Le Café qui réveille l'Info

Top 5 de l’actu de la mi-journée du 13 avril 2020

1 – Plan de contingence : Les autorités sénégalaises prennent de nouvelles mesures. Devant la persistance inquiétante de la contamination par voie communautaire, les autorités sanitaires ont décidé d’effectuer des tests aléatoires dans tous les districts du pays. Désormais, tous les patients qui viennent en consultation dans les structures sanitaires peuvent être testés, même s’ils leur consultation n’a rien à voir avec le Covid-19. Chaque jour, les registres des malades venus en consultation seront épluchés pour effectuer le suivi des patients qui présentent des signes suspects. Ces mesures ont été rendues publiques par Dr Alyose Diouf directeur de cabinet du ministre de la santé Abdoulaye Diouf Sarr.

2 – Louga devient un cluster de l’épidémie : Le ministère de la santé a décidé d’ériger dans la capitale du Ndiambour un centre de traitement du Covid-19, comme à Touba. La raison est que Louga, avec 25 cas confirmés et d’autres en attente des tests en cours, a connu une propagation fulgurante ces derniers jours. Une mission envoyée par le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a évalué la situation et décidé de l’ouverture dès demain d’un centre de traitement des malades.

3 – Dakar et sa banlieue inquiètent aussi les autorités : Les cas de contamination communautaire ont créé un grand stress dans l’agglomération dakaroise qui compte le plus grand nombre de cas positifs du pays. Ainsi, à part Louga qui a enregistré ce lundi 7 nouveaux cas,  le district de Guédiawaye enregistre un nouveau cas. Dakar Sud passe de 49 cas à 50. Le district de Yeumbeul, qui avait 6 cas, enregistre aussi un nouveau cas. De même que Goudiry enregistre un nouveau cas pour un total de 8 cas.

4 – Les révélations effarantes de Gora Khouma : Le secrétaire général de l’Union des transporteurs routiers du Sénégal, Gora Khouma demande à l’État de sévir pour sanctionner les transporteurs véreux qui profitent  de l’état d’urgence pour convoyer des passagers en échange de 25 mille à 30 mille. Cette situation, si elle perdure, va mettre en péril les efforts pris dans le cadre de l’état d’urgence.


5 – Brimades et discrimination envers les africains : L’Union Africaine, Donald Trump envoient les chinois dans les cordes. La Chine s’est excusée et a promis d’améliorer la situation des africains qui vivent une situation inacceptable en Chine. Considérés comme des porteurs du coronavirus, les africains ont été délogés et stigmatisés. Après les réactions de l’Union africaine et de Trump accusant la Chine de racisme, cette dernière a fait machine arrière.

Les commentaires sont fermés.