Le Café qui réveille l'Info

Top 5 de la mi-journée du 23 Avril 2020

1 – La nouvelle tournure de la contamination au Sénégal : Ce jeudi, il ya eu 37 nouveaux cas, 101 en l’espace de trois jours. Le taux de guérison qui était jusque-là, l’exception sénégalaise, baisse de plus en plus : il est de 53% aujourd’hui, 57% hier et 62% lundi dernier, près de 10 points de baisse en 4 jours. L’autre nouvelle situation préoccupante est l’augmentation du nombre de patients sous-traitement : en trois jours, le nombre de malades dans les hôpitaux est passé de 136 à 215 ce jeudi, surtout avec une augmentation de 33 malades entre hier et aujourd’hui. Le Sénégal est à 479 cas.

2 – La double peine du talibé contaminé à Thiès : L’enfant est victime de l’irresponsabilité de son maitre coranique qui a refusé le confinement des daaras de Thiès édicté par le maire Talla Sylla qui, pourtant a pris en charge totalement l’alimentation des talibés de la ville. En contrepartie, Talla Sylla a demandé que tous les talibés soient confinés. Malheureusement, le maitre coranique du daara infecté fait partie de ceux qui ont refusé le confinement. Résultat tous les 60 pensionnaires du daara sont en confinement dans un hôtel de la ville.

3 – Le constat réaliste et préoccupant de Macky Sall : « Le pic est devant nous » : Le Chef de l’Etat a accordé un entretien à Franceinfo sur la situation du Covid-19 au Sénégal et son constat est assez préoccupant. «  Ce que je vois dans les jours à venir, c’est que les cas qui nous venaient de l’extérieur sont éteints mais nous voyons qu’il y a une continuité de la contamination au sein de la communauté. Si nous ne prenons pas garde il va de soi que cette contamination peut avoir une progression exponentielle et c’est là que se trouve le risque qu’il y ait une contamination exponentielle alors que nous n’avons pas les moyens sanitaires, les infrastructures. On voit bien que même les grands pays n’ont pas pu tenir devant la vague. Il faut continuer à faire des tests et isoler les personnes pour éviter d’arriver à un niveau où nous ne pourrons plus donner les réponses dans les hôpitaux », a indiqué Macky Sall repris par emedia.


4 – Capacité de prise en charge, Touba fait le plein et sature, le nombre de lits sur l’ensemble du pays risque d’être le prochain problème pour les autorités sanitaires : Notre confrère Moustapha Mbaye de Dakaractu Touba relate une situation préoccupante ce matin à Touba. Selon le confrère, le bâtiment réservé aux femmes est plein à craquer. Les autorités ont peiné avant de  loger les dernières 6 malades viennent d’arriver ce matin à bord de l’ambulance de l’hôpital de Ndamatou et de celle du centre de santé de Darou Khoudoss. Les dames ne pouvaient même pas descendre des véhicules, faute de place. Parmi les nouveaux pensionnaires, il y’a un bébé qui tient à peine sur ses deux jambes. Le médecin-chef du district sanitaire précisait ce matin que le centre accueillait déjà 24 personnes dont 5 de Mbacké. Avec le rush noté cette nuit, l’hébergement devient,  désormais, compliqué.

 5 – Tivaouane enregistre son premier cas : un autre exemple d’indiscipline et d’inconscience qui coute cher. C’est un jeune qui a utilisait les transports clandestins de motos jakarta qui passent par les voies secondaires entre Touba et Thiès, a ramené le virus à Tivaouane. Selon Cheikh Anta Diop de la RFM, le jeune est revenu de Touba en catimini la semaine dernière avant d’être confirmé positif. Il logeait dans une chambre avec d’autres jeunes qui sont en confinement en ce moment.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.