Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 20 Avril 2020

1 – L’essentiel des infos sur la lutte contre le covid-19 au Sénégal ce lundi matin : ce que vous devez savoir

  • La nouvelle est tombée hier soir un peu après minuit : Un patient malade du Covid-19 est décédé ce dimanche. Selon le communiqué du ministère de la santé, c’est un homme âgé de 68 ans et habitant à Keur Massar. Interné à Fann, il est le deuxième malade mort du Covid-19 en 48h, après celui de Ziguinchor.
  •  Macky Sall l’avait annoncé vendredi sur Tv5, le gouvernement rend le port du masque obligatoire partout au Sénégal à partir de ce lundi
  • Autre mesure majeure ce lundi : le premier centre de tests massifs est installé à la commune de Wakhinane Nimzatt pour faire face à la propagation inquiétante des cas communautaire à Guédiawaye et dans la banlieue.

  • Ce que risquent les contrevenants ou refusent de porter le masque : Pour non-respect des dispositions de l’arrêté 0091-37 du 17 avril 2020 pris par le ministre de l’Intérieur, tout citoyen peut être interpellé, gardé à vue, déféré ou condamné à un mois ferme et d’une amende pouvant aller jusqu’à 20 mille francs (article 8-1 du code des contraventions) pour infraction à la loi sur le port de masque, selon l’avocat Maitre Bamba Cissé.

  • Pour sécuriser la gestion du fonds-Force Covid-19, le Chef de l’Etat a mis en place un comité de pilotage dirigé par le Général François Ndiaye connu pour sa rigueur. Ce comité regroupe toutes les composantes de la vie publique du pays.

  • Les personnels de santé durement touchés : une biologiste testée positive à l’hôpital de Matlabul Fawzani fait confiner 25 agents de santé dont son époux et ses proches ; le cas communautaire de Wakhinane Nimzatt Guédiawaye fait fermer une clinique privée et confiner tout le personnel de 18 personnes. A Dakar, le centre Mamadou Diop de Liberté 6 Extension infecté par le cas communautaire de la Cité Soprim.

  • Les talibés touchés : Tout le monde le redoutait, malheureusement les enfants appelés talibés qui errent dans les rues, ont rejoint le lot des malades du Covid-19. Les trois cas sont tous de Ziguinchor.

  • Mbacké aussi touchée : La commune voisine de Touba a enregistré deux cas communautaires qui travaillent tous à Touba au marché Ocass devenu un nid de contamination. Le pire est qu’ils empruntaient tous les jours les transports en commun entre Mbacké et Touba.

  • Le traçage des cas communautaires va être généralisé : Selon Abdoulaye Diouf Sarr, le traçage téléphonique des cas porteurs de la contamination communautaire va être introduit dans la lutte de contingence. Pour illustrer l’efficacité du traçage téléphonique, le ministre de la santé a révélé qu’il a permis de remonter la source de contamination du fameux cas communautaire de Louga qui a été contaminé à Pikine où il était venu en visite avant de retourner à Louga. Diouf Sarr rassure que ce traçage sera encadré par la CDP et les services mis en place par l’Etat pour protéger les citoyens et leur vie privée.

2 – Le casse-tête du dernier cas communautaire détecté à Guédiawaye hier. En réalité, elle est venue de Keur Massar pour se faire consulter à la clinique Doudou de Guédiawaye Nimzatt. Sa situation est un casse-tête pour circonscrire son rayon de contamination. En dehors de la commune Wakhinane-Nimzatt à Guédiawaye, elle a fréquenté plusieurs endroits publics dont le fameux marché de poisson de Pikine (où passent plus de deux mille personnes par jour), et d’autres marchés à Guediawaye, et à chaque fois la dame prenait les transports en commun. La clinique qu’elle a visitée a été mise en isolation et les 18 agents de santé et voisins mis en quarantaine hier par le préfet Mouhamadou Blondin Ndiaye de Guédiawaye et le maire Racine Talla

3 – Les deux annonces du ministre de l’Economie : Les salaires des travailleurs sécurisés par un fonds de 200 milliards garantis par le gouvernement auprès des banques ; les agents de l’Etat ne sont pas concernés par le report des échéances de leur crédit bancaire.

  • Le ministre de l’Economie invite toutes les entreprises qui sont dans des difficultés (à payer les salaires) de se rapprocher de leurs banques« Dans les meilleurs délais, nous mettrons en place cette facilité », a déclaré le ministre Hott qui était l’invité du JDD, ce dimanche, sur Iradio et iTv.  

  • Sur un autre plan, le ministre a annoncé que « Les fonctionnaires sont exclus du report d’échéance ; le fonctionnaire continue à recevoir son gain mensuel. Il n’est pas dans une entreprise affectée qui lui fait perdre 70% de son salaire net. S’il a besoin d’un report d’échéance, ce n’est certainement pas à cause du Covid-19. Il faudrait qu’il utilise d’autres arguments avec sa banque pour obtenir des reports d’échéance », a révélé le ministre.

4 – Polémique sur la distribution du riz : Mansour Faye répond répond à Guy Marius Sagna. Le ministre n’a pas esquivé la question sur la plainte déposée contre lui à l’OFNAC par Guy Marius Sagna et ses amis du FRAPP. Selon Mansour Faye, repris par la DTV, « Ces gens ont le droit de saisir toute juridiction, mais que les personnes restent concentrées sur l’objectif du président de la République de distribuer dans les 10 jours au moins, tous les stocks exclusivement aux ayant-droits.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.