Le Café qui réveille l'Info

SenCafeActu du 17 Avril 2020

1 – Commandes, achats, distribution des vivres : Mansour Faye face aux sénégalais ce matin. Le ministre du développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale tient un point de presse ce vendredi matin dans les locaux du ministère de la santé à Fann à 10h. Le ministre répondra aux questions posées en ligne par les journalistes, juste après le point de situation quotidien de son homologue de la santé. Les journalistes peuvent envoyer leurs questions au mail rendu public par le service de communication du ministre Mansour Faye : equite.gouv@gmail.com

2 – L’autre catastrophe économique dont sont victimes les pays africains comme le Sénégal : les transferts d’argent des émigrés baissent de 40%. Stigmatisés, confinés et en chômage technique, les émigrés ne peuvent plus envoyer de l’argent au pays. Les diasporas africaines constituées d’ouvriers, employés et travailleurs journaliers sont ainsi directement impactées par la crise d’autant plus qu’ils exercent dans des secteurs lourdement affectés : industrie, bâtiment/travaux publics, services et petits commerces…Et même quand ils disposent de moyens, ils se heurtent aux portes fermées des agences de transferts d’argent pour cause de confinement, informent des sources de seneweb.

3 – Seydou Guèye annonce la mise en place du comité de pilotage pour la gestion du Fonds Force-Covid-19 : Annoncé par le Chef de l’Etat et réclamé par la société civile, surtout après la polémique née de la distribution des vivres, « un comité de pilotage qui devrait comprendre l’Etat, la représentation parlementaire dans toute sa diversité, opposition comme majorité, société civile et tous les acteurs dont la présence pourrait contribuer à la consolidation de la transparence, sera mis en place bientôt », a révélé hier le ministre en charge de la communication présidentielle au micro d’I-radio.

4 – Opération sauvetage de Dakar : La capitale a franchi la barre des 200 cas positifs depuis deux jours avec 17 cas de contamination communautaire. Après Mbao, Gueule-Tapée et les Parcelles assainies, Yeumbeul touché avec un bébé âgé seulement d’un mois testé positif. A Yeumbeul, 80 personnes sont  en confinement. Le ministre Diouf Sarr convoque (encore) une réunion de crise avec tous les districts de Dakar  ce vendredi.

5 – Professeur Seydi adresse un message poignant aux sénégalais : « de grâce, portez les masques, portez les masques ! ». Le Professeur a fait cet appel en marge d’une réception d’un matériel offert à sa clinique à Fann.

6 – En riposte, le ministère de la santé met plus de 3500 personnes en confinement : « Nous avons 2 951 personnes qui ont été confinées, compte non tenu de certaines localités comme Ziguinchor, Vélingara, Thiès, Popenguine, Mbour. Ça dépasse largement les 2951. Nous sommes en train d’appeler les sites pour avoir les chiffres exacts afin de pouvoir mettre à jour le total », a déclaré la directrice de l’action sociale Dr Arame Top Sène à nos confrères de L’Obs. Ces personnes confinées sont réparties entre 10 à 12 hôtels à Dakar. Dans certaines régions, ce sont des centres. A Louga, il y a 5 sites et un à Kédougou. Dans la région de Thiès, il y en a 3, à Ziguinchor 2 et un à Kaolack.A Kaffrine, ce sont 64 personnes qui reviennent de voyage. A Goudiry, dans la région de Tambacounda, ce sont 1.851 confinés. Par ailleurs, a-t-elle indiqué, 500 nouveaux cas pourraient être confinés dans les prochains jours.

7 – L’autre mauvaise nouvelle pour les artistes : En plus ne plus avoir de revenus à cause de l’état d’urgence, ils vont perdre 60% de leurs droits d’auteurs cette année :  ‘’La fermeture des salles de spectacle et l’annulation des prestations en direct des artistes touchent plus de 60 % des perceptions des droits généraux de la SODAV, une bonne partie de notre portefeuille. Même les droits numériques seront affectés par la baisse du pouvoir d’achat des populations’’, a déclaré Aly Bathily gérant de la Sodav présidée par Ngoné Ndour, dans un entretien avec l’APS.  Selon lui, un mois après la publication de l’arrêté du ministère de l’Intérieur interdisant les rassemblements au Sénégal, ‘’le marché du spectacle est très touché ». Cette situation affecte à la fois les artistes, les interprètes, les producteurs, les promoteurs et les entreprises culturelles, dit M. Bathily. ‘’Cela risque d’être dramatique pour tout le secteur de la culture. Créateurs, diffuseurs, gestionnaires… C’est tout le monde qui va en pâtir’’, a déclaré le directeur gérant de la SODAV. 

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.