Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 27 Avril 2020

1 – Covid-19 : Le Sénégal intègre le top 10 des pays où la progression de la contamination est la plus rapide : C’était un scénario inimaginable il ya quelques semaines, voir le Sénégal classé parmi les 10 pays qui battent le record de la vitesse de contamination ces derniers jours. Depuis ce week end, le Sénégal est classé 9e pays dans le monde où le Covid-19 a augmenté le plus vite  dans le monde. Avec une augmentation journalière des cas de l’ordre de 10% en moyenne,  le nombre de cas double chaque semaine. D’après des observateurs avertis, si le pays  continue avec ce rythme, le Sénégal  sera à 1200 cas dans une semaine et 10 000 cas dans un mois.

2 – Augmentation des malades du Covid-19 : Le nombre de lits risque de devenir un problème les jours à venir, alerte la représente de l’OMS à Dakar : « Pour le moment le taux d’occupation des lits disponibles au Sénégal est de 62%. Mais si jamais les cas augmentent, ce que je ne souhaite pas, il va falloir réviser la procédure et voir peut-être est-ce qu’il y aura des cas pris en charge à l’hôpital et pour d’autres une prise en charge extra hospitalière. Cela c’est des choses à discuter », a laissé entendre Lucile Imboua sur Sud-FM hier.

3 – Le secteur privé ne garantit pas de payer les salaires malgré l’ordonnance de Macky Sall : « Impossible de supporter ce choc aussi grave », a réagi, sur iradio, Mamour Fall. Invité de l’émission « Jury du dimanche », le coordonnateur du comité d’urgence Covid-19 du Club des investisseurs du Sénégal a donné son avis sur la l’ordonnance du Président Macky Sall de protéger les salariés dans ce contexte de coronavirus. « Forcément, cela crée un choc. Parce que dès lors qu’il n’y a plus possibilité d’activité, on ne sait plus ce que l’on fait avec les salariés… Nous n’avons aucune capacité possible de supporter ce choc aussi grave… Les salaires sont payés par des recettes de l’entreprise. Le modèle économique d’une entreprise n’est pas de payer ses salaires sur la base de l’emprunt… Payer à une entreprise la dette intérieure, c’est lui donner l’argent déjà engagé depuis plusieurs mois », souligne-t-il.

4 – Non les cours ne reprennent pas le 4 Mai : Le ministère de l’éducation nationale victime de fake news : « Des informations faisant état de stratégies de reprise des activités scolaires imputées au Ministère de l’Éducation nationale circulent dans certains réseaux sociaux.
Le ministre de l’Éducation nationale, Monsieur Mamadou Talla, porte à l’attention de l’opinion nationale et internationale que ces informations n’émanent pas de son département.
Par la même occasion, il tient à rappeler que, conformément aux instructions du Chef de l’État issues du Conseil des Ministres du 15 Avril 2020, les ministères sectoriels en charge de l’éducation travaillent sur la question et informeront officiellement, comme par le passé, de toutes les décisions qui seront retenues sur la question. En attendant, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie et de la continuité pédagogique, le Ministre de l’Éducation nationale invite au respect des mesures préventives et rappelle que plusieurs stratégies sont mises en branle, notamment l’initiative APPRENDRE A LA MAISON, avec l’ouverture du Canal Éducation sur la TNT, pour en assurer son effectivité 
», informe le communiqué du ministère signé par le directeur de la communication Mohamed Moustapha Diagne.

5 – Bisbilles entre El Hadj Ndiaye et GFM : Accusant l’animatrice Ya Awa d’avoir emporté avec elle le concept de « Célébrités et Religion », le patron déclenche une action judiciaire contre le GFM. S’appuyant sur les dispositions du nouveau code de la presse, El Hadj Ndiage dénonce un plagiat de la chaine TFM. Un huissier va déposer le dossier ce lundi avec les captures d’écran et autres vidéos. Cette situation malheureuse entache surtout les bonnes relations entre les deux amis tous fils des boss, Abdoul Ndiaye concepteur de l’émission et Birane Ndour nouveau boss de GFM.
Accusée, Ya Awa a révélé que le concept de l’émission appartient à Kouta qui travaillait à la 2Stv qui a déposé le concept au BSDA.


6 – Pour arrêter les rassemblements autour des boulangeries : le ministère du commerce et les boulangers prennent une série de décisions. Au sortir de leur réunion tenue ce dimanche, les  deux parties ont décidé d’implanter des cantines dans les quartiers et de lancer une application adossée à un service de livraison du pain aux domiciles. Le service de livraison est déjà fonctionnelle, selon la ministre Aminata Assome Diatta.

7 – Dr Alioune Sarr,  président du CNG de lutte, refuse de partir :
« Personne ne m’empêchera de remplir ma mission. Le jour où je serai convaincu que j’ai atteint mon seuil d’incompétence, je partirai. Je partirai quand Dieu le décidera. Mais, pour le moment, je suis le responsable d’une embarcation qui a ses règles, son esprit et sa façon de gérer. Chacun est libre de critiquer, mais l’élégance voudrait qu’on débatte des problèmes au sein du CNG », a-t-il déclaré, ce dimanche, à l’émission Grand Jury de la RFM.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.