Le Café qui réveille l'Info

LE TOP 5 DE L’ACTU DE LA MI-JOURNEE DU 13 FEVRIER 2020

A la Une : Thione Niang entendu par la police de 20h à 2h du matin ; Dossiers Bougazelli et Thione Seck : La BCEAO s’en mêle ; Nomination du maire de Dakar par le Président de la république : la bulle réchauffe le front politique national 

1-Nomination du Maire de Dakar par décret : la polémique s’installe. Si c’était une bulle d’essai, l’effet a fait son effet  depuis l’annonce par Aminata Mbengue Ndiaye présidente du HCCT qui a proposé que le maire de la capitale soit désormais nommé par le Président de la république et non élu. L’opposition a dit niet à ce qu’elle qualifie «  de recul démocratique d’un siècle »

2-Dossiers Thione Seck et le député Bougazelli : La BCEAO n’exclut pas des poursuites contre les personnes inculpées : Le Directeur national de la Bceao pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lo a annoncé hier, lors de la reunion trimestrielle entre les directeurs de  banques et d’établissements financiers,  la volonté de la Bceao d’engager des  poursuites contre les mis en cause, lorsqu’il sera constaté un préjudice subi et de se constituer partie civile.

3-Aveux du présumé violeur Olivier Brice Sylvain devant les enquêteurs : « Je n’ai pas eu à faire des attouchements sexuels, mais juste des massages ». L’encadreur sportif français a réfuté les accusations avant de consentir quelques révélations. « Je nie les faits qu’on me reproche, dans le cadre de cette enquête, concernant des attouchements sexuels que j’aurais eu avec eux. Je peux vous assurer que je ne l’ai jamais fait. Mais, par contre, je peux vous confier, en toute franchise, que j’ai eu à m’adonner, avec des jeunes enfants du club, à des séances de massages », a-t-il dit.

4-Thione Niang entendu par la police : L’entrepreneur vient de donner l’information. « J’ai été convoqué par le commissariat de police de Rufisque hier et auditionné de 20h à 2h du matin. Le commissaire m’a informé que c’est le procureur qui a demandé qu’on m’auditionne en toute urgence.Je ne sais pas ce qui se prépare mais je me bats et me battrais toujours pour les principes auxquels je crois quel qu’en soit le prix. Je place ma confiance en Dieu et prépare ma défense avec mon Avocat », a-t-il laissé entendre

5-Recours contre la loi sur le parrainage : L’Etat devant la Cour de justice de la CEDEAO le 4 mars prochain. Le gouvernement sénégalais fera face aux juges de la CEDEAO le 4 mars prochain pour les besoins du recours introduit par l’opposition sur « l’illégalité du processus du parrainage ». Apparemment, le contentieux électoral de février 2019 ne s’est pas encore estompé.

Adama Sow

Les commentaires sont fermés.