Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 7 Avril 2020

1 – Sur le front du Covid-19 ; Hissen Habré libéré de prison et mis en résidence surveillée  chez lui à Ouakam ; A Bignona, c’est un djinn sollicité par les notables qui gère le couvre-feu tous les jours à partir de 18h ; une pirogue avec 35 personnes interceptée à Yoff, personne ne veut plus de ces embarcations ; à cause du Covid-19, les parents d’élèves ne payent plus les frais de scolarité, les écoles privées lancent un S.O.S à l’Etat ; Louga contaminée par un polygame de trois épouses, personne ne sait qui l’a contaminé, le gouverneur confine toute sa famille de 29 personnes et 20 autres proches.

2 – Les agents sanitaires du centre médical de Marnane à Touba demandent de l’aide : Selon des agents qui ont contacté SenCaféActu, ils sont sans contrat de travail, ni cotisations sociales, et  ces agents qui exercent depuis plusieurs années dans cette structure, peinent à nourrir leurs familles. Le comité de santé qui se devait les payer (100 000f pour les sages-femmes et infirmiers d’Etat), tarde à le faire. Le nombre de fonctionnaires ne dépasse pas cinq sur une cinquantaine d’agents.

3 – Le ministère de la santé demande aux sénégalais de se masquer : « La tendance, c’est d’aller vers la généralisation du port du masque, pour que toute personne infectée ne puisse pas transmettre la maladie. Au ministère, on encourage le port du masque, pour que la contagion ne puisse pas se faire’’ à d’autres, a dit Dr Alyose Diouf, invité de la RFM. « Nous préférons un faible taux de contamination à un bon taux de guérison », a précisé Aloyse Diouf, invitant les populations à rester chez elles et porter le masque en sortant de chez elles par nécessité.

4 – Makhtar Cissé dément la pénurie de carburant annoncée : « Le ministère de l’Energie que je dirige n’a pas eu connaissance de difficultés de la SAR. Il arrive que la SAR soit à l’arrêt dans l’attente de cargaisons qui doivent décharger. Même au moment où je vous parle, il y’a une cargaison qui est en train de décharger sur la base des informations qui m’ont été fournies par la direction générale. Alors je ne suis pas au courant d’une difficulté particulière. Il peut arriver qu’il y’ait des difficultés passagères mais qui n’impactent pas sur l’approvisionnement du pays. Pour le moment, les clients vont être correctement approvisionnés et stocks disponibles peuvent faire face aux demandes »


5 – Louga infectée par un cas communautaire, 40 personnes mises en quarantaine : « Depuis hier, la région de Louga a eu son premier cas confirmé de Covid-19. Ce cas enregistré dans la commune de Louga, nous pouvons le considérer comme un cas communautaire », a annoncé hier à l’APS le gouverneur de Louga. Pour le médecin-chef de la région de Louga, Cheikh Sadibou Senghor, 29 personnes qui ont eu un ‘’contact direct’’ avec le malade ont été identifiées. Elles vont subir des tests de dépistage. «  Nous avons aussi identifié 21 personnes faisant partie de ses contacts professionnels. Elles seront mises en quarantaine à partir de cet après-midi’ », a ajouté M. Senghor.

6 – Le S.O.S du directeur du Centre national de transfusion sanguine : Le pays va vers une grave pénurie de sang. Dr Saliou Diop avertit que les banques de sang sont au bord de la rupture, depuis le début de l’épidémie du Covid-19 au Sénégal. Mais si les sénégalais ne donnent pas de leur sang, la vie de beaucoup de malades serait menacée. Le stock national ne tiendra pas au-delà d’une dizaine de jours, a révélé Dr Diop au micro de la TFM.


7 – Vaccin testé en Afrique : le Dg de l’OMS s’énerve et tape sur la table : « L’Afrique ne peut pas et ne sera un terrain d’essai pour aucun vaccin » Ce genre de propos racistes ne font rien avancer. Ils vont contre l’esprit de solidarité. L’Afrique ne peut pas et ne sera un terrain d’essai pour aucun vaccin », a affirmé Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS au cours d’une conférence de presse virtuelle tenue hier depuis Genève.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.