aujourd’hui. Selon Dr Khemesse Ndiaye, «  la prise en charge concerne toute personne testée positive au coronavirus âgée de moins de 50 ans ne souffrant d’aucune autre maladie chronique et ne présentant aucun signe de suspicion de la maladie à coronavirus. Cette prise en charge extra hospitalière est assurée par un personnel médical et se déroule dans une structure d’hébergement aménagée à cet effet. Toute personne ne répondant pas aux critères énoncés ci-dessus est prise en charge dans les structures de santé dédiées. »

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.