Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 19 Mars 2020

1 – Les révélations inquiétantes de Mansour Diallo sous-préfet de Ndam à Touba : Selon monsieur Diallo interrogé par notre Marema Diop,  des émigrés continuent à arriver à Touba en catimini pour le Magal de Kazu Rajab. Le sous-préfet très remonté contre ces émigrés, leur demande de se rendre aux autorités sanitaires afin d’éviter la propagation du virus.

2 – Pour mettre en œuvre les directives présidentielles ; Amadou Hott ministre de l’économie tient une conférence de presse cet après-midi : Le ministre en charge de l’économie est dans l’urgence. Instruit hier en conseil des ministres par le Chef de l’Etat pour mettre en branle un dispositif d’atténuation des effets de la crise sur les sénégalais, les entreprises notamment privées, le ministre Hott va dévoiler le plan de riposte économique du gouvernement pour apaiser les inquiétudes des sénégalais.

3 – L’hôpital militaire construit en 5 jours à Touba : Comme promis, l’hôpital que l’Etat avait prévu d’implanter sur le site de l’héliport de Touba va être inauguré demain. Ce centre va recevoir des patients en traitement de la ville sainte.

4 – La Chine au chevet du Sénégal : L’ambassadeur de la Chine à Dakar a annoncé hier que son pays, qui est entrain de vaincre le coronavirus, va offrir au Sénégal 20000 kits de tests, 1000 combinaisons de protection médicale et 100000 masques.


5 – Le ministre de l’Intérieur publie un communiqué controversé : En autorisant la tenue des baptêmes, mariages et funérailles « sans empiètement  sur la voie publique », Aly Ngouille Ndiaye s’est vu reprocher  par certains  citoyens comme Birahim Seck du Forum civil qui a saisi le ministre en ces termes. « Monsieur le Ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, les deux derniers paragraphes de votre communiqué d’aujourd’hui sont une forme de sous-traitance de vos responsabilités. L’heure n’est pas à la demi-mesure ni à la tergiversation. Le dernier amène à penser qu’on peut s’agglutiner dans un espace restreint, l’essentiel étant de ne pas occuper ou empiéter sur la voie publique. »

Les commentaires sont fermés.