Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 7 Avril 2020

1 – Les vérités du Dr Ousmane Guèye directeur du service de l’éducation à la santé : Il faut prendre le bâton et sanctionner les irresponsables qui mettent en péril les sacrifices de la majorité des sénégalais : C’est avec amertume que Dr Ousmane Guèye du ministère de la santé, a exprimé sa déception face aux comportements irresponsables de certains dans les transports et les lieux publics. Pour Dr Guèye, les autorités doivent sévèrement sanctionner les comportements qui mettent les autres citoyens en danger, dans les marchés, croisements, transports. Le docteur était l’invité de Mamadou Mohamed Ndiaye.

2 – Dr Didier Raoult parle aux sénégalais : le célèbre médecin s’est entretenu en exclusivité avec le groupe E-média, et pour lui ;  « L’Afrique sous-tropicale est relativement protégée du coronavirus par rapport aux autres pays. Mais, ce n’est pas sûre que cela dure parce que, quand on regarde des études, y compris celles que nous avons faites au Sénégal sur les autres coronavirus, il est bien possible que le coronavirus actuel y circule. Il est possible aussi qu’il ait une espèce de protection qui peut être due à l’écosystème africain. Avant d’ajouter : « On a aidé nos amis, en particulier le Dr Cheikh Sokhna, à pouvoir développer les tests sur place en Afrique. On est aussi en rapport avec un ami, (Pr Souleymane) Mboup. Tout ce qu’on peut faire pour aider nous allons le faire parce que nous sommes liés. Et j’étais partiellement sénégalais. Je ne peux pas imaginer de ne pas me sentir concerné par les choses qui s’y passent y compris dans le cadre de cette épidémie. »


3 – Troisième jour sans contamination importée, les cas communautaires inquiètent : Le directeur de cabinet du ministre de la santé a déclaré ce matin, qu’avec ces cas communautaires, la guerre est déclarée. Le pays a enregistré 5 cas communautaires en 4 jours et 15 depuis le début de l’épidémie, le 2 mars dernier. C’est qui est inquiétant, est que les nouveaux cas rendus publics ce matin, tous viennent de la région de Dakar.

4 – Cri de détresse : 150 sénégalais bloqués à la frontière mauritanienne appellent au secours. Ils ont contacté plusieurs organes de presse pour demander de l’aide. Ils sont bloqués à Rosso en provenance d’Europe depuis le 20 mars dernier. Ils disent ne peut avoir à manger et à boire.

Les commentaires sont fermés.