Le Café qui réveille l'Info

TOP 5 DE LA MI-JOURNEE DU 20 FEVRIER 2020

1- Rationalisation des dépenses de véhicules, Ousmane Sonko réagit avec clash : Dans un post, Sonko s’emporte. « Macky Sall et le cirque de la « gouvernance sobre et vertueuse » ! La presse de ce matin a largement titré sur une supposée subite prise de conscience par monsieur Macky Sall du niveau de gabegie sur fond de surfacturations que cachent les acquisitions de véhicules administratifs par l’État. Les Sénégalais sont plus que lassés de ses simulacres d’indignations présidentielles jamais suivis d’effet tout simplement parce qu’il s’agit de juteux marchés impliquant les proches, amis et collaborateurs ainsi enrichis sans cause. Partout dans les rues de Dakar gisent des véhicules de l’État qui, faute d’entretien, deviennent des épaves et finissent à la ferraille. C’est des centaines de milliards qui sont gaspillés ainsi d’année en année, dans l’indifférence totale »

2- Mesures salvatrices : Jack Baeur interdit l’implantation d’écuries de lutte et de cantines dans les écoles à Dakar-Plateau. Le Sous-préfet du Plateau, connu sous le sobriquet de Jack Baeur, freine l’implantation  des écuries de lutte qui ont fini d’envahir les écoles partout à Dakar et en banlieue. Djiby Diallo ne veut pas que les élèves soient victimes de ces activités des écuries souvent décriées.


3- Pierre Ménès descend Gana Guèye : « il a livré une prestation effroyable ». A la suite de Christophe Dugarry, c’est le tonitruant consultant de Canal, Pïerre Ménès, qui pointe du doigt les difficultés de Gana Guéye. « La peur, c’est aussi ce qui a un peu transpiré dans le jeu du PSG. Et le joueur en trop en défense est celui qui a manqué au milieu. D’autant que Gueye a livré une prestation effroyable, heureusement compensée par le très bon match de Verratti, qui a malheureusement pris un énième carton pour protestation qui le privera du match retour, ce qui n’est vraiment pas une bonne nouvelle pour Paris », s’émeut  Ménès.

4- Après Joni-Joni, Wari menacé : Le réseau national des prestataires du transfert d’argent (renapta) alerte des risques de disparition du géant de transfert d’argent Wari qui traverse des difficultés énormes depuis quelques temps. Avant Wari, la première victime des plateformes lancées par les opérateurs de téléphonie et les banques, c’est Joni-Joni de Bougane Guèye Dani qui a fait banqueroute. Le Renapta alerte les autorités sur les conséquences de faillite de Wari qui risquent de jeter dans la rue des milliers d’employés

5- Entrée en vigueur de la nouvelle loi sur le plastique : Le collectif des acteurs de l’eau en sachet est très inquiet. Et pour cause, il soutient que l’application de la loi sur le plastique au Sénégal, risque de mener plus de 10 000 travailleurs au chômage. En assemblée générale, ces travailleurs alertent et appellent l’État du Sénégal à revoir cette politique.

Les commentaires sont fermés.